Avis en vrac: Sara Wolf, Julia Chapman, Laetitia Arnould, Seanan McGuire…

Donne-moi ton coeur, livre 1 de Sara Wolf

71Fz0jJkpvLPour retrouver sa liberté, elle doit ravir le coeur du prince…

Quand sa famille a été décimée par une horde de bandits, Zera a été sauvée in extremis par une sorcière. Mais cette dernière a pris son coeur en otage afin de faire d’elle son esclave.
Un jour, la sorcière propose un marché à Zera : si elle obtient le coeur du prince héritier du royaume, elle récupérera le sien. Si elle échoue, elle perdra à jamais la chance de redevenir humaine.
Le prince héritier Lucien d’Malvane déteste la vie de cour et ne se prive pas de le montrer. Surtout, il rêve d’un monde plus juste. Alors que ses parents insistent pour qu’il se marie, personne ne trouve grâce à ses yeux… jusqu’à ce que l’insolente Zera se présente à lui.
Ainsi commence le jeu du chat et de la souris entre un prince entêté et une jeune fille qui n’a rien à perdre. Le gagnant remportera le coeur de l’autre… littéralement.

Il est sorti le 19 septembre 2019 aux Editions PKJ.

Mon avis: 

Je viens de finir « Donne -moi ton cœur  » Et c’est un coup de ❤. J’ai adoré du début à la fin cette histoire emprunt de magie, de monstres, de jeux de pouvoir, de complots et d’amour impossible.
C’est bien écrit, prenant avec un univers original et passionnant.
Les personnages sont bien exécutés et parfaitement imparfaits.
Vivement la suite !

Les Détectives du Yorkshire – Tome 5 : Rendez-vous avec le danger

81k6aVWCvvLLa mort frappe toujours deux fois.

À la suite d’un accident mortel survenu à la foire aux bestiaux de Bruncliffe, le commissaire-priseur Harry Furness engage Samson et Delilah pour mener l’enquête. Mais ce qui semblait n’être qu’une simple vérification de routine prend vite un tour plus sombre quand les détectives découvrent que cet accident a probablement été provoqué…
Ajoutez à cela des vols de moutons, un dangereux chantage et un fermier amoureux, et vous aurez la recette parfaite pour une enquête explosive !

Il est sorti le 28 novembre 2019 aux Editions Robert Laffont, Collection La bête noire.

Mon avis:

C’est un tome dans la continuité des autres. On suit notre couple d’enquêteurs dans une nouvelle aventure de vole de moutons et de meurtre. Ce qui devait être une simple affaire va nettement ce compliquer entre mensonges, trahisons et préjugés. Cette intrigue est très bien menée et rythmé. L’autrice arrive à nous surprendre et nos héros seront dans une fâcheuse posture. Quant au fil rouge de l’histoire, je déploré qu’il n’avance que très peu, ainsi que la relation entre Samson et Delilah.  En bref: ce fut un très bon tome, mais j’espère que certains points continueront à avancer de façon significative la prochaine fois. Car j’avoue que cela devient frustrant.

Et il a neigé sur le Fjord de Laetitia Arnould

 

81YI-iqna0LQuand Léo Mersange est licenciée à moins d’un mois des fêtes de fin d’année, elle choisit de noyer son sentiment d’échec dans un chocolat chaud à la cannelle, faute de mieux. Sa vie professionnelle est un fiasco et elle appréhende déjà le réveillon et les sempiternelles remontrances de ses parents sur son statut de célibataire sans emploi. Aussi, lorsque sa meilleure amie lui propose de remplacer au pied levé un employé d’un village de Noël en Finlande, Léo hésite à peine. Tout plaquer, échapper au réveillon moralisateur et travailler dans un cadre féerique ? Quelle aubaine ! Bagages sous le bras, elle embarque deux jours plus tard pour la ville lapone de Rovaniemi. Hélas, Léo est poursuivie par la malchance. Des mauvaises conditions climatiques, un détournement d’avion et un malentendu l’empêchent d’arriver à destination et l’obligent à cohabiter avec le serviable, séduisant et très agaçant Svein Thorsen, un Norvégien polyglotte flanqué de son inséparable shiba inu, Oslo.

Il est sorti le 25 novembre 2019 chez Gloriana Editions.

Mon avis:

C’était sympa, mais sans plus. J’ai aimé que cela se passe en Norvège, à Drøbak. Les paysages décrient sont merveilleux et j’ai aimé découvrir et redécouvrir certaines traditions de là-bas.
Toutefois, je n’ai pas réussi à accrocher aux personnages, ils manquaient de charisme et de profondeurs. De plus, la romance m’a paru trop rapide et pas assez développée. Cela a manqué de sentiments et d’intensité. C’est dommage.
En bref, une romance dans de magnifiques paysages qui font rêver, mais où les personnages n’ont pas su me convaincre.

 

InCryptid tome 1 : TANGO ENDIABLÉ de Seanan McGuire 

813FmC86l6LCryptide : Toute créature dont l’existence n’a pas encore été prouvée par la science. Voir aussi à « Monstre » Cryptozoologue : Toute personne qui pense que chasser les cryptides est une bonne idée. Voir aussi à « Idiot » Des goules. Des fantômes. Des créatures de la nuit…. Depuis des générations, la famille Price étudie les monstres du monde entier, et s’efforce de les protéger. Verity Price, elle, a d’autres plans d’avenir en tête. Pour se plier à la tradition familiale, elle a suivi des études en cryptozoologie, mais elle préfère danser le tango plutôt que de s’intéresser aux démons. Elle décide donc de s’installer pour un an à Manhattan afin de poursuivre sa carrière de danseuse de salon professionnelle. Une vie simple, en apparence. Sauf que… Elle a des souris qui parlent, une cousine mathématicienne et télépathe, et surtout elle se retrouve confrontée à un assassin professionnel mandaté par le Covenant de St-George. Cette organisation est l’ennemie jurée de la famille Price et veut à tout prix purger la ville des créatures surnaturelles qui l’habitent. Quand une fille Price rencontre un garçon du Covenant, il faut s’attendre à des étincelles, des danses endiablées, et de nombreux dommages collatéraux. Et pour couronner le tout, des cryptides locaux disparaissent, d’étranges hommes-lézards hantent les égouts, et quelqu’un s’amuse à répandre des rumeurs à propos d’un dragon soi-disant endormi sous la ville…. Une vie simple ? Pas si sûr !

Il est sorti le 29 septembre 2019 chez Alter Real Editions.

Mon avis:

J’ai beaucoup aimé, même si le début a été un peu lent et que la partie danse de salon m’a pas plus emballé que ça. Néanmoins, l’autrice a su créer un univers original, riche, foisonnent et intéressant. J’ai hâte d’en découvrir plus. D’autre part, c’est bien rythmé, prenant et captivant. L’autrice m’a totalement embarqué dans son intrigue passionnante. De plus, la diversité des personnages que nous croisons est attrayantes. J’ai aimé rencontrer toutes ces créatures fantastiques et notre héroïne qui n’a pas froid aux yeux.
Pour conclure :
ce fut une très bonne surprise.  » Tango endiablé  » est une urban fantasy pleine de rebondissements, d’actions et d’humour. Vivement la suite !

Joyeuses fêtes !

130529e09625bad6450c36a05b8800fc

Bonjour à tous !

Le blog va être en pause du 20 décembre au 6 janvier … Je vais profiter de ma famille !

Je vous souhaites à tous d’excellentes fêtes de fin d’année en famille, avec vos amis, vos animaux… !

Et je vous dis à l’année prochaine pour d’autres aventures livresques !

558ace3a5532eb2d6bbc78c372153a74

Mon avis sur « Tu fais quoi pour Noël ? Je t’évite ! » de Juliette Bonte

71J0Df2Rg1L« Encore plus près de son ennemi »… manquait plus que ça !

Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

Mon avis:

Une fois de plus, Juliette Bonte m’a transporté dans son univers. J’ai été happé du premier mot au point final. L’histoire est bien écrite, aboutie qui aborde les thèmes de l’amour, de l’amitié et de la famille que l’on se choisit plutôt que celle du sang. Le tout dans des paysages magnifiques de la Laponie.

J’ai beaucoup aimé les différents personnages que l’on rencontre. Ils ont tous leur propre caractère, leurs failles, leur force, mais ce mélange hétéroclite fonctionne à merveille. On a qu’une envie, faire partie de leur bande. Ils sont tous touchants et attachants, même si j’ai une grosse préférence pour Blade… Cet homme fera fondre votre petit cœur…

D’autre part, j’ai apprécié voir évoluer Blade et Charlie, tous deux ont été blessés dans leur enfance. J’ai aimé comme ils se sont fait confiance et pansé leurs blessures pour enfin laisser rentré l’amour dans leur vie.

Pour conclure :

Cette romance de Noël fut une lecture parfaite. Juliette Bonte ne me déçoit jamais et c’est avec impatience que j’attends son prochain roman. C’est un coup de cœur !

Mon avis sur « L’amour est une question de (mal)chance » d’Alix Marin

91BKYZXVdnLElle s’est peut-être trompée de lit, mais l’amour, lui, ne se trompe jamais  !
 
Manon en est sûre, elle a la poisse. Ou alors elle est victime d’une curieuse malédiction qui sévit tous les 31 décembre. Car ses soirées du jour de l’an sont toujours plus désastreuses les unes que les autres. Et, visiblement, celle-ci ne fera pas exception… Elle a renversé son verre sur Raphaël, sa target, avant même de lui adresser la parole, et un voisin râleur a menacé d’appeler la police pile au moment où elle allait se faire pardonner. Heureusement, Manon a pu se rattraper en passant la nuit avec Raphaël. Enfin, c’est ce qu’elle croyait.

Il est sorti le 16 octobre 2019 aux Editions Harlequin, Collection &H.

Mon avis:

Le style de Alix Marin est agréable est assez prenant. L’histoire est amusante , bourrée de quiproquos avec une héroïne un peu à la Bridget Jones. D’ailleurs, les deux hommes qui surgissent dans sa vie peuvent nous faire penser à Mark Darcy, Thomas est sérieux, introverti, loyal et Raphaël, son collègue de travail, prend tout à la légère surtout les relations avec les femmes. C’est un peu Daniel Cleaver.

J’ai bien aimé dans l’ensemble, c’est bien écrit et rythmé. Toutefois, j’ai eu un peu de mal avec Thomas et son côté déprimés. Néanmoins, la relation entre Manon et lui est belle, douce et lente. Au contact de l’un et de l’autre, ils vont s’épanouir, apprendre beaucoup sur eux et donner une nouvelle chance à l’amour.

Pour conclure :

J’ai passé un très bon moment de lecture avec « L’amour est une question de (mal)chance », certes c’est prévisible, mais l’histoire est plaisante et drôle.

L’avis de Noémie sur « Les ailes d’émeraude, Tome 2 : L’exil » de Alexiane de Lys

61JeJDSPqcLDe retour à Tornwalker, Cassiopée doit se faire une raison : elle n’est plus la bienvenue chez les Myrmes, sa présence n’étant tolérée que grâce à l’appui de Gabriel. Second coup dur, ce dernier part en mission du jour au lendemain, et nul ne sait où il se trouve ni quand il sera de retour. Arrive alors Léo, un jeune homme mystérieux et blessé. Ce dernier révèle rapidement son identité : ancien Myrme devenu Nargue, il vient transmettre un message de Manassé à sa fille. Selon lui, elle ne serait plus en sécurité au village ! En proie au doute le plus complet, Cassiopée apprend bientôt la disparition de Gabriel. Sans véritablement savoir à qui se fier, elle partira à la recherche de la vérité…

Il est sorti le 23 mai 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:
Gabriel et Cassiopée sont de retour chez les Myrmes. Cependant le repos est de courte durée, car Soraya envoie Gabriel en mission, et il n’a même pas le temps de dire au revoir à Cassiopée. Quelques semaines plus tard un jeune homme est découvert aux abords des habitations des Myrmes, et il a un message pour Cassiopée, qui vient de Manassé. 
Les ennuis reviennent plus vite qu’ils ont quitté nos héros! J’avais adoré ma lecture du premier tome, mais je n’avais pas encore eu le temps de me plonger dans ce second opus. Je me demandais ce que l’auteure allait nous réserver dans la suite de son histoire. 
« L’exil » est un tome riche en rebondissements et en révélations, et même s’il possède un peu moins d’action que son prédécesseur, l’intrigue reste entraînante et prenante. 
C’est une suite un peu plus sombre, mais teintée d’un peu d’humour grâce à Isha, qui a toujours le mot pour nous faire sourire, avec ses piques acerbes, ou grâce à la répartie de Cassiopée. 
Une grande place faite à la nature et aux beaux paysages, j’ai beaucoup aimé cet aspect du roman. 
Même si techniquement, c’est un livre de transition, et qu’on s’en aperçoit en lisant le tome 3 (j’ai enchaîné les deux tomes), je peux vous dire que je ne l’ai pas ressenti comme tel sur le moment. 
En dehors de l’intrigue prenante, on en apprend plus sur les Myrmes, sur les Narques, sur le passé de Gabriel… Pour moi, cest un tome suffisamment riche pour faire passer un bon moment. 
J’ai beaucoup aimé retrouver Cassiopée et son entourage. Notre héroïne est entourée d’amis loyaux mais sera tout de même en proie aux doutes. Que manigance son père? Les Narques sont-ils réellement les méchants de l’histoire? Tout est-il nécessairement tout noir ou tout  gris? Cassiopée se fera également de nouveaux alliés (mention spéciale à Deb, je me suis beaucoup attachée à lui) et ils lui permettront d’être plus forte, plus courageuse, plus déterminée pour sauver les siens. 
Je n’ai pas eu un coup de coeur, car j’ai trouvé ce tome un tout petit peu en dessous du premier, mais cela ne m’a pas empêchée de l’adorer. L’auteure a une plume fluide et une imagination débordante, si bien que j’ai dévoré ce deuxième tome en un clin d’oeil. Je vous donne rendez-vous très bientôt pour mon avis sur le troisième tome.

 

Mon avis sur « Show Stopper (livre 1) » de Hayley Barker

91WsP9m3bJLLondres, 2045.
La société est divisée en deux clans.
Les Bâtards, réduits à l’état d’esclaves, n’ont aucune valeur.
Les Purs forment l’élite qui a accès à tous les privilèges.
Le Cirque de l’horreur est leur divertissement préféré. Ils attendent avec délectation l’accident mortel qui leur procurera le grand frisson.

Ben, fils de ministre, assiste à sa première représentation et tombe sous le charme d’Hoshiko, la funambule star du spectacle. Mais derrière l’éblouissement et le faste de l’arène, il découvre l’horreur. Trouvera-t-il le courage de résister pour mettre fin au carnage ?

Il est sorti le 20 novembre 2019 aux Editions Bayard.

Mon avis:

Dans plusieurs années, la société se divisera en deux groupes : les Pures et les Bâtards. Une société de domination, d’orgueil et de pouvoir. Les Bâtards sont des gens qui ont été exclus de la société suite à l’animosité à l’égard des minorités et des groupes ethniques. Ils vivent désormais dans des bidonvilles, ils sont le rebut de l’humanité et certains se voient contraints de travailler dans le cirque. On pourrait croire que cela est une bonne chose, mais ce cirque sous les paillettes et de rêve se cache à l’intérieur, un camp de prisonniers, un microcosme d’une société d’oppression avec des sévices et de la souffrance. Personne ne vit très longtemps dans ce monde.

Quand Ben , un Pur, va à la représentation du cirque, il tombe instantanément sous le charme de Hoshiko, une funambule. Mais Ben va vite découvrir que derrière le merveilleux se camoufle un monde brutal et injuste…

Moi qui n’aime pas le monde du cirque, j’avoue que j’ai été happée par celui-ci. Dès les premières pages, je me suis laissée porter par ce monde horrible et sombre parsemé de paillettes illusoires.

C’est très bien décrit, j’ai ressenti l’atmosphère pensante et lugubre.

En ce qui concerne l’intrigue, elle était simpliste, prévisible et parfois l’autrice est tombée dans la facilité. Mais, j’avoue que j’ai tout de même apprécié ma lecture. J’ai aimé savoir ce qui allait se passer pour chaque personnage, Hayley Barkera réussi à garder mon intérêt éveillé.

D’ailleurs, j’ai bien apprécié d’avoir le point de vue de Hoshiko et Ben, cela a apporté une belle dimension au récit. C’était vraiment intéressant de voir comment ils sont tous les deux pris au piège dans leur vie et de voir leurs certitudes bousculées.

Ces protagonistes sont agréables, bien que je regrette qu’ils rejettent trop rapidement leur conviction et la romance n’est vraiment pas crédible et dénuée de sentiment pour ma part. Ils manquent un peu de profondeur. Les caractères secondaires sont plaisants à suivre.

Pour conclure :

« Show Stopper » est une dystopie Y.A enchanteresse et horrible qui fait écho à la société d’aujourd’hui. Ce premier tome introductif n’était pas exempt de défauts, toutefois, c’était divertissant et assez original, je veux voir comment tout cela va évoluer.