La chronique du roman « Les détectives du Yorkshire, t2 : Rendez-vous avec le mal  » de Julia Chapman

81+hhAdWdSL

La mort n’est pas de tout repos.

Quand Mme Shepherd vient voir Samson O’Brien à l’Agence de Recherche des Vallons, convaincue que quelqu’un essaie de la tuer, le détective privé pense avoir affaire à une vieille dame un peu sénile. Pourtant, après une série de curieux incidents à la maison de retraite de Fellside Court, il se demande s’il n’aurait pas dû prendre la chose un peu plus au sérieux…

Alors que Noël approche, Samson se lance dans une enquête qui l’oblige à renouer avec les habitants de Bruncliffe, ceux-là mêmes qu’il a fuis une dizaine d’années auparavant et qui le traitent à présent comme un paria. Et qui mieux que la tempétueuse Delilah Metcalfe, propriétaire de l’Agence de Rencontre des Vallons, peut l’aider à regagner leur confiance ?

Il est sorti le 14 juin 2018 aux Editions Robert Laffont, Collection La bête noire. 

Mon avis:

Lorsque Mme Shepherd arrive à l’agence de détectives de Samson, elle veut l’engager car elle est persuadée que l’on essaye de la tuer.

Samson O’Brien n’y croit pas une seconde. Mais quand les incidents s’accumulent à la maison de retraite de Fellisde Court, Samson commence à se demander si il n’a pas fait une erreur en ne prenant pas plus au sérieux les craintes de Mme Shepherd.

Samson plongera dans une enquête qui l’obligera à regagner la confiance du village qu’il a fui il y a 14 ans. En tout cas, il est certain qu’il pourra compter sur Delilah, cette femme aux multiples talents, pour l’aider à résoudre cette affaire.

J’ai adoré ! Le style de Julia Chapman est très agréable et entraînant. On plonge avec délectation dans cette nouvelle enquête pleine de suspense, de tension avec une touche d’humour. J’ai été totalement embarquée du début à la fin.

En ce qui concerne les enquêtes, elles sont habilement écrites. L’autrice nous balade avec facilité de suspect en suspect. Celle de la maison de retraite est complexe et bien développée. Quant à celle du bélier primé disparu, elle est plus légère et amusante.

Par contre, du côté des fils rouges qui lient les tomes entre eux, nous n’avons quasiment pas d’avancée. L’autrice nous donne juste quelques miettes pour nous faire patienter. Ce n’est pas frustrant, mais j’espère que l’on en aura un peu plus dans le prochain opus.

Du côté des personnages, ils sont l’âme du livre. Julia Chapman approfondit les relations entre les personnages. Elles développent leurs histoires personnelles ainsi que les problèmes individuels auxquels ils sont confrontés. Samson se bat avec son passé, avec Londres et il essaye de retisser des liens avec son père. Quant à Delilah, elle essaye de maintenir à flot ses entreprises tout en faisant face à une nouvelle menace de son ex-mari.

Pour ce qui est de la relation entre Samson et Delilah, les sentiments commencent par s’éveiller timidement. Ils jouent au chat et à la souris qui est un moyen de lutter contre leur évidente attirance l’un pour l’autre.

Pour conclure :

Avec « rendez-vous avec le mal », Julia Chapman m’a complètement séduite avec ce second opus qui est encore meilleur que le premier. C’est rythmé, addictif, le tous avec des caractères attachants dans une ambiance de préparatifs de noël.

À lire !

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? #186

tumblr_ohbepzHuya1qhttpto2_500

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Qui a été repris par Le blog de Galleane 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Ce que je lis:

61dx+V2bmWL

Ma prochaine lecture :

Et vous, que lisez-vous ??

La chronique du roman « L’inconnu d’Halloween » de Marie Harte

61ORTo5OxdL

« Tu es la reine des pantouflardes. Viens à cette fête, et trouve-toi un mec !  » Défiée par son frère de quitter son canapé et son legging, Sadie décide de l’accompagner à la soirée d’Halloween et, quitte à se lâcher, de s’y lâcher vraiment. C’est en princesse viking, masquée, et sans aucune inhibition qu’elle se laisse séduire dans l’ombre par le plus hot des diables. Mais tout a une fin, et elle se sépare de l’inconnu sans même avoir vu son visage. Impossible de renoncer à lui si facilement. Seulement, comment et où retrouver celui dont on ne connaît que les mains brûlantes ? Faudra-t-il attendre le prochain Halloween et compter sur le hasard pour croiser de nouveau l’inoubliable démon ?

Il est sorti le 17 octobre 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Lorsque son frère a persuadé Sadie d’assister à une fête costumée un peu avant halloween, elle ne se doutait pas qu’elle allait tomber sous le charme de satan. Mais son diable s’avère être Harrison Blackstone dit « Gear ». Star déchue de l’émission de téléréalité très populaire : Motorcycle Madnezz, prise dans la tourmente. Sadie a une vie très tranquille, elle est pantouflarde et elle adore travailler avec son frère et sa sœur dans leur entreprise de restauration. Va-t-elle laisser rentrer cet homme qui pourrait bien bouleverser sa petite vie sans complications ?

Le style de Marie Harte est agréable et prenant. La romance est bien menée et assez rafraichissante grâce à ses personnages. En effet, Sadie a un tempérament de feu, elle a le sens de la répartie, elle n’a pas sa langue dans sa poche et assume pleinement sa sexualité. Mais derrière cette femme forte se cache un soupçon de vulnérabilité.

Harrisson est irritable, borné et maussade, mais derrière ses airs de gros dur, se cache un homme responsable, tendre et drôle.

Leur duo fonctionne bien, car ils se ressemblent en bien des points, ils sont antisociaux et tous deux ont des blessures du passé qui les empêche se s’engager. Mais en même temps ils se complètent de façon merveilleuse. Leurs dialogues sont savoureux, francs et sans détour, cela nous fait souvent sourire. Toutefois, j’ai trouvé que cela manquait par moment de tendresse et de douceur. Il y a beaucoup de sexe au départ, heureusement cela se transforme en quelque chose de plus profond avec l’apparition de sentiments forts. Tous deux devront faire face à leur peur pour faire une place pour l’autre dans leur cœur.

Ils sont entourés d’une galerie de personnages hauts en couleurs et un peu farfelus. La famille et les amis ont une grande place dans ce récit et seront un soutien indéfectible pour nos héros.

Pour conclure :

« L’inconnue d’Halloween » est une comédie romantique sur le thème d’halloween divertissante et amusante, pleine de pep’s et d’émotions. 

Bilan lecture du mois d’octobre 2018…

 

214_32_012114

Hello tout le monde !

Me voilà ( enfin) pour le bilan de lecture du mois d’octobre. Ce fut un mois assez riche en lecture en tout genre, dans l’ensemble ce fût toutes des bonnes lectures. 

Autrement, j’ai lu 7 one shot, j’ai continué 2 séries et j’en ai commencé 3. Par contre, j’ai raté mon défis personnel j’ai terminé aucune saga. J’espère me rattraper ce mois-ci même si je le sens mal…

Niveau chroniques, on en parle même plus…

J’ai lu 12 livres soit 4481 pages

En détail:

 Les détectives du Yorkshire, tome 2 : Rendez-vous avec le mal de Julia Chapman, j’ai adoré. 4/5 Chronique à venir…

Une saison au bord de l’eau de Jenny Colgan, une excellente surprise. 4/5

Population : 48 de Adam Sternbergh, une lecture sympathique 4/5. Chronique à venir…

Island Fever de Helena Hunting, une petite romance toute douce. 4/5

La fête du potiron / Le crime d’halloween de Agatha Christie. Mon premier Agatha Christie, c’était sympa, mais je m’attendais à mieux. 3/5

 – La cuisine d’halloween de Vincent Amiel, excellent livre de recette. Chronique sur le blog. 4/5

L’inconnu d’Halloween  de Marie Harte, une romance sympathique. 4/5 Chronique à venir…

La pâtisserie des sorciers et autres desserts fantastiques de Aurelia Beaupommier, magnifique livre de recette. 5/5. Chronique sur le blog. 

Le Royaume d’Esiah, tome 1 : La stèle du destin de Mélanie Gaujon, une excellente surprise. 4/5. Chronique sur le blog.

–  Une glace ou la mort de Gareth P. Jones, un recueil de nouvelle sympas. 3.5/5 Chronique à venir…

Brume de Stephen King, un recueil de nouvelle sympa, mais je suis restée sur ma faim à de nombreuse fois. 3/5

–  Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie de Helen Harper, Excellente lecture. J’ai adoré cette urban fantsy rafraîchissante. Coup de cœur ! 5/5 ❤

Ce diaporama nécessite JavaScript.

la critique sur « Coffret Les licornes (livre + puzzle de 100 pièces) » de Fiona Watt & Camilla Garofano

81T7olD2kdL

Les enfants trouveront dans ce beau coffret un livre d’autocollants de 16 pages où ils pourront compléter et animer de jolies scènes imagées peuplées de licornes ainsi qu’un puzzle de 100 pièces représentant des licornes dans une forêt enchantée.

Format : coffret, 308 x 213 x 50 mm, puzzle de 100 pièces, livres de 16 p. + 4 p. autocollants, 13,50 € dès 5 ans 

Le puzzle de qualité s’adresse à des enfants qui sont prêts à aborder ce niveau de difficulté (100 pièces).

Il est sorti le 27 septembre 2018 aux Editions Usborne.

Mon avis:

Voici un joli coffret qui allie un livre avec plus de 100 autocollants et un puzzle de 100 pièces.

Le puzzle est de très bonne facture. Les pièces sont grandes, solides et faciles à emboiter avec de très jolies couleurs.

Quant au cahier d’activité, nous avons huit tableaux que les enfants peuvent animer à l’aide des autocollants, de quoi faire travailler leur imagination.

De plus, à chaque tableau se trouve une courte histoire qui peut aiguiller l’enfant, si il en éprouve le besoin. Le tout servi par des illustrations variées aux couleurs vives.

En bref, « Les licornes » est un coffret complet et qui donnera de nombreuses heures d’amusement à vos bambins.

À noter qu’il existe aussi des coffrets sur le thème du zoo et de l’atlas du monde.

La critique de l’album « Le chien des Baskerville » de Russell Punter & Andrea Da Rold

64534f8040ed5ce572d5ba6f612e5acb6f9d1244

Le récit captivant et les superbes dessins détaillés de Andrea da Rold plongeront le lecteur dans l’Angleterre de l’époque victorienne, de l’effervescence de Londres à la désolation d’une lande inquiétante. L’une des aventures les plus célèbres de Sherlock Holmes, fidèlement adaptée du roman d’Arthur Conan Doyle et racontée en bande dessinée. Un livre de la collection Comics Usborne.

Il est sorti le 25 octobre 2018 aux Editions Usborne.

Mon avis:

Voici une adaptation graphique en couleur de la plus célèbre aventure de Sherlock Holmes de Sire Conan Doyle. Nous plongeons avec plaisir dans le Londres victorien et les étranges landes du Devonshire où de mystérieuses choses se passent.

Russell Punter et Andrea Da Rold, on sut parfaitement s’approprier l’histoire de manière captivante et moderne sans pour autant dénaturer le ton et l’atmosphère de l’œuvre originale.

De plus, le coup de crayon d’Andrea Da Rold est très réaliste et fourmille de détails qui accompagnent avec merveille les nombreux textes.

Pour conclure :

« Le chien des Baskerville » est un roman graphique réussi tant par son texte que par ses dessins. C’est une très belle idée pour faire découvrir cette histoire populaire aux enfants.