Entretien avec l’auteure OXANNA HOPE

1512360_522999317807523_2122345171_n

 Sa biographie


Oxanna Hope, auteure du roman « Go to Hell »  a eu la gentillesse de répondre aux questions de True Blood addict.


1/ Est-ce que tu peux te présenter rapidement pour les lecteurs potentiels qui ne te connaîtraient pas encore ? 

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle donc Oxanna Hope. Cependant, malgré la consonance anglo-saxonne de ce nom, je suis une auteure française. Go to Hell, publié aux éditions Nergäl en décembre 2011, est mon premier roman. Il s’agit d’une trilogie.

2/ Comment est née chez toi l’envie d’écrire un roman? 

Je ne saurais pas l’expliquer, ça m’est venu d’un coup. Un jour, je regardais une série TV que j’adorais et j’ai eu envie de créer un épisode, puis un autre… J’avais douze ans et je n’ai jamais réussi à m’arrêter d’écrire depuis ce jour. Lire le journal d’Anne Franck m’a aussi énormément confortée dans ce besoin d’écrire. C’est vital pour moi.

3/ Qu’est-ce qui t’a décidée à sauter le pas d’être publiée ? 

J’imagine que lorsqu’on écrit, on aime savoir si ce que nous créons est viable aux yeux des autres. C’est important de se dire qu’on donne du plaisir aux gens et c’est par le biais de l’édition que j’ai voulu le faire. J’avais seize ans lorsque j’ai envoyé mon premier manuscrit à un éditeur et son refus m’a permis de me rendre compte des énormes progrès qu’il me restait à faire avant de réellement donner ce plaisir aux gens.

4/ Comment s’est passée la recherche d’un éditeur ? 

J’ai relevé les différents noms de maisons d’éditions qui œuvraient dans le domaine du fantastique et j’ai envoyé mon texte à plusieurs d’entre elles. Finalement, j’ai été acceptée par les éditions Nergäl que je remercie pour m’avoir donné ma chance.

5/ Parle-nous de ton premier livre. De son univers, de ses personnages.

Go to Hell est un roman précieux à mes yeux. De par ce qu’il représente et des personnages qui y évoluent. J’aime les écorchés vifs tels que Damian et Cassie mais aussi posés comme Seven et Jess. Chacun figure un pan de ma personnalité. Cassie semble au départ froide et calculatrice mais elle se sert de cette apparence pour gérer des situations difficiles. Ce n’est pas si facile de se retrouver dans un monde peuplé de sentiments qu’on a du mal à interpréter sans risquer de souffrir. Damian est un peu pareil. Il a l’impression que sa vie lui a été volée et même s’il aime ce qu’il fait, il éprouve une certaine lassitude face aux conséquences de ses actes et de son passé. Damian et Cassie ont des personnalités sombres dès le départ, chacun portant un fardeau sur leur dos et c’est peut-être ce qui les rapprochent finalement.
Seven, c’est autre chose. Dans ce premier opus, il est très en retrait parce qu’il ne veut pas s’impliquer dans l’histoire de son frère et de Cassie. Nous dirons qu’il gère les choses différemment, ses sentiments comme son existence. Dans le tome 2, vous aurez, je pense, l’occasion de découvrir beaucoup d’éléments sur lui ainsi que sur Jess.
Quant à l’univers de mon roman, il reste très proche de tout ce qui touche au fantastique. J’aime ce qui a trait au monde de l’étrange. Je suis passionnée par l’occultisme, la magie et j’en passe. Donc fatalement, je ne pouvais pas être attirée par un domaine différent en écriture. Cela permet de parler des choses qui nous fascinent autant qu’elles nous terrorisent.

6/ As-tu de nouveaux projets en ce moment? 

Pour le moment, je termine les corrections de mon tome 2 mais j’ai plusieurs projets. Notamment un nouveau roman qui se situerait toujours dans la catégorie fantastique. Également, j’aimerais reprendre l’écriture d’une collection pour les enfants handicapés, principalement les autistes qui me tiennent à cœur. Le problème étant que je ne suis pas franchement des meilleures en matière d’illustrations. J’aimerais pouvoir donner tout de même le jour à ces livres.
Je suis aussi en train de terminer une formation de correctrice parce que j’aime beaucoup le fait de proposer une aide aux autres dans le domaine de l’écriture. J’aime enseigner à mon tour ce que l’on m’enseigne.

7/ Pourquoi avoir choisi ce genre ?

Je crains de ne pas avoir choisi ce genre, ce serait plutôt lui qui m’a choisie XD
Comme je le disais, je suis très attirée par le domaine de l’occulte, de l’étrange.
Je me suis cela dit essayée à pas mal de genres littéraires comme science-fiction, thriller, drame et scénario mais je n’y prends pas autant de plaisir qu’avec le fantastique.

8/ Pour tes écrits, où cherches-tu ton inspiration ? 

Dans tout ce qui se trouve autour de moi mais aussi en moi. Mes rêves sont des bases importantes, comme beaucoup d’auteurs je pense. Ils me permettent de visionner quelques pans de l’histoire en images, je n’ai plus alors qu’à reporter sous forme de mots pour montrer aux gens ce que moi, je vois. Et puis, il y a les expériences personnelles en matière d’étrange qui m’inspirent ainsi que certaines légendes urbaines… enfin, mon imagination déborde de tous les côtés, même un couvercle de boîte à fromage m’inspirerait (rires)

9/ En tant qu’auteure, tu aurais aimé écrire quel roman ? 

Cela va peut-être étonner mais j’aurais adoré écrire Jane Eyre. Je considère l’œuvre des sœurs Brontë comme une bible.

10/ D’ailleurs, es-tu en premier lieu une lectrice ou as-tu toujours été auteure ? 

Je suis en premier lieu une auteure je pense. Je n’ai pas commencé à écrire parce que je lisais mais plutôt l’inverse.

11/ Quel(s) conseil(s) voudrais-tu donner aux auteurs débutants ? 

cela m’est difficile de donner des conseils. Je ne pense pas pouvoir me le permettre vu mon modeste niveau. La seule chose que je pourrais dire à une personne qui veut écrire et à qui l’on dit que ce n’est qu’une utopie, que ça ne sert à rien… c’est de persévérer. On ne naît pas auteur, on le devient en travaillant et les embûches restent nombreuses sur le chemin. Alors avant de lâcher la plume pour toujours, il faut essayer encore et encore. Je dirais aussi qu’il faut savoir écouter les critiques, aussi négatives soient-elles, et prendre conscience que ce sont elles qui font avancer, même si ça fait mal, je le concède.

12/Quel métier tu rêvais de faire étant enfant ? 

Je rêvais d’être jockey. Puis à 16 ans m’est venu le désir d’être « écrivain ». J’ai la chance d’avoir pu travailler dans le milieu des chevaux et d’écrire. 

13/ Tu lis quoi en ce moment ? 

Je viens de terminer Les larmes rouges de Georgia Caldera. Actuellement, je lis plusieurs livres en même temps (si si, c’est possible ). J’essaye de terminer Appartement 16 de Adam Nevill et je poursuis la lecture de La cave de Richard Laymon. Le prochain sur la liste étant Veritas Pactus de Vanessa Mars. 

14/ Par quoi souhaiterais-tu terminer par cet entretien ?

Par un point . Non, je plaisante. Je souhaiterais déjà te remercier de m’avoir donné la parole au travers de ces quelques questions ; remercier également toutes les personnes qui ont pris un peu de leur temps pour lire cette interview mais également mon livre. Les messages de soutien me motivent énormément. J’aime l’idée de savoir mes personnages dans d’autres logis que le mien ainsi que celle de me dire que leurs aventures vous ont procuré du plaisir. N’hésitez pas, d’ailleurs, à venir me faire part de vos avis ou à découvrir mon roman sur ma page facebook :
10369912_598687476917216_770360853221259188_n
Merci à Oxanna. Son roman sort le 27 août aux Editions J’ai lu.
Publicités

Entretien avec l’auteure Angélique ferreira .

Angélique Ferreira ,auteure des romans « le cycle des enfers » et « Légende tome 1: Clio Kelly et l’éveil de la gardienne »  a eu la gentillesse de répondre aux questions de True Blood addict


Media_httpwwweditions_pxyks


-Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous, je m’appelle Angélique, j’ai vingt-trois ans, je suis titulaire d’un diplôme de documentaliste et bibliothécaire. 

 

-Comment est née chez toi l’envie d’écrire un roman et d’être publiée ?

 

J’ai toujours aimais les histoires, petite je harceler mes parents pour qu’ils m’en racontent du matin au soir, lorsque j’ai commencé à toutes les connaitre j’ai voulu crée mes propres histoires. L’envie de les partager et d’être publier m’est venu assez tard en voyant l’expression des gens qui découvrait mes histoires qui ma donner envie de faire rêver les gens, comme les auteurs que je lisais me faisaient rêver.

 

-Comment c’est passé la recherche d’un éditeur ?

 

Laborieuse comme pour tout le monde, pour légende j’ai une jolie petite montagne de refus, j’ai ensuite fait la connaissance d’Ambre Dubois, j’ai proposé mon roman aux éditions du petit caveau qui l’ont accepté. Pour enfer cela a était plus rapide, au bout de deux jours l’éditeur ma contacter pour me dire qu’il prenait le roman. 

 

-Pourquoi as-tu choisi le genre fantastique ?

 

Le thème du fantastique est l’un des thèmes les plus vastes, l’on peu crée nos propres mondes, qui n’a jamais rêver de possédait des pouvoirs, de vivre des histoires fantastiques ? Pour moi le fantastique et une porte ouverte au plus beaux des voyages.

 

-Pour tes écrits, où cherches-tu ton inspiration ?


Je puisse mon inspiration dans tout ce qui m’entoure, une crise de fou rire avec une amie, un film, un événement de l’actualité. La simple forme d’un stylo peut également donner une idée qui déviera totalement.

 

– Quel conseil voudrais-tu donner aux auteurs débutants ?

 

De s’accrocher et d’écrire toujours pour le plaisir. 

 

-Tu lis quoi en ce moment ?

 

Je suis en train de lire les hauts compteurs. 

 

-Par quoi souhaiterais-tu terminer par cet entretient ?

 

Merci pour cette interview : ) j’espère vous avoir donné envie de découvrir mes univers 🙂


Merci à Angélique

Pour plus d’infos sur l’auteure c’est ici!!

(Merci de demander à l’équipe si voulez prendre l’interview)

Entretient avec Christelle Verhoest l’auteur de « L’heure des fées,T1 »

Media_httpsphotosakfb_etfhb


Christelle Verhoest a eu l’immense générosité d’accepter de se faire interviewer par l’équipe de TRUE BLOOD ADDICT et de nous parler de son premier roman « l’Heure des Fées,T1 » qui sortira le 20 janvier prochain en France aux éditions ADA.


 

-Pourrais-tu te présenter pour les lecteurs ?

Ah, ce n’est jamais facile de se présenter ! Voyons, j’ai fait des études littéraires, j’ai deux jeunes enfants, j’aime la littérature fantastique et jeunesse depuis toujours, et je suis accro au coca et au chocolat…(Pas bien !) 



Que peux-tu nous dire sur ta trilogie des fées qui va sortir en France à la mi-janvier ?

Sur la trilogie des fées, je peux dire que chaque tome a son intrigue propre, et un problème à résoudre. Le premier présente aussi les personnages, bien sûr, Ael et Maria en premier, et au fur et à mesure des tomes, on en apprend un peu plus sur eux, leur nature, leurs secrets, leurs origines. J’ai essayé d’imaginer deux héros avec une forte personnalité. Ael n’a pas bon caractère,il est ombrageux, a une histoire douloureuse, et plus l’histoire avance, et moins Maria se laisse faire.



-Quand as-tu commencé à écrire ?

J’écris depuis très longtemps ! J’écrivais déjà de petites histoires vers mes neuf ou dix ans.



-As-tu des livres qui t’ont inspiré ?

J’ai des livres fétiches, qui ont certainement compté dans ma façon d’aborder mes histoires ou de traiter mes personnages. Je peux citer Les Hauts de Hurlevent, les chroniques des vampires d’Anne Rice, mais aussi de façon plus générale, les légendes, la mythologie…



-Vas-tu écrire d’autres livres ? Si oui, lesquels ?

J’ai écrit bien d’autres histoires. Les plus importantes sont :  » Mémoires immortels », qui traitent pour une bonne part de la Russie tsariste, et je suis en train d’écrire le tome 2 des « enfants de l’Océan », une trilogie qui se déroule de nos jours en Bretagne et sur des îles…très spéciales. Tous ces livres appartiennent au genre fantastique.



-Je suis breton, et, tout comme toi, j’adore ma région. Pourquoi as-tu choisi de faire renaître la légende des fées bretonnes dans un roman ?

Je suis née au bord de la mer, mais, la Bretagne, c’est toute une atmosphère,magique et sauvage, quasi palpable, et que j’adore retrouver tous les ans. Depuis ma lecture de contes bretons, et des Dames du lac de Marion Zimmer Bradley quand j’étais adolescente, je suis tombée sous le charme des fées bretonnes.



As-tu une source d’inspiration pour tes livres ? Si oui, laquelle ?

La YA et sa façon de traiter les histoires m’inspirent beaucoup, dans ma façon de retravailler des histoires que j’avais écrites il y a très longtemps.



-Comment est venue l’envie d’écrire ?

En septembre 2009, j’ai disposé de plus de temps libre. Je suis allée fouiller dans de vieux cartons, et j’ai ressorti des histoires écrites quand j’étais adolescente ou, un peu plus tard, quand j’avais une vingtaine d’années, et je les ai retravaillées sur ordinateur. Puis j’ai eu envie de les partager.




-Aurais-tu quelque chose à dire pour tes futurs lecteurs ?

J’espère que vous aimerez cette trilogie comme j’ai aimé l’écrire, ainsi que les personnages qui l’animent, et que je pourrai vous faire partager d’autres histoires. 


 

Nous remercions Christelle de nous  avoir fait  partager un petit bout de son rêve. 

Pour plus d’informations sur cette écrivain, rendez-vous ici.


http://christelle-verhoest.blogspot.com/

et ici:

http://chrisrob.skyrock.com/

Marvin