La chronique du roman « Noblesse oblige, tome 2 : Le marquis mis à nu » de Sally MacKenzie

 

 

 

 

 

 

L’habit ne fait pas le marquis.

À la mort de son frère, Charles Draysmith devient le marquis de Knightsdale et, avec ce titre, hérite de la garde de ses jeunes nièces désormais orphelines. Incapable de s’en occuper seul et soucieux de fuir les assiduités de coureuses de dot, il propose un marché fort pratique à Emma Peterson, la gouvernante des demoiselles, qui est aussi son amie d’enfance.
Mais cette dernière, qui admire Charles depuis toujours, ne veut pas d’un simple mariage de convenance… Le nouveau marquis devra user davantage de sentiments que de raison s’il veut convaincre la belle rebelle de son amour.

Il est sorti le 22 juin 2012 aux Editions Milady, 384 pages, 7,60€.

Mon avis:

Un roman plaisant !

La plume de Sally Mackenzie est agréable et fluide, elle nous entraîne avec aisance dans son univers à la fois sensuel et doux agrémenté d’une pointe de suspense dans l’Angleterre victorienne. Le rythme est rapide et l’intrigue est bien construite même si l’on s’attend au dénouement. Toutefois, cela ne nuit aucunement à la qualité de l’histoire et au plaisir que j’ai eu à suivre leurs péripéties et leur jeu de séduction. Le récit est addictif, ça se lit vite et bien. De plus, l’auteure jongle facilement entre scènes cocasses, tendres, torrides, qui donnent leurs parts de rebondissements.

En ce qui concerne les personnages, ils sont attrayants et attachants même si certains sont peu développés. En outre, j’ai apprécié que Sally Mackenzie nous offre le point de vue des deux héros, Charles et Emma, cela nous permet de mieux les cerner et de les comprendre. On retrouve également les protagonistes du tome précèdent entre autres… De plus, j’ai aimé les dialogues pleins d’humour et de reparties intelligentes. J’attribue une mention spéciale à la tante du Marquis, Lady Béatricequi est un sacré bout en train et qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Parlons de Charles et Emma. Le Marquis de knightsdale se voit parachuté, après le décès soupçonneux de son frère, dans un destin qu’il n’avait pas choisi. Il est un peu désemparé face à ses récentes responsabilités, notamment de père envers ses deux nièces. Bien tenté à fuir une bande de jeunes vierges de l’aristocratie qui veulent lui mettre la main dessus au vu de son nouveau statut, il souhaite trouver une épouse au plus vite. Son dévolu se pose sur Emma, la gouvernante des filles et qui est son amie d’enfance. Mais Emma bien qu’elle l’ait toujours idolâtré et se soit languis de lui, elle ne lui facilitera pas la tache. Car pour elle, mariage rime avec amour et non avec utilité…

Charles est un homme bon et courageux quant à Emma, elle a de l’aplomb et est intelligente bien qu’il émane d’elle une certaine innocence et allégresse. Sa naïveté sur les relations homme/femme est amusante et en parfaite adéquation avec l’époque. On accompagne Emma dans sa découverte de ses ardeurs naissantes ainsi que de son éveil du désir et de la passion que Charles lui suscite.

Pour conclure :

« Le Marquis mis à Nu » est une romance historique légère et distrayante. Cet opus est meilleur que le premier, j’ai adoré ce récit drôle et sensuel avec une pointe de mystère.

C’est avec plaisir que je lirais la suite. 

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.