C’est les vacances !

tumblr_oolsp5nFgd1qhttpto3_500

C’est les vacances !

Hello ! Ca y est les vacances d’été sont arrivées, ce qui veut dire que le blog (la page facebook) va prendre son rythme d’été. Il y aura des chroniques, peut-être les articles habituels, mais dans un rythme erratique. Je vais prendre le temps de me laisser vivre et de profiter de ma famille.

Je vous souhaite à tous un très bel été et de belles découvertes livresques !

On se retrouve en septembre au taquet, motivé !

La chronique du roman « Les Épées de glace, T1 : Le Sang sur la lame » de Olivier Gay

81RzD-ADqJL

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père. Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur coeur, ils décident d’annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage vers le Nord s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria. Car, désormais, l’Empire va trembler.

Il est sorti le 19 mai 2017 aux Editions Milady.

Mon avis:

Je suis une très grande fan de la plume d’Olivier Gay, que j’ai découverte avec « La main de l’empereur » en début d’année. Lorsque j’ai vu que « Les épées de glace » allait sortir en poche, j’ai tout de suite voulu lire ce diptyque ! En effet, il s’agit d’une histoire qui se déroule après « La main de l’empereur » et on y retrouve plusieurs personnages, dont le fameux Rekk.

Deria est une jeune noble nouvellement arrivée à Musheim, au palais de l’Empereur. Elle se lie d’amitié avec Mahlin, un jeune homme de la garde du palais, et Shani, sa servante. Lorsque Deria est assassinée et que les hommes de l’Empereur veulent étouffer l’affaire, Mahlin et Shani décident de se rendre dans le nord pour raconter au baron Froideval le meurtre de sa fille. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que le baron est un homme impitoyable qui ne reculera devant rien pour connaître la vérité… quitte à mettre l’Empire en danger !

L’intrigue qui nous est proposée commence dans le sang, et on se doute que l’histoire n’en sera que plus sombre par la suite. L’auteur m’a captivée du début à la fin, on évolue entre l’action, les rebondissement, les révélations, les coups de théâtre, des complots, des batailles, des trahisons ! Oui, oui, il y a tout ça dans « Le sang sur la lame ». Vous l’avez compris, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

L’univers d’Olivier Gay est toujours aussi sombre, impitoyable et passionnant. On se retrouve certes dans de la fantasy moyenâgeuse dite classique, mais il nous transporte avec son univers si bien dépeint et ses personnages géniaux. 

Si je n’avais pas lu « La main de l’empereur » avant « Les épées de glace », j’aurai pris Rekk pour un gros taré, c’est tout. Dans ce premier tome on le découvre sous son pire jour, sans vraiment de balancier niveau émotions. On a l’impression qu’il est toujours en colère, avide de vengeance et de sang. Heureusement, moi je sais qu’il se cache davantage de choses sous la surface, et je sais pourquoi il est devenu tel qu’il est aujourd’hui (lisez « La main de l’empereur » !!!). Rekk est un homme loin d’être parfait, avec une grosse part d’ombre, mais je l’adore. C’est un personnage complexe, torturé, superbe !

J’ai également aimé suivre le destin de Mahlin et Shani. Ils ont énormément évolué tout au long du livre. Il se passe plusieurs mois entre le début et la fin du récit, et l’auteur a pleinement exploité les capacités de ces deux personnages au destin hors du commun. Bien sûr, on sent qu’ils peuvent encore nous réserver de nombreuses surprises, mais je suis plus que satisfaite de leurs évolutions personnelles.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, et m’ont charmée eux aussi. Je pense surtout à Mandonius et à Dareen. Je les aimais déjà beaucoup dans « La main de l’empereur » et je suis ravie de les retrouver et de voir ce qu’ils sont devenus. Ils sont certes secondaires, mais ils sont essentiels à cette histoire. A mes yeux ils sont comme des clés de voûte 😉

En conclusion, l’auteur m’a conquise avec ce premier tome des Épées de glace, « Le sang sur la lame ». J’ai retrouvé avec grand plaisir certains personnages de « La main de l’empereur » (que je vous conseille de lire aussi) et j’ai adoré en découvrir d’autres.  L’intrigue est géniale et ne nous laisse pas le temps de souffler. J’ai déjà le deuxième tome dans ma bibliothèque et j’ai prévu de le commencer dans les jours à venir (vous ai-je dit que le final est un véritable cliffhanger ?).

Ecrit par Noémie

Publicités

La chronique du roman « Lucky Harbor, T3 : Éperdument » de Jill Shalvis

81Ak8kaoIcL

Shérif, fais-moi rêver…

Chloe Traeger aime vivre dangereusement et ne s’en prive pas. Évidemment, son attitude rebelle ne manque pas d’attirer l’attention du très sexy shérif de Lucky Harbor. Sawyer Thompson fait régner l’ordre dans cette petite ville côtière pour racheter ses écarts d’adolescent. Décidé à rester dans le droit chemin, il tente de résister à l’attirance qu’il éprouve pour Chloe, cette adorable sauvageonne. À moins que l’amour soit le seul moyen pour ces deux caractères si opposés de trouver un équilibre salvateur.

Il est sorti le 25 mai 2017 aux Editions Milady.

Mon avis:

Cela fait désormais presque un an que Chloé, Tara et Maddie sont à Lucky Harbor. Il s’est passé pas mal de choses, et les liens des personnages se sont développés durant ces longs mois. Les filles sont devenues de véritables soeurs et amies. Elles s’entendent de mieux en mieux. Après l’histoire de Maddie et celle de Tara, c’est au tour de Chloé de se dévoiler.

Nos trois soeurs et leurs amoureux forment une famille forte et soudée, même si Chloé, Tara et Maddie ont plusieurs fêlures et des choses à se reprocher à cause des années passées. J’ai trouvé que l’auteur mettait beaucoup d’émotions dans ses relations. Celles-ci sont bien décrites et rendent les protagonistes très attachants. Qu’il s’agisse d’amitié, de relation fraternelle ou d’amour, l’auteur a trouvé les mots justes pour me faire ressentir les émotions de ses personnages. 

Chloé est une jeune femme un brin tête brûlée et cela peut la rendre égoïste aux yeux des autres. Elle est impulsive et parfois chiante, pourtant, Chloé est également une jeune femme intelligente, ambitieuse et rusée. Elle n’a jamais baissé sa garde pour s’attacher à quelqu’un mais elle est en train de changer et elle tient énormément à ses demi soeurs. De plus, l’idée de l’amour ne lui est plus tout aussi repoussante qu’avant, avec l’arrivée de Sawyer dans sa vie.

Sous son physique de joueur de football américain, Sawyer cache un homme juste, gentil, prévenant et loyal. C’est un homme accompli qui paraît quasiment toujours sûr de lui et a l’air d’être un maniaque du contrôle. Pourtant, on apprend à le connaître et on va découvrir ses faiblesses et ses envies au fil des pages.

Pour conclure, « Éperdument » est un très bon troisième tome. L’auteur nous offre une romance fraîche et légère, comme on les aime pour l’été ! Les livres de cette saga se dévorent très facilement. Rendez-vous le 24 novembre 2017 pour la réédition du tome 4 « Passionnément » qui met en scène Ty et Mallory.

Ecrit par Noémie

La chronique du roman « Les aventures improbables de Julie Dumont » de Cassandra O’Donnell

61448FPNqIL

Julie est jeune, belle, célibataire, parisienne et journaliste pour la presse féminine. Séduisant tableau, mais sous ses talons hauts, Julie traîne une poisse aussi grosse qu’une nuée de frelons asiatiques. Quoi qu’elle dise, quoi qu’elle fasse, il y aura toujours un couac. Bref, Julie est une catastrophe ambulante ! De retour dans son Neubourg natal, petite bourgade normande où les ragots courent plus vite que les habitants, elle va devoir réapprendre à cohabiter avec sa famille : papy lubrique, mère hystérique, père gérant d’une entreprise de pompes funèbres, sans oublier Michaël, un bel et sombre inconnu bien décidé à devenir son petit ami ! Attention : roman anti-déprime, à ouvrir en cas d’urgence !

Il est sorti le 15 février 2017 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

J’ai connu la plume de Cassandra O’Donnell avec sa série d’urban fantasy « Rebecca Kean » et je l’ai adorée. J’ai également lu sa série de romance historique « Les soeurs Charbrey », que j’ai également beaucoup aimée. C’est donc avec impatience et curiosité que je voulais découvrir Cassandra O’Donnell dans un autre style : le roman « policier » avec un brin d’humour.

Julie Dumont, vingt-six ans et célibataire (au grand dam de sa mère), est une journaliste parisienne pour la presse féminine. Alors qu’elle est à la station essence, en route pour la Normandie pour l’anniversaire de mariage de ses parents, Julie assiste à une scène digne d’un film de mafieux. Un homme se fait jeter d’une voiture, il est dans un sale état et s’est fait tabasser. Lorsque Julie emmène Benjamin à l’hôpital, elle apprend qu’il est journaliste et enquête sur le meurtre de quelqu’un du coin (Mathilde, la fille de la plus puissante et la plus riche famille de la ville). Très vite, Julie se retrouve mêlée à l’enquête et décide d’aider Benjamin dans ses investigations.

Julie est une héroïne originale et pleine d’esprit, qui se laisse souvent emporter par ses émotions. Je l’ai tout simplement adorée, même si elle est loin d’être parfaite. Son brin de folie lui cause souvent des problèmes, pour le bien de l’intrigue mais certainement pas pour notre bien (j’ai eu envie de lui crier dessus ou de la secouer, cette petite Julie !). Elle est un vrai cataclysme ambulant, il lui arrive toujours des tuiles. Ceci dit, c’est souvent drôle !

J’ai également adoré la galerie de personnages secondaires. Le père de Julie a un côté adorable, tandis que sa mère est vraiment à baffer (et on adore pester contre elle). Le grand-père est mon protagoniste secondaire préféré ! Il est drôle et son tempérament de feu nous offre des situations cocasses hilarantes.

L’enquête avance doucement, mais je ne me suis pas ennuyée. On découvre les indices en même temps que Julie et j’ai beaucoup aimé cet aspect du récit. Cela permet de réfléchir en même temps qu’elle. Malgré les morts qui s’accumulent, l’ambiance du roman reste assez légère, notamment grâce à l’humour. L’équilibre entre l’enquête, la romance et l’aspect humoristique du roman est bien dosé. J’ai eu de gros doutes sur le coupable dès le début, mais les différentes pistes empruntées et les différents mobiles abordées, nous poussent à orienter nos doutes vers pas mal de personnages. Cela rend le récit vraiment vivant et accrocheur.

En conclusion, « Les aventures improbables de Julie Dumont » est un roman avec lequel j’ai passé un super moment, à mi chemin entre l’intrigue policière et la comédie romantique. L’histoire, parfois abracadabrantesque, m’a passionnée jusqu’au bout et l’humour de l’héroïne ainsi que ses péripéties m’ont beaucoup fait sourire. J’espère qu’il y aura une suite !

Ecrit par Noémie

La chronique du roman « Série The elements, Livre 2 : The fire » de Brittainy c Cherry.

couv11909348

« Tout les oppose mais rien ne pourra les séparer » 

C’est l’histoire d’une amitié entre deux personnalités contraires, issues d’un milieu social différent, 
qui se transforme en une rencontre amoureuse. 
Nommé parmi les 5 meilleurs livres de l’année 2015 aux USA. 

Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

Il est sorti le 9 mars 2017 aux Editions Hugo & roman.

Mon avis:

Après mon immense coup de coeur pour « The air he breathes », j’étais très impatiente de lire ce second tome de la saga « The elements » intitulé « The fire ».

A 16 ans, Logan a un passé douloureux et de gros bagages émotionnels. Cela a un grand impact sur sa vie aujourd’hui et il mène une existence plutôt solitaire. Cela va changer lorsqu’il rencontre Alyssa, alors qu’elle est caissière dans un supermarché. Ils se rendent compte qu’ils ont quelques points communs, dont celui de venir d’une famille très dysfonctionnelle. Une amitié naît entre eux, même si elle cache d’autres sentiments. Ils trouvent l’un chez l’autre de quoi tenir dans leurs existences difficiles. Cette souffrance va les rapprocher, même s’ils l’abordent différemment.

Le récit alterne selon les deux points de vue de nos héros, et on navigue parfois entre le présent et les flash-backs sur la vie de Logan. J’ai beaucoup aimé suivre d’un côté Alyssa, de l’autre Logan, cela permet de découvrir leurs sentiments et également d’appréhender leur personnalité.

Logan veut éviter d’entraîner Alyssa dans sa chute, mais elle veut être là pour lui et veut l’aider. Les problèmes et les catastrophes s’enchaînent, même si le récit est parsemé de bons moments. Nos deux héros vivent une relation difficile, compliquée, et qui agit comme une drogue sur eux. J’ai été émue par tout ce qu’ils traversent, par tout ce qui leur arrive. Toutefois, j’ai également été un peu déçue par l’attitude des personnages. Logan se sert d’Alyssa chaque fois qu’il a besoin d’elle, et elle encaisse sans broncher ou presque. Je ne suis pas très fan de ce genre de relation dans un bouquin.

Les sujets abordés par l’auteur sont difficiles (la drogue, la violence domestique, les souffrances psychologiques…) mais elle le fait avec brio et avec émotion la plupart du temps. J’ai juste eu l’impression, vers la fin du roman, de tomber dans le drama surjoué. Au fil des pages on se rend compte que pas mal de scènes se répètent, qu’il y a un trop plein de catastrophes dans la vie de nos personnages principaux.  

En conclusion, ma lecture de « The fire » n’a certes pas été un coup de coeur comme pour « The air he breathes », mais j’ai tout de même passé un bon moment avec ce roman. La plume de l’auteur est agréable et certains de ses personnages m’ont émue. Rendez-vous bientôt pour le troisième tome « The silent waters ».

Ecrit par Noémie

La chronique du roman « Un Palais d’épines et de roses » de Sarah J. maas

712wb5rxh1l

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Il est sorti le 9 février 2017 aux Editions De la Martinière jeunesse.

Mon avis:

J’avais beaucoup entendu parler de cette série, notamment via l’engouement qu’elle suscite auprès de ceux qui la lise en VO. Bon, comme je ne suis pas douée en anglais, je n’ai pu la découvrir que maintenant. De plus, j’ai retardé ma lecture à cause des mauvaises nouvelles que l’on a eues concernant l’autre série de l’auteure, Keleana, qui ne sera pas traduite en entier en VF.

Bref, j’ai tout de même lu ce premier tome, et j’ai bien fait. C’est un coup de cœur pour moi, et je m’en serais voulu de ne pas l’avoir lu plus tôt.

Nous sommes dans un village près de la frontière de Prythian, l royaume des Fae, des immortels. Au village, les immortels sont haïs pour ce qu’ils ont fait subir au peuple humain. Feyre lutte chaque jour pour nourrir sa famille qui manque d’argent. Par malchance, un jour ce n’est pas un animal qu’elle tue, mais un Fae, ce qui lui vaut un aller simple pour Prythian.

Alors qu’elle pense être massacrée par la Bête qui a débarqué chez elle en réclamant vengeance, celui-ci lui propose plutôt de passer le restant de ses jours dans son royaume, à Prythian. Mais ce ne sont pas des geôles qui attendent Feyre, mais un immense palais, qui va la plonger au cœur d’une malédiction Fae. Le palais de Tamlin, le Grand Fae qui accueille Feyre, est la proie d’une maladie étrange et sans remède qui ravage son peuple et risque de s’étendre aux humains. À cause de cette maladie, tous les habitants du palais vivent depuis 49 ans avec un masque sur le visage, qu’ils ne peuvent pas retirer.

Ce premier tome est vraiment plaisant à lire. Si au début j’ignorais la référence, j’ai vite remarqué l’inspiration du conte de La Belle et la Bête, dans une version quand même pas mal différente de part notamment la présence des Fae. Mais attention, ce n’est pas vraiment une réécriture, étant donné que ce ne sont que des similitudes entre les deux histoires, afin de construire un monde beaucoup plus vaste (on retrouve entre autre un « prince » qui devient une bête sauvage, une malédiction sur tout un royaume, etc.)

Clairement, cette histoire est écrite avec brio et a su rapidement charmer mon petit cœur sensible. Moi qui suis fan des histoires de malédictions et de Faes, j’ai été servie ici, et j’en redemande sans problème.

Après, il est clair que ce tome se centre pas mal sur la romance, et laisse en retrait les intrigues politiques, toujours en attente à la fin du tome d’ailleurs. Je pense que la suite se concentrera un peu plus sur un certain vilain roi.

C’est une histoire vraiment prenante, emplie de magie. J’ai apprécié découvrir autant la beauté du royaume de Prythian que son côté sombre. L’auteure nous livre certains paysages décrits avec beaucoup de talent, si bien que l’on s’y croirait, tout en sachant ne pas s’appesantir tout le long du roman sur le descriptif. En effet, ce ne sont que certaines scènes bien précises qui sont les plus détaillées. Le reste l’est plus légèrement.

Les créatures, les lieux, l’Histoire font de ce monde un univers riche et complexe que l’on prend plaisir à découvrir.

Au niveau des personnages, Feyre est intéressante à suivre, bien qu’un peu agaçante au début. Quand elle comprend que Tamlin ne lui veut pas de mal, elle se laisse aller à découvrir la beauté du monde des immortels, ainsi que tout ce qu’il pourrait lui apporter.

Tamlin est un Grand Fae loin des schémas classiques de son peuple. Il tient à gouverner avec bonté, malgré le danger qui plane sur les siens. Malgré lui, il s’attache à Feyre, ce qui entre en conflit avec son désir d’éradiquer la maladie qui ronge son royaume.

Leur histoire d’amour est belle, elle prend son temps –ce qui est un très bon point- et n’est pas dégoulinante de guimauve. Elle en parait d’autant plus vraie.

D’autres personnages sont importants, notamment Lucien, l’émissaire de Tamlin. Derrière son apparence revêche se cache un Fae qui a souffert. Il a su me faire rire par moments. Et puis, il y a aussi Rhys, un Fae de la Cour de la Nuit… complexe, que l’on ne connait pas encore très bien mais qui, je pense, re-pointera le bout de son nez par la suite. A voir de quelle façon par contre. En tout cas, il m’a bien plu, et paraît lui aussi attaché à Feyre.

En clair, j’ai adoré ce premier tome, autant pour ces personnages, son univers que son intrigue. Le petit aspect Belle et la Bête permet de mettre en place une histoire riche et complexe qui je pense nous surprendra beaucoup par la suite (en laissant de côté le conte que l’on connait si bien, vu qu’il ne sera plus de mise par la suite).

J’ai donc bien hâte de lire la suite. La Martinière, traduisez-la vite !!

 

Karine N.

Dans ma boîte aux lettres…#83

surprise_by_ocularfracture-d3hwm5n

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

RDV français repris depuis par Lire ou Mourir.

Passons aux acquisitions papier de cette semaine :

  Et vous quelles acquisitions cette semaine ?

C’est lundi, que lisez-vous ? #135

life_by_plastickheart-d37du4x

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Qui a été repris par Le blog de Galleane 

Ce que j’ai lu les deux semaines dernières:

J’ai lu juste le tome 3, Le voyage dans l’intégrale de Outlander.

Ce que je lis:

418IYl-o3xL._SY346_

Ma prochaine lecture :

j’en ai aucune idée…

Et vous, que lisez-vous ??