La chronique du roman « A demi-mot » de Jennifer L. Armentrout

71Wd-4M-s0L

Andrea Walters est la spécialiste des bêtises en tout genre. Sa seule certitude ? Elle finira saoule avant 22 heures vendredi prochain ! Ses plans de carrière ? Une récente réorientation quelque peu déprimante quand tous ses proches sont en couple et dans la vie active. Aussi, lorsque sa copine Syd lui propose une semaine de vacances entre amis dans un chalet, Andrea n’hésite pas longtemps. Elle y voit l’occasion de faire le point dans un cadre magnifique, de profiter du jacuzzi… et de commettre un nouvel impair en passant sept jours au côté de Tanner Hammond. Ce magnifique pompier semble voir clair dans son jeu, et même si Andrea déploie des trésors de mépris et de cynisme en sa présence, il pourrait finir par avoir raison de sa belle assurance…

Il est sorti le 30 août 2017 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Syd et Kyler (le couple du premier tome « A huis clos ») vont en vacances en Virginie Occidentale avec leur ami Tanner. Andrea n’est pas vraiment motivée à y aller mais elle ne veut surtout pas rester seule. Quelques jours avant le départ, lors d’une soirée, Andrea se retrouve troublée en compagnie de Tanner, qui semble lui montrer un certain intérêt. Ces quelques jours au chalent vont bouleverser Andrea tant émotionnellement que physiquement.

Au début du roman, la relation entre Tanner et Andrea est légère et drôle, car nos héros sont comme chien et chat. Cependant, au fil des pages, on se rend compte que les problèmes d’Andrea vont compliquer tout cela. Le récit n’est pas seulement une romance, c’est également une sorte de quête, de combat.

Tanner est pompier volontaire et dans quelques mois il intègrera l’académie de police. Il n’est pas vraiment branché par les relations sentimentales, sans pour autant être un salaud. Il n’a juste pas trouvé la bonne personne. Andrea est finalement celle qui lui donne envie d’avoir le même genre de relation que ses amis Syd et Kyler ont. Toutefois, c’est loin d’être facile car Andrea est une jeune femme qui a beaucoup de problèmes.

Andrea fait tout (ou presque) avec excès. Son addiction à l’alcool, sa collection de conquêtes, le fait d’être sur la défensive, tout ça cache un profond malaise. Tanner va être le déclencheur à la prise de conscience de son état, même s’il ne sera pas la solution à ses problèmes.

Le récit alterne selon les deux points de vue de nos héros, un procédé que j’affectionne beaucoup en romance. C’est un plaisir de suivre d’un côté Tanner , de l’autre Andrea , cela permet de découvrir leurs sentiments par rapport à ce qu’ils vivent. L’amour a sa place (on s’en doute dès qu’on lit le résumé) mais celui-ci prend racine dans l’adversité. Nos héros sont touchants, attachants, et j’ai aimé les voir évoluer. 

En conclusion, « A demi-mot » a été une belle lecture. J’ai souvent été agacée par le comportement d’Andrea, mais l’auteur nous livre une belle histoire pleine d’émotion et le personnage de Tanner est vraiment excellent.

Ecrit par Noémie

Publicités

La chronique du roman « Hot in Chicago, T1 : Jouer avec le feu » de Kate Meader

hot-in-chicago,-tome-1---jouer-avec-le-feu-923907-264-432

Les frères Dempsey sont sapeurs-pompiers et se débattent autant avec des immeubles en flammes que les feux de la passion…

Déçue par son ex-fiancé, Kinsley Taylor accorde plus d’importance à sa carrière professionnelle auprès du maire de Chicago qu’à sa vie amoureuse. Mais lorsqu’elle rencontre Luke Almeida, un homme aussi torride qu’impétueux, ses convictions s’effondrent. Après s’être battu avec un haut responsable de la police, Luke risque d’être renvoyé du Corps des sapeurs-pompiers. Aussitôt, Kinsley est missionnée pour y remettre bon ordre. Or à la caserne 6, c’est Luke qui commande et il ne laissera pas Kinsley lui dicter sa conduite…

Un duo explosif qui va allumer le feu !

Il est sorti le 25 août 2017 aux Editions Milady.

Mon avis:

Nous voilà partis pour une romance assez classique. Kinsey Taylor est arrivé depuis quatre mois à Chicago pour suivre son fiancé, mais malheureusement, ce dernier a rompu avec elle quelques semaines avant leur mariage. Kinsey est bien décidée à faire une croix sur les hommes et se vouer corps et âme à son nouveau travail. Sa mission, en tant qu’attachée de presse du maire, est de trouver une solution pour rétablir la réputation de la caserne 6 du Chicago fire Departement, après qu’une vidéo circulant sur le net les montre en train de se bagarrer avec la police de Chicago.

Ce dossier va lui donner du fil à retordre, surtout lorsqu’elle rencontre Luke Almeida, un pompier aussi sexy qu’impétueux qui pourrait bien lui faire oublier toutes ses résolutions concernant la gent masculine…

Le style de Kate Meader est agréable et addictif. On tourne les pages avec plaisir. Pour ce qui est du scénario, il est bien mené avec un bon rythme, même s’il est sans grande originalité. Mais ce n’est pas pour autant qu’il manque d’émotion, d’intérêt ou d’intensité. On prend du plaisir à découvrir nos héros avec leurs failles, leurs doutes, leurs responsabilités et leurs désirs. De plus, j’ai aimé connaître le clan Dempsey, cette famille composée de frères et sœurs adoptifs qui ont tous embrassé la carrière de soldat de feu. Ils sont tous très unis et ils ont tous une grande place dans le récit. D’ailleurs, nous suivons deux autres début de romance, en plus de celle de Luke et Taylor qui est explosive entre disputes, défis et passion.

La romance est plaisante à voir s’installer et évoluer. Quant aux nombreux protagonistes que nous croisons, ils sont agréables et touchants, on a hâte d’en apprendre un peu plus sur eux.

Pour conclure :

« Jouer avec le feu » est une petite romance sexy et pleine de pep’s avec une galerie de personnages à forts caractères qui ont tous des démons à combattre. Certes, c’est une histoire qui ne renouvèle pas le genre, mais elle vous fera passer un agréable moment de lecture.  

La chronique du roman « Désenchantement, t2 : Le mystérieux defunt Bestly » de Lynn Viehl

téléchargement (4)

Une créature terrifiante, qui survit à chaque embuscade qui lui est tendue, fait des ravages dans la ville de Rumsen. On commence à murmurer que plusieurs individus se cachent derrière le masque de la bête… Kit, détective privée hors pair, est contactée par la veuve lady Bestly. Cette dernière ne supporte pas que la presse associe son défunt époux à cette histoire scandaleuse. En parallèle de sa mission, Kit est courtisée par deux prétendants que tout oppose. Sa préférence ira-t-elle au mystérieux Dredmore ou au séduisant Doyle ?

Il est sorti le 28 juin 2017 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Dredemore vient voir Charmian (Kit) car une de ses clientes aimerait employer une femme discrète pour mener l’enquête suite au décès suspect de son mari. Charmian doit prouver l’innocence de son mari des faits qu’ils lui sont reprochés, c’est à dire de mourir pour racheter son nom et sauver sa réputation.

Bien que cette cliente n’est autre que Lady Eugenia Bestly, qui lui a mené la vie dure quand elle était plus jeune, Charmian accepte cette affaire. Celle-ci sera bien plus complexe que prévue, elle devra éviter les attaques contre sa personne…

J’ai adoré ! Le style de Lynn Viehl est prenant et addictif. J’ai aimé me plonger dans cet univers fascinant, riche et détaillé mélangeant steampunk, sorcellerie et chamanisme. L’auteur continue de le développer pour notre plus grand bonheur, ce qui apporte quelques réponses à certaines de nos questions.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien menée, attrayante, alliant créatures surnaturelles, mécaniques, romance et danger. J’ai été happée du début jusqu’à la fin. De plus, le rythme est rapide entre action, rebondissements et révélations. Du côté des protagonistes, ils sont plaisants. Charmian, notre briseuse de sort, est une femme indépendante qui n’a pas froid aux yeux ni sa langue dans sa poche dans une époque où cela est mal vu. Son duo avec Lucien Dredmore, mage puissant et Maître des arts obscur, est un vrai délice et leurs joutes verbales le sont tout autant. Néanmoins, j’aurais apprécié que l’auteur nous en dévoile un peu plus sur ce dernier. Lynn Viehl insère un triangle amoureux, mais pas gênant, même si je dois avouer qu’il est arrivé comme un cheveu sur la soupe.

D’autre part, la galerie de personnages secondaires est très diversifiée et fort intéressante, notamment le grand-père de Charmian.

Pour conclure :

« Le mystérieux défunt Bestly » est un très bon second tome, tout y est plus approfondi avec une enquête passionnante, entre chaos et magie. Une saga à découvrir !

À noter que j’espère de tout cœur que l’on aura un jour la suite. Mais je suis très sceptique, car le troisième opus n’a jamais vu le jour en VO. Je vous avoue que je suis frustration…

La chronique du roman « Ni mariée ni enterrée, t3 : Grandir (sans doute) » de Katy Colins

51RlmXkRNnL._SX315_BO1,204,203,200_

«  Après avoir affronté les insectes thaïlandais et le chaos indien, Georgia ne pensait vraiment pas qu’elle ferait la plus terrifiante des découvertes dans le confortable appartement du centre de Manchester qu’elle partage avec Ben, le nouvel homme de sa vie. Une découverte qui prend l’apparence innocente d’une bague – ou plutôt d’un sublime solitaire que Georgia trouve par hasard, bien caché au milieu d’une pile de vêtements. Après un premier échec, est-elle prête à sauter le pas une nouvelle fois  ? Georgia n’a pas le temps de se poser la question  : Ben et elle s’apprêtent à décoller pour deux semaines de soleil, de tourisme et d’aventure au Chili… un cadre de rêve pour une demande en mariage.

Il est sorti le 5 juillet 2017 aux Editions Harlequin, collection &H.

Mon avis:

On retrouve Georgia et Ben qui filent le parfait amour depuis les derniers évènements. Leur agence de voyages est prospère. Ils ont trouvé un certain équilibre même si cela n’est pas toujours facile. Georgia est heureuse et enthousiaste pour l’avenir, d’autant plus qu’on lui propose, avec Ben, de participer à une émission. Cela consiste à suivre plusieurs couples qui vivent et travaillent ensemble dans une série d’épreuves tout en parcourant l’Amérique du Sud. Alors qu’ils étaient excités de partir ensemble, rien ne se passera comme prévu. Cette aventure se révélera difficile, que ce soit sur le plan physique ou émotionnel. Ce voyage leur permettra de découvrir quelques traits de caractère et des secrets qu’ils ne soupçonnaient pas ni chez l’un ni chez l’autre. Mais ne dit-on pas que l’amour est plus fort que tout ?

J’ai adoré cette nouvelle histoire en compagnie de Georgia et Ben. On est facilement embarqué dans ce récit un peu différent des précédents. En plus du côté gaffeur de Georgia, l’humour est bien présent. Ce tome est bien plus profond et il se concentre sur nos deux héros, leurs amis et les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres. Ils vont mûrir et grandir, même s’ils gardent un grain de folie. De plus, j’ai apprécié que l’auteur nous en dévoile plus sur Ben. Ils sont touchants, on a plaisir à les suivre.

Pour conclure :

« Ni mariée ni enterrée, t3 » est un tome plus riche et plus profond que ces prédécesseurs. C’est plein de surprise, d’émotion et de folie avec des personnages pour qui l’on s’est pris d’affection. J’ai hâte de pouvoir retrouver Georgia en Australie.

La chronique du roman « Ni mariée, ni enterrée, livre 2: revenir (peut-être) » de Katy Colins

51yLhPOT2ML._SX315_BO1,204,203,200_

Depuis qu’elle a tout quitté pour parcourir le monde et soigner son cœur brisé, Georgia Green a trouvé une vocation, rencontré un homme (enfin, peut-être, c’est compliqué) et bâti la vie dont elle avait toujours rêvé. Mais le quotidien d’une brillante femme d’affaires n’est pas forcément celui que l’on croit. Et, pour sauver son agence de voyages, Georgia va une nouvelle fois devoir se lancer à l’aventure. Dans la moiteur indienne, entre le bruit des klaxons et les cours de yoga, elle va découvrir que certaines choses échappent à notre contrôle… et qu’il faut apprendre à l’accepter !
La suite des aventures de notre Bridget Jones en sac à dos, toujours aussi gaffeuse et attachante…

Il est sorti le 14 juin 2017 aux Editions Harlequin, collection &H.

Mon avis:

On retrouve Georgia un an après les derniers évènements du premier opus. Avec Ben elle a ouvert une agence de voyages, « Le club de voyage des cœurs solitaires », qui aide les célibataires à se retrouver en voyageant avec des personnes sur la même longueur d’ondes. Pour faire tourner son agence, elle se jette à corps perdu dans le travail. Georgia aime tout contrôler et elle a du mal à déléguer. Seulement voilà, c’est au détriment de son bien être, de sa vie sociale et amoureuse. De ce fait, Ben s’éloigne d’elle avant qu’ils aient commencé à construire quelque chose ensemble. Cela la contrarie sans compter que leur voyage organisé en Inde ne reçoit que des critiques négatives. Après quelques bouteilles de vin et de rhum, elle décide avec son amie Shelley de se la jouer façon « patron incognito » et d’aller en Inde voir ce qu’il s’y passe. Mais rien ne se déroulera comme prévu, entre évènements inattendus, malentendus et rires…

J’ai adoré ! Le style de Katy Colins est toujours aussi agréable et plein de pep’s. Le rythme est rapide. L’auteur nous plonge avec facilité dans son voyage. L’Inde est décrite avec réalisme, avec ses inégalités sociales, sa culture et ses lieux cultes en passant par Bollywood. On est transporté dans un monde de couleurs, de sons et de parfums aux côtés d’une héroïne qui vivra moult péripéties.

Georgia sera accompagnée de divers personnages. Leurs interactions apporteront de la richesse au récit, des moments légers comme forts, avec une pointe d’humour.

Georgia continuera à évoluer, à apprendre de ses erreurs et enfin remettre de l’ordre dans sa vie.

Pour conclure :

« Ni mariée ni enterrée, livre 2 » est une lecture dépaysante, divertissante et rafraîchissante. C’est une aventure pleine d’émotions dans un territoire magnifique et énigmatique.

Bonne lecture !

La chronique du roman « Un parfait arrangement » de Julia London

téléchargement (3)

Abandonnée à quelques jours de son mariage, Sloane ne supporte plus ses chères amies qui veulent la recaser à tout prix. Pour avoir la paix, la jeune Américaine s’invente un amoureux avec qui elle est censée roucouler en vacances, dans les Highlands. Mais catastrophe… Les filles annoncent leur arrivée ! Sloane doit alors se trouver illico un cher et tendre à peu près crédible. Galen, un Ecossais bourru qui vit au milieu des moutons, accepte de participer à sa petite mascarade inoffensive. Inoffensive ? C’est oublier le charme rugueux des Highlanders qui en a fait succomber bien d’autres avant elle…

Il est sorti le 12 juillet 2017 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

On fait la connaissance de Solanne, que son fiancé a laissée tomber peu de temps avant leur mariage, accompagné de paroles froissantes. Solane, blessée, veut s’éloigner de ses amies, parfois insupportables, qui désirent à tout prix la recaser. Pour échapper à tout ça, elle choisit de partir en Écosse où, ne sait-on jamais, elle pourrait rencontrer son Jamie Fraser. Mais voilà, ses amies décident de débarquer en Écosse. Pour avoir la paix, Solane met un plan en route assez tordu, mais qu’elle croyait parfait. Elle fait une proposition insolite à Galen, le gérant taciturne du seul pub du village, de se faire passer pour son petit ami quelques jours et ensuite de repartir chacun de son côté contre une somme d’argent. Galen est un homme posé et pragmatique. Quand cette fille américaine opiniâtre lui soumet un compromis, il sent que les ennuis se préparent. Mais Galen a vraiment besoin de cet argent pour sauver le pub familial.

De ce fait, les voilà tout deux, la riche héritière guindée et le rustique et viril highlander, embarqués dans cette mascarade qui pourrait bien se retourner contre eux. Le style de Julia London est très agréable et fluide. Le rythme est rapide. J’ai tout de suite été charmée par les paysages, l’histoire et les personnages. C’est une lecture légère, plaisante, à la fin évidente, mais que l’on a plaisir à suivre.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont sympathiques et touchants. Ils sont tout l’opposé, pourtant leur duo fonctionne à merveille. J’ai adoré leurs chamailleries et de voir Solane s’ouvrir à la vie et regagner confiance en elle. Quant à Galen, Solane lui apportera une véritable bouffée d’air frais dans son existence.

Pour conclure :

Julia London m’a séduite avec cette romance toute mignonne dans le cadre des highlands écossais. C’est plein d’humour, de tendresse avec une touche de désir. C’est une lecture divertissante et de détente que je recommande.  

La chronique du roman « Sous ta peau, t2 : Broken » de Scarlett Cole

418IYl-o3xL._SY346_

Drea a déjà une vie assez remplie sans que Cujo vienne tout chambouler. Ils doivent pourtant faire équipe pour préparer les fiançailles de Trent et Harper, leurs meilleurs amis. S’il a la fâcheuse tendance à la mettre hors d’elle, Cujo est aussi sacrément sexy et Drea a bien du mal à garder ses distances. Surtout lorsqu’elle est témoin d’un enlèvement et que Cujo lui vient en aide pour découvrir la vérité. Une vérité qui risque de les mettre eux-mêmes en danger… 

Il est sorti le 7 juin 2017 aux Editions J.C Lattes, Collection &moi.

Mon avis:

Dans ce tome on se concentre sur Drea, la meilleure amie d’Harper, et sur Cujo, copropriétaire du salon de tatouage Second Circle et ami de Trent.

On l’a vu dans l’opus précédent, ces deux-là s’entendent comme chien et chat. Mais lorsqu’ils doivent organiser ensemble la fête de fiançailles de Harper et Trent, ils vont être obligés de trouver un terrain d’entente. De plus, lorsque Drea se retrouve témoin d’un enlèvement et que sa vie pourrait bien être en danger, elle ne peut s’empêcher de se tourner vers Cujo. Car malgré tous leurs différents elle sait qu’elle peut compter sur lui. Au fil des pages, tous deux vont commencer à s’apprécier, même si les chamailleries ne sont jamais bien loin. Seront-ils capables de passer outre leurs blessures et leur insécurité pour donner une chance à l’amour de rentrer dans leur vie ?

Le style de Scarlett Cole est très agréable et prenant. On est vite embarqué par l’histoire. On tourne avidement les pages jusqu’à la fin. En ce qui concerne la romance, elle est plaisante à suivre et pimentée ! Pour ce qui est de l’intrigue policière, je l’ai trouvée bien menée et elle apporte un vrai petit plus avec des rebondissements et de l’action.

Du côté des protagonistes, tous deux sont touchants. Drea est débordée par la prise en charge de sa mère, de ses deux boulots pour subvenir à leurs besoins et payer les factures d’hôpital qui s’entassent. Elle n’a confiance en personne et elle ne demande pas de l’aide non plus. Elle est forte, indépendante et courageuse. Drea sent bien que cela serait agréable de se reposer sur Cujo. Mais ce dernier aime sa vie simple et il cache un secret qui l’empêche de s’engager. Mais c’est un ami loyal, protecteur qui sera là pour elle. Tous deux vont bien lutter contre cette attirance, mais cela sera peine perdue…

Ce sont des personnages avec de la profondeur que l’on aura plaisir à suivre. J’ai également apprécié de revoir Harper et Trent.

Pour conclure :

Scarlett Cole m’a une nouvelle fois séduite avec « Broken ». C’est tendre, sexy, intense avec une pointe de suspense. C’est avec joie que je lirais le prochain opus qui sera sur Dred et Pixie.