La chronique du roman « Mariages de convenance, Tome 1 : Noces hâtives » de Anne Gracie

41QEPZ59VtL

Devenu lord Ashendon, le major Calbourne Rutherford quitte l’armée pour s’occuper des affaires familiales. Non content de découvrir que ses deux jeunes soeurs font les quatre cents coups, voilà qu’il récupère une nièce sortie de nulle part, qui se révèle une vraie sauvageonne. C’en est trop pour un seul homme ! Il n’a pas le choix, il lui faut d’urgence trouver une épouse capable de mater cette jeunesse turbulente… Ainsi le major demande la main d’Emmaline Westwood, la vieille fille qui enseigne au pensionnat voisin. Bien sûr, c’est un mariage de raison mais, sous ses airs guindés d’institutrice, Emmaline cache une nature sensuelle qui va bouleverser tous les a priori de Calbourne…

Il est sorti le 27 juin 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:
Londres, 1818. Calbourne est de retour en Angleterre après dix ans d’absence. Son père est décédé il y a un an, et son grand frère Henry a pris la succession. Aujourd’hui il est mort et a laissé les affaires de la famille en mauvais état. Lord Ashendon, qui était jusque là le major Calbourne Rutherford, ne veut pas que ce titre et ces nouvelles responsabilités changent sa vie. Toutefois, ses plans vont être bouleversés par ses demi soeurs difficiles et une délicieuse professeure dans une école pour jeunes filles…

J’ai adoré les deux personnages principaux. Emmaline est une superbe héroïne, tandis que Calbourne est un personnage qu’on aime voir changer.
Emmaline Westwood a vingt-six ans, elle travaille comme professeure dans l’école de mademoiselle Mallard, un établissement très bien réputé. C’est une jeune femme élégante, posée, solide, intelligente et avec une forte personnalité. Emmaline cache tout de même un secret et des blessures qui ne la rendent que plus touchante.
Quant à Calbourne, c’est un homme de vingt-huit ans séduisant, fort, doté d’une grande sensibilité, mais qui peut se révéler froid, sévère et méthodique, manquant ainsi de romantisme ou de délicatesse par moments. 

Leurs sentiments prennent place doucement, étant donné qu’ils sont des étrangers l’un pour l’autre au début. La plume d’Anne Gracie tisse subtilement les liens entre nos deux héros, mais également entre les demi soeurs de Calbourne et lui même, ainsi qu’avec Emmaline. 
L’auteure nous offre également une enquête type « policière » intriguante, même s’il est vrai qu’elle n’est pas tout à fait au centre de l’histoire. En effet, Calbourne a été soldat pendant la guerre avec Napoléon, mais une fois que la paix est revenue, il est devenu un enquêteur pour son pays. 

Pour conclure, « Noces hâtives » est un premier tome très agréable et prometteur pour la suite. L’auteure nous offre une romance plaisante, une intrigue prenante, le tout porté par des héros formant un très bon duo. J’ai hâte de découvrir le deuxième tome.

Ecrit par Noémie

Publicités