Mon avis sur « Un petit grain de sable » de Petra Hülsmann

cover165056-mediumSans être maniaque, Isa, 27 ans, a une vie bien réglée. Voilà onze ans qu’elle travaille chez la même fleuriste, déjeune chaque midi dans le même restaurant vietnamien et regarde chaque soir un épisode de son feuilleton préféré.
Mais un petit grain de sable vient enrayer la belle mécanique… M. Lee a fermé boutique et le resto bobo branchouille qui a ouvert à la place ne sert pas de soupes de nouilles !
Le premier réflexe d’Isa est de prendre en grippe son nouveau voisin. Quel type prétentieux, ce Jens, et arrogant ! Mais n’est-il pas aussi terriblement séduisant ? Et célibataire…

Il est sorti le 12 juin 2019 aux Editions l’Archipel.

Mon avis:

Isabelle, 27 ans, est fleuriste. C’est une jeune femme de routine où le moindre changement lui fait peur et la désespère. Depuis dix ans elle mange dans le même restaurant à midi et puis elle se rend compte que M. Lee est parti. À chaque pause-déjeuner, elle mangeait de la soupe de nouilles dans son restaurant et maintenant, il y a un nouveau restaurant branché. Sa série TV préférée disparait des écrans et sa boutique de fleurs risque de faire faillite… Rien ne va plus dans la vie d’Isabelle.

Mais dans cette vie sens dessus dessous, où Isabelle devra souvent sortir de sa zone de confort, elle va apprendre à prendre la vie comme elle vient et pour ça, elle pourra compter sur ce chef cuisiner un brin arrogant et sa jeune sœur…

Le style de Petra Hülsmann est très agréable et prenant. Elle mélange l’humour, la tendresse et la romance avec brio. Bien que l’intrigue n’a rien d’innovant, c’est très bien construit et conté. Les dialogues sont bien élaborés, cohérents et réalistes. On se laisse facilement transporter dans cette histoire, où de nombreux personnages devront faire face aux tracas de la vie, mais qui pourront compter les uns sur les autres pour s’aider.

En ce qui concerne les personnages, ils sont adorables, attachants et humains. Petra Hülsmann leur a donné de la profondeur. J’ai adoré les relations qu’ils ont tissées les uns avec les autres. J’ai eu plaisir à les accompagner sur leur chemin. Quant à la romance, elle prend son temps, elle est belle et tendre et laisse le temps à l’héroïne de grandir et de trouver ses marques. J’avoue avoir eu un gros faible pour Jens (le chef cuisinier), il est patient et c’est une bonne personne. Il a fait fondre mon petit cœur.

Pour conclure :

« Un petit grain de sable » a été une vraie bonne surprise. C’est un roman feel good doublé d’une comédie romantique qui vous invite à sourire, à vous régaler et à vous sentir bien. C’est une lecture légère, divertissante et parfaite pour cet été. Je la recommande chaudement et c’est de ce pas que je vais aller découvrir l’autre roman de Petra Hülsmann.

Bonne lecture !

Publicités

Mon avis sur « Comment j’ai raté mes vacances » de Geoff Nicholson

9782221241790-475x500-1 » Ne vous inquiétez pas, messieurs les policiers, je peux tout expliquer…  » 
La vie peut basculer très vite, même en vacances ! Motivé par une crise existentielle, Éric a décidé de goûter aux délices du camping-caravaning en famille. Mais, malgré sa tenace bonne volonté et son goût modéré pour l’imprévu, les événements déroutants et effrayants s’enchaînent : sa femme est prise de pulsions sexuelles irrépressibles, sa fille traverse une crise de mysticisme et son fils retourne à l’état sauvage. Et viennent se mêler à cette tribu déjantée un policier cinglé et des corps sans tête. Dans cette comédie grinçante, les scènes cocasses, voire hilarantes, en côtoient d’autres plus tragiques… À la satire s’ajoute aussi le burlesque, que Geoff Nicholson manie avec talent.

Il est sorti le 13 juin 2019 aux Editions Pavillons Poche.

Mon avis:

Éric, qui vient d’avoir 45 ans, décide qu’il doit emmener sa femme et ses deux enfants adolescents en vacances dans un camping caravaning, qui pourrait bien être leurs dernières vacances avant le départ des enfants. Eh bien, les vacances ne vont pas se passer du tout comme prévu…

Le style de Geoff Nicholson est agréable et assez prenant. Toutefois, j’ai eu du mal a accrocher à son histoire. Nous allons suivre les grandeurs et les bassesses de l’esprit humain à travers le journal intime du héros. Moult choses vont aller de travers et cela va se ponctuer de débauches sexuelles et de violence aveugle. C’est particulier, tout part à vau-l’eau, des situations abracadabrantes sans réelle cohérence, ce qui nous donne par moments un récit décousu.

En ce qui concerne les personnages, je n’en ai trouvé aucun attachant et ils sont stéréotypés à l’extrême.

Pour conclure :

Je m’attendais à beaucoup mieux. Je n’ai pas été transportée par cette satire comique très sombre, mais également absurde. J’avoue que cela a été vite lu et vite oublié. Une déception.  

Mon avis sur « Everless » de Sarah Holland

71owT-hoVVLJulie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang…
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d’années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie…)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…

Il est sorti le 9 mai 2019 aux Editions Bayard.

Mon avis:

Imaginez un monde où le temps est utilisé comme monnaie, où cette monnaie provient de votre sang transformé en pièces de fer de sang. Cinq familles se partagent le Royaume de Sempèra ayant des siècles à vivre, dont Everless, le château des Gerling. En dehors, le peuple s’épuise à subsister…

Julie vit dans cette précarité avec son père affaibli par les saignées. Alors qu’ils n’ont plus d’argent pour payer le loyer, et son père plus assez de temps de vie, Julie va prendre une décision difficile. Elle va partir travailler à Everless, un domaine qu’elle a dû fuir il y a 10 ans… Mais elle ne pensait pas que son existence allait changer à ce point…

Le style de Sara Holland est très agréable et prenant. J’ai été vite transportée dans son monde original et m’a donné envie d’en savoir plus. Elle décrit son monde d’une manière cohérente et compréhensible et on l’explore en même temps que Julie. J’ai beaucoup aimé la mythologie du récit avec les légendes de l’alchimiste et de la sorcière.

Quant à l’intrigue, elle est rythmée, dans un décor luxuriant, avec une héroïne déterminée et une dynamique familiale intrigante. Il y a de l’action, des rebondissements et des révélations, c’est assez palpitant et inattendu, avec une pointe de romance.

En ce qui concerne les protagonistes, j’ai beaucoup aimé les personnages que nous rencontrons tout du long. Ils sont intrigants, profonds et complexes où personne ne semble être ce qu’il est.

Julie est une héroïne qui n’est pas exempte de défauts. Elle est imprudente, naïve et elle va commettre d’innombrables erreurs. Mais elle apprendra de ces dernières. De plus, certains secrets vont lui être révélés et Julie découvrira que sa vie n’est pas du tout ce qu’elle pensait. Cela va profondément la secouer et elle devra prendre son destin en main…

En outre, j’ai beaucoup aimé Liam. C’est un caractère mystérieux dont l’âme n’est pas facile à comprendre. J’ai hâte d’en savoir plus sur lui.

Pour conclure :

« Everless » est une bonne surprise. J’ai accroché du début à la fin. L’histoire est captivante et assez originale pour titiller ma curiosité, bien que l’on n’en soit qu’au commencent. C’est avec plaisir que je lirais la suite.

Mon avis sur « La Belle et l’Oiseau » de Ken Follett

51v-xY946DL._SX336_BO1,204,203,200_Il était une fois, il y a fort longtemps, un sultan qui avait quatre-vingt-dix-neuf femmes. Mais, sitôt le mariage prononcé, sa dernière épouse, la jeune et belle Katerina, commence à s’ennuyer : enfermée au sérail, elle rêve de rencontrer l’amour, le vrai…

Il est sorti le 9 mai 2019 aux Editions Robert Laffont dans la collection R jeunesse.

Mon avis:

Voici un joli conte dans la plus pure des traditions, même si Kent Follett, par moment, mélange le moderne, ce qui peut être déconcertant pour nous les adultes. L’histoire est simple, bien écrite et prenante. On voyage aux côtés de la jeune héroïne qui s’ennuie dans sa prison dorée et qui va finir par découvrir le véritable amour.

Le tout est accompagné de nombreuses illustrations en noir et blanc, ce qui donne un vrai plus au récit et au livre.

En bref, « La belle et l’oiseau » plaira sans conteste à tous les amoureux du genre. Entre magie et poésie, dans un décor du Moyen-Orient, on se laisse facilement transporter, petits comme grands. Une belle découverte !

Mon avis sur « Pourquoi pas lui ? » de Sophia Money-Coutts

71gRI9iGQrLPolly Spencer est journaliste pour un tabloïd londonien spécialisé dans les potins mondains. Éternelle célibataire de trente ans, sa vie amoureuse est un désastre ! Il faut dire qu’il manque toujours quelque chose aux hommes qu elle côtoie. Joe, son colocataire, est… homosexuel, Callum, l’ami d un ami, n est guère plus qu’un coup d’un soir, et Bill, son meilleur ami, est en couple depuis peu. Sans oublier Jasper, l’aristocratique marquis de Milton. Là, évidemment, il y a du potentiel ! Mais ce petit plus suffira-t-il à lui faire perdre la tête ?

Il est sorti le 8 mai 2019 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Polly Spencer ne prend pas la vie trop au sérieux. Elle est maladroite, tête en l’air et elle a le don de se retrouver dans des situations absurdes. De plus, sa vie amoureuse est proche du néant et elle analyse les moindres détails, ce qui tourne parfois à l’obsession. Cela commence à lui peser et son existence ne ressemble pas à ce qu’elle espérait à 30 ans.

Polly travaille pour un magazine spécialisé sur l’aristocratie, il traite de rumeurs sur les mariages, les bébés et les scandales. Elle a décroché une interview avec le marquis Jasper Milton. C’est un célibataire riche, chic, plein de charme, mais il a une réputation de coureur de jupons. Contre toute attente, elle commence à sortir avec lui par hasard. Et si c’était peut-être lui, son fameux conte de fées ?

Le style de Sophia Money-Coutts est assez plaisant, ça se lit facilement. Toutefois, je n’ai pas accroché à l’histoire ni à ses personnages. La trame est cousue de fil blanc, mal construite, n’est pas attrayante et fade.

Je n’ai pas trouvé le livre drôle et je me suis retrouvée avec une pâle copie d’une Bridget Jones. Quant à la romance, elle manque de profondeur et la fin, bien que prévisible, est très bâclée et c’est dommage. Quant aux protagonistes, la caractérisation et les relations entre les personnages manquent de développement. Ils sont trop lisses. D’autre part, l’héroïne est assez agaçante avec ses complexes. Elle est crédule et manque de force de caractère et d’ambition. Bref, je n’ai ressenti aucun lien avec les personnages.

Pour conclure :

« Pourquoi pas lui ? » est une romance contemporaine qui m’a déçue, c’est vite lu et vite oublié. Il y a bien mieux dans le genre…

C’est les vacances !

 

Pays-Bas-Programme-2-Alkmaar-Texel-Amsterdam-660x348

Hello ! Ca y est les vacances d’été sont arrivées, ce qui veut dire que le blog (la page facebook) va prendre son rythme d’été. Il y aura des chroniques, peut-être les articles habituels, mais dans un rythme erratique. Je vais prendre le temps de me laisser vivre et de profiter de ma famille.

De plus, je pars en vacances mi-juillet pour un road trip aux pays bas avec ma petites familles, donc il n’y aura rien pendant cette période. 

En tout cas, je vous souhaite à tous un très bel été et de belles découvertes livresques !

On se retrouve en septembre au taquet, motivé !

32b5f847136e4a97e2c74f6c2890f15d_thumb

Mon avis sur « Les Détectives du Yorkshire – Tome 4 : Rendez-vous avec le poison » de Julia Chapman.

71C+FJ51xZLLa mort a très mauvais goût.

Il y a comme un vent de printemps qui souffle sur Bruncliffe. Mais la belle saison est loin de profiter à tout le monde… Mêlé à une affaire de meurtre, Samson O’Brien doit répondre aux questions pressantes de la police. Et quand son passé est révélé au grand jour, c’est la ville entière qui se ligue contre lui.
Dans toute cette agitation, il n’y a que le vétérinaire du coin pour s’inquiéter d’une série de morts inhabituelle au sein de sa clientèle canine : plusieurs chiens ont été empoisonnés. Il sollicite alors les services de Samson et Delilah, qui vont devoir braver les foudres des habitants pour résoudre ce mystère.

Il est sorti le 25 avril 2019 aux Editions Robert Laffont dans leur collection La Bête Noire.

Mon avis:

C’est le printemps à Bruncliffe, une période agitée et éprouvante pour les agriculteurs qui pratiquent l’agnelage et où le vétérinaire local se trouve avec une vague d’empoisonnement d’animaux sur les bras. En outre, la femme de ménage Ida Capstick veut que Samson O’Brien l’aide à se débarrasser de sa cousine, Carol Kirby, qui est venue vivre avec elle et à le faire rapidement avant qu’elle la tue. Quant à Delilah Metcalfe, ses affaires vont au plus mal. Mais elle a peut-être trouvé la solution en fusionnant avec Samson qui alliera ses compétences en informatique et l’expérience de Samson pour offrir une solution de sécurité complète aux entreprises et aux particuliers de la région.

Mais la vie de Samson va être complètement bouleversée alors qu’il est arrêté pour meurtre et que son passé éclate au grand jour… À partir de là, les commérages vont aller bon train, les gens sont bien trop heureux de pouvoir le juger et implacablement déterminés à le faire quitter la ville. Heureusement pour lui, un petit groupe d’individus croit en lui, lui fait confiance et sait qu’il est incapable de faire ce dont il est accusé. Quant à Delilah, elle est complètement perdue et elle se sent bafouée de lui avoir donné sa confiance, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg, car la famille Metcalfe se retrouvera au cœur de plusieurs drames…

Ce fut à nouveau une lecture fort agréable. J’ai adoré retourner dans la pittoresque petite ville de Bruncliffe. J’ai adoré retrouver notre couple de détectives bien qu’il soit en pleine tourmente. Cette fois cela ne va vraiment pas être facile pour Samson , lui qui pensait enfin avoir trouvé sa place dans son village d’enfance. Mais ce qui le blesse également c’est que sa relation avec Delilah en prend un coup et fait dix pas en arrière. Ce qui je dois le dire est assez frustrant.

En ce qui concerne l’arc narratif qui relit tous les tomes, on n’avance pas, malheureusement. J’avoue avoir envie qu’enfin ça bouge, mais heureusement, il y a assez de trames secondaires pour garder notre intérêt éveillé. C’est plein de rebondissements, c’est bien écrit et captivant.

Quant aux personnages, j’ai aimé retrouver l’ambiance et ces habitants hauts en couleur, bien que certains m’ont bien énervée par rapport à Samson.

Pour conclure :

J’ai une fois de plus passé un très bon moment de lecture avec ce cosy mystery. Vivement la suite !