Mon avis sur « Nora Jacobs, T1 : Démasquée » de Jackie May

81Oiv0gwYELLa plupart des humains ignorent qu’un monde dangereux les entoure, regorgeant de magie et de monstres. Nora Jacobs n’a pas cette chance. Elle sait parfaitement quelles créatures démoniaques rôdent dans les rues de Détroit. Grâce à ses étonnants dons psychiques, elle a su se tenir à l’écart de cette communauté surnaturelle jusqu’à présent. Malheureusement, tout bascule le soir où le vampire le plus puissant de la ville découvre ses pouvoirs et décide de se servir d’elle pour retrouver un membre disparu de son clan.

Pour couronner le tout, Nora est certaine d’être maudite. Depuis toujours, les gens sont irrésistiblement attirés par elle, une attirance qui vire souvent à l’obsession et à la violence. Les êtres occultes ne font pas exception à la règle, et Nora a éveillé l’intérêt de certains des monstres les plus dangereux de la ville…

Il est sorti le 18 septembre 2019 aux Editions Milady.

Mon avis:

Nora, 23 ans, est une solitaire habitant à Detroit. Ayant des traumatismes avec les hommes, elle se fait très discrète et vit seule. D’autant plus qu’elle a certaines capacités. En effet, au toucher, elle perçoit les pensées, les désirs des personnes, ainsi que certaines traces qu’ils peuvent laisser sur certains endroits/objets. De plus, elle a un détecteur de danger, mais parfois, elle ne peut rien faire pour l’éviter.

C’est ce qui arrive lorsqu’elle est embarquée de force dans un night-club où elle finit par être impliquée dans un mystère de la communauté surnaturelle… autant dire qu’elle peut dire adieu à sa tranquillité.

Le style de Jackie May est très agréable et prenant. Le rythme est rapide, on est vite happé dans son histoire de pouvoir et de politique avec un univers très riche en créatures surnaturelles.

Le monde que l’auteur a créé est intéressant, bien que l’on soit qu’aux prémices. Quant à la trame, elle est faite de plein de petits mystères, parfois prévisibles, mais amusants.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont bien pensés et extrêmement sympathiques (à l’exception de Henry) et intrigants. J’ai immédiatement accroché avec l’héroïne, elle était intelligente, impertinente, une certaine force de caractère même si parfois elle accepte tout trop docilement.

Autrement, j’aime l’énigme qui entoure ses origines, j’espère que l’on en saura un peu plus dans le prochain opus. En ce qui concerne la galerie de personnages qui l’entoure, j’ai aimé leurs différentes personnalités. J’ai apprécié qu’au lieu de se concentrer sur l’aspect physique, l’auteur ai vraiment mis l’accent sur les liens affectifs et l’importance de la confiance et de la loyauté. Mes préférés sont sans aucun doute Terrance le troll et Nick.

Pour conclure :

« Démasquée » est un début de saga prometteuse, bien qu’il y ait quelques défauts. C’est un tome introductif, fun avec de l’humour et de l’action où il nous reste encore beaucoup à découvrir. Je suis intriguée de voir où tout cela va nous mener, je lirais la suite avec plaisir.  

Publicités

Mon avis sur  » Les Soeurs de la lune, T13 : Haunted Moon » de Yasmine Galenorn

811FYlMvV6L50% fées, 50% humaines, 300% sexy

Nous sommes les sœurs D’Artigo  : moitié humaines, moitié fae, agents de la CIA outremondienne. Delilah est un chat-garou et une fiancée de la mort. Menolly est une vampire mariée à une puma-garou. Et moi, Camille, je suis une sorcière hors pair avec trois maris, une prêtresse de la Mère Lune, et apprentie de la reine de l’ombre. Mais l’ombre peut parfois cacher de terribles secrets…

Il y a un nouveau sorcier parmi nous  : Bran, le fils de la Mère Corneille et de la licorne noire, et bien malgré moi, je dois lui servir d’intermédiaire avec notre agence outremondienne. Lorsque des cimetières sont pillés et que les esprits sont capturés par une force surnaturelle sinistre, la reine nous envoie sauver une dignitaire fae de haut rang. La piste nous conduit jusqu’au seigneur des fantômes… et dans le royaume des morts.

Il est sorti le 3 juillet 2019 aux Editions Milady.

Mon avis:

Les sœurs D’Artigo sont de retour et font face à un autre mal. Dans ce tome, on se concentre sur Camille. Les cimetières sont attaqués par une force mystérieuse qui aspire toutes les âmes et les utilise comme source d’énergie. Elle doit découvrir qui se cache derrière tout ça, même si elle a déjà une idée. De plus, elle doit se tenir informée de la guerre qui secoue l’Outremonde tout en continuant son entraînement avec la triple menace. Aux côtés de ses sœurs Menolly et Dalila et de ses trois puissants maris, Camille devra tout faire pour protéger le monde des menaces paranormales quitte à se rapprocher dangereusement du monde des morts…

J’aime cette série, mais les livres commencent à se répéter. L’intrigue demeure relativement la même que dans les autres tomes. Les sœurs sont appelées à plusieurs reprises pour combattre une créature redoutable et elles doivent trouver les sceaux spirituels, afin d’empêcher la destruction du monde comme on le connaît. Alors c’est certes bien mené, il y a de l’action, mais cela n’en reste pas moins identique. De plus, les nombreuses scènes de sexe sont clairement inutiles. Toutefois, j’ai bien aimé en apprendre plus sur Morio, et les lecteurs en découvrent davantage sur Camille et sa transformation en prêtresse. C’est intéressant, j’ai aimé voir le côté obscur de la magie. D’autre part, j’ai adoré revoir tous les personnages secondaires qui sont parfois bien plus intrigants que les sœurs.

Pour conclure :

« Haunted Moon » est un livre plaisant, dans la lignée des autres, bien que cela ne soit pas mon préféré. La trame de fond avance un peu et les protagonistes sont agréables. Je lirais le prochain et j’espère que celui-ci me surprendra un peu plus.  

Mon avis sur « Black Wings, T3 : Black Howl » de Christina Henry

81JS74iJ+KLÀ la vie, à la mort…

En tant que Faucheuse, Madeline Black a pour rôle d’escorter les défunts dans l’au-delà. Enfin, en théorie… Car les fantômes arpentent les rues de Chicago, prisonniers dans ce monde. Au même moment, le pacte involontaire que Maddy a passé avec les loups-garous se retourne contre elle lorsque leur alpha est enlevé. Et Maddy a beau être l’héritière de Lucifer, les déchus refusent de lui adresser la parole depuis qu’elle a accepté de protéger le demi-frère de Gabriel. Pour couronner le tout, sa relation avec ce dernier bat de l’aile depuis quelque temps. Au moins, Nathaniel, son odieux ex-fiancé, a disparu dans la nature. Du moins, c’est ce qu’elle croit…

Il est sorti le 3 juillet 2019 aux Editions Milady.

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver Maddy et ses acolytes pour des nouvelles aventures !

Maddy pensant que sa vie allait être un peu plus calme après les derniers évènements. Mais rapidement, elle va se rendre compte que cela ne va pas être possible. En effet, entre chercher des loups-garous disparus, essayer de comprendre ce qui faisait agir certains fantômes de façon si étrange et aller à la cour d’Amarantha… Tout en jonglant avec Lucifer, un fiancé indésirable qui refuse de croire que leur « relation » est terminée, cela pousse Maddy dans une chasse effrénée qui pourrait finir par révéler des alliances cachées qui mettront en péril tous ses amis, y comprit sa gargouille. Autant vous dire que Maddy ne va pas s’ennuyer et nous non plus…

Dès les premières pages, nous sommes happés par l’action et on n’arrive pas à décrocher avant la fin. L’autrice nous réserve de belles surprises entre révélations et retournement de situations.

Quant aux intrigues, elles sont bien menées et nous emmènent dans des montagnes russes émotionnelles avec tous ces rebondissements et qui sont, parfois, déchirants. J’ai vraiment apprécié la façon dont les différentes intrigues s’entrecroisent et nous révèlent certains complots ainsi que les luttes de pouvoirs.

Du côté des personnages, Christina Henry continue de les développer et j’ai aimé en découvrir plus sur les loups. En ce qui concerne Maddy et Gabriel, leur relation est bien compliquée.

Quant à Maddy, elle va prendre confiance en elle, imposer ses choix, faire ce qui lui semble juste sans se préoccuper des conséquences et pourtant, elles peuvent être terribles…

Pour conclure :

Christina Henry ne me déçoit pas, ce tome est tout aussi bon que les précédents. J’adore l’univers riche, l’histoire et les personnages. J’ai qu’une hâte c’est d’avoir le prochain opus dans les mains !

C’est un petit coup de cœur !

Mon avis sur « Black Wings, T2 : Black Night »de Christina Henry

81JSnuuVqELRien ne sert de s’enfuir, il faut mourir à point.

En tant que Faucheuse, Madeline Black a pour rôle d’escorter les âmes des défunts dans l’au-delà. Evidemment, ils sont rarement ravis de la voir… Pourtant, c’est là le cadet de ses soucis.   Des morts contre-nature sont en train de se produire, des ennemis inconnus ou malheureusement trop familiers la suivent, et pour couronner le tout, Gabriel, son garde du corps, a disparu avec sa gargouille de compagnie  ! Mais Maddy est la petite-fille de Lucifer, et ses ennuis personnels pèsent bien peu face à la mission diplomatique délicate aux enfers dont elle se voit chargée…

Il est sorti le 29 avril 2019 aux Editions Milady.

Mon avis:

Nous retrouvons Maddy en compagnie de Beezel, sa gargouille amateur de donuts, dans de nouvelles aventures. Autant vous dire qu’ils ne vont pas s’ennuyer. Depuis les derniers évènements, le fils de Ramuell cherche vengeance. Des loups-garous se font démembrer, elle cherche un moyen de se libérer de l’engagement qui la relie à Nathaniel et pour couronner le tout, Lucifer l’envoie en mission diplomatique avec les faes. Mais les choses se compliquent encore quand ses amis disparaissent…

Maddy va devoir être subtile pour ne froisser personne, tout en menant à bien ses différentes missions, autant dire que cela va s’avérer un brin difficile vu le tempérament explosif de notre héroïne…

J’ai adoré ce second opus. Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire, entre action, révélations et rebondissements. On ne s’ennuie pas une seconde. Ce tome était émotionnel et excitant. D’autre part, l’autrice étoffe son univers et intègre de nouvelles créatures surnaturelles pour notre plus grand bonheur. Je pense que cela nous réserve encore de bonnes surprises.

Quant à l’intrigue, elle est très bien menée, on laisse de côté son travail d’agente, Maddy va devoir se concentrer sur divers jeux de pouvoir, des morts, éviter qu’une guerre éclate, tout en essayant de contrôler son côté fougueux et franc.

En ce qui concerne Maddy, elle va évoluer dans ce tome et prendre ses marques. Elle apprend à mieux utiliser sa magie, ainsi qu’à garder sa langue dans sa bouche (même si ce n’est pas gagné) et à défendre ce en quoi elle croit. Je l’adore, c’est une héroïne fantastique, forte, courageuse et son côté sarcastique et ses interactions avec tout le monde m’ont beaucoup plu.

En outre, j’ai adoré en découvrir plus sur les personnages de Nathaniel et JB qui sont beaucoup plus présents. J’avoue que j’ai beaucoup aimé voir ce nouveau visage de ces deux hommes. Ils titillent énormément ma curiosité. J’ai du mal à les cerner et j’ai hâte de voir comment ils vont évoluer et ce que l’autrice a prévu pour eux et avec Maddie.

Pour conclure :

Je suis totalement accro à la série « Black Wings ». Je trépigne d’impatience pour lire le prochain opus. C’est une série d’urban fantasy pleine d’action, d’humour, de suspense avec une pointe de romance. Tous les ingrédients sont là pour me faire envie de continuer cette saga. Ce fût une lecture passionnante et j’ai hâte de vivre les prochaines aventures de notre héroïne qui n’a pas froid aux yeux.

C’est un coup de cœur !

L’avis de Noémie sur « chasseuse de vampires, l’intégral 2 » de Nalini Singh

61dBkBesnTL

Vampires décapités, runes oubliées, meurtre d’un affilié, intrigues de cour, vengeances, poisons et anges déchus : en théorie, rien d’insurmontable pour Dmitri, Honor, Jason et Elena. Depuis qu’elle est pourvue d’ailes, la meilleure chasseuse de vampires de New York côtoie personnages de haut vol et Archanges redoutables, toujours prête à se mesurer au danger. Et mieux vaut garder l’oeil ouvert, car nombreux sont ceux qui attendent une preuve de faiblesse de Raphael pour agir… Cette intégrale réunit les tomes 4, 5 et 6 de la série Chasseuse de vampires.

Il est sorti le 20 février 2019 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Cette fois-ci, nous changeons de personnages principaux. Dans « La lame de l’Archange » nous suivons Honor et Dmitri, dans « La tempête de l’Archange » nous sommes en compagnie de Jason et Mahiya, et dans « La légion de l’Archange » nous retrouvons Elena et Raphaël.

* Dans « La lame de l’Archange », Dmitri est le Second de Raphaël, il a presque mille ans et une réputation de salaud au sang froid. Il est manipulateur, très séducteur et assez flippant. Il va se retrouver à devoir mener une enquête aux côtés d’Honor Saint Nicholas, une chasseuse spécialisée dans les langues anciennes et l’histoire, renfermée sur elle-même. C’est une jeune femme qui a subit des horreurs et a clairement du mal à se tenir aux côtés des vampires.

Leur rapprochement va se faire tout au long du roman, mais cela ne m’a pas spécialement dérangée. Ils sont clairement attirés l’un par l’autre dès le départ, mais j’ai apprécié que Honor ne lui tombe pas dans les bras (ou sous les crocs, ah ah) tout de suite. Ils forment un bon duo qu’on a plaisir à suivre et à voir s’apprivoiser.

Ce quatrième tome nous offre une intrigue pas mal, même si elle n’est pas au premier plan. Cet opus nous sert surtout à apprendre à connaître Dmitri (une histoire tellement géniale !) et à permettre à Honor de clôturer les choses concernant ce qui lui est arrivé par le passé. C’est un tome plus sombre et violent que les précédents, mais il n’en est pas moins prenant.

* Dans « La tempête de l’Archange » Eris, l’affilié de l’Archange Neha, qui règne sur l’Inde et ses alentours, est retrouvé assassiné. Jason, maître espion de Raphaël, est envoyé sur place pour enquêter et en même temps, il va surveiller discrètement Neha, car les autres anges ont peur qu’elle pète un plomb suite à la mort de sa fille Anoushka. Jason sera aidé de Mahiya, la nièce de Neha (Mahiya est le fruit de l’amour défendu entre Eris et Nevriti, la soeur de Neha). Mahiya craint pour sa vie désormais qu’Eris est mort et voit en Jason le moyen de s’échapper.

C’est un cinquième tome passionnant et addictif, et Nalini Singh combine parfaitement l’enquête et la romance, l’un ne prenant pas le pas sur l’autre.

Jason est un personnage très intéressant et mystérieux. On l’a déjà vu à de nombreuses reprise dans les tomes précédents, sans vraiment savoir beaucoup de choses sur lui. Cet opus nous permet d’en apprendre davantage sur son passé, sur sa personnalité et de lever un peu le voile sur les mystères qui l’entourent. Quant à Mahiya c’est une jeune femme douce et qui paraît fragile au premier abord, mais elle cache un grand courage, une grande force et surtout elle esttrès intelligente. J’ai trouvé leur histoire très tendre.

* Dans « La légion de l’Archange », nous retrouvons Elena et Raphaël sur le devant de la scène. Les oiseaux tombent du ciel, puis les anges, et les vampires tombent malades. Une grande menace pèse à la fois sur les mortels et les immortels mais nos héros pataugent un peu dans la semoule pour trouver le ou les coupables, du moins au début. J’avoue que cette intrigue ne m’a pas spécialement tenue en haleine, car je savais déjà comment ça allait finir. L’auteure utilise une vieille ficelle d’intrigue qu’elle a déjà utilisée et c’est dommage. Toutefois, j’ai adoré la fin et cela m’a donné envie de lire la suite.

Je trouve que le couple formé par Raphaël et Elena manque de plus en plus de piquant. Nos deux héros deviennent plutôt mielleux et c’est dommage, je trouve que cela ne leur sied pas toujours. J’espère qu’ils vont récupérer un peu de mordant dans les prochains tomes.

En somme, cette deuxième intégrale m’a fait passer un bon moment. J’ai beaucoup aimé le fait que l’on change de personnages principaux pour deux des trois tomes. Cela permet de renouveler l’intérêt pour les protagonistes, et de « créer le manque » concernant Raphaël et Elena. Toutefois, certaines choses m’ont ennuyée (surtout dans le troisième tome) et j’espère que cela ne va pas traîner en longueur sur les prochains opus de la saga.

L’avis de Noémie sur  » Kayla Marchal, Tome 1 : L’exil » de Estelle Vagner

71ilVvPjmkLIronique destin que d’être née morphe… sans forme animale ! Motif de honte pour sa famille, Kayla Marchai, petite-fille de l’alpha, est considérée comme lé maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied en dehors du territoire. Alors qu’elle goûte enfin à la liberté et s’adapte à une nouvelle vie, les ennuis pointent à nouveau le bout de leur nez. Déjà trahie une fois par son clan d’origine, pourra-t-elle se fier à quelqu’un ? A Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? A Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jérémiah, l’irrésistible humain ? Seul le karma en décidera ― un karma déterminé à se moquer d’elle et à faire ressurgir certains fantômes du passé…

Il est sorti le 27 février 2019 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Kayla, une jeune fille de dix-huit ans, se retrouve mise à la porte de chez elle du jour au lendemain. Son grand-père et alpha de la meute de la Vallée Noire prétend qu’il ne peut plus la protéger face aux attaques dont elle est la cible de plus en plus souvent au sein de la meute. En effet, Kayla est une métamorphe sans louve, elle n’a jamais réussi à se transformer jusqu’ici, ce qui est anormal, et subit un véritable harcèlement de la part de sa meute. Notre héroïne atterrit dans la ville de Nancy et tombe sur un métamorphe, Ian Berger, fils de l’Alpha local. Elle n’a donc pas le choix et doit se présenter à lui. Lorsqu’elle apprend que l’homme connaissait sa mère, elle décide de rester au sein de la meute histoire d’en savoir plus.

L’intrigue ne déborde pas d’action et souffre même de quelques longueurs, toutefois je me suis laissée facilement emporter. De plus la plume de l’auteur est agréable à lire et assez fluide. Malheureusement, l’intrigue est plutôt cousue de fil blanc et j’ai deviné très vite l’issue de ce premier tome. C’est dommage, je regrette que l’auteure ai semé autant d’informations dès le départ.

L’univers et la mythologie mis en place par l’auteure m’ont énormément plu. Elle a su intégrer à son récit quelque chose d’original et intéressant. J’ai hâte d’en savoir plus dans le prochain tome.

Kayla est une héroïne qui, dès les premières pages, a l’air d’avoir du courage à revendre et un caractère bien trempé. Toutefois, son côté « adolescente naïve » fini par clairement prendre le dessus et vient nuancer son côté badass. Ses réactions et le fait qu’elle peine à contrôler ses hormones dès qu’elle voit un beau garçon, sont deux choses qui m’ont fait lever les yeux au ciel à plusieurs reprises. Du coup, j’ai eu peur que ce soit mal parti pour ma lecture. Cependant, j’ai fini par accepter Kayla, et même l’apprécier. C’est une héroïne qui peine à sortir de l’adolescence mais je ne doute pas que les événements de la fin de ce premier tome vont certainement pousser Kayla à mûrir. 

À lire mon avis, on pourrait croire que j’ai été un tantinet déçue. Pourtant il n’en n’est rien, même si j’ai pu trouver quelques défauts à ce premier tome, j’ai grandement apprécié ma lecture. D’ailleurs j’ai hâte de lire la suite, qui sort au format poche chez j’ai lu dans quelques jours.

Mon avis sur « Les Soeurs de la lune, T12 : Shadow Rising » de Yasmine Galenorn

81uQDDy2ieLNous sommes les sœurs D’Artigo  : moitié humaines, moitié fae, agents de la CIA outremondienne. Camille est une sorcière diaboliquement douée avec trois maris. Delilah est un chat-garou et une fiancée de la mort. Et moi  ? Je suis Menolly, jian-tu devenue vampire, amoureuse d’une puma-garou hyper sexy. Malheureusement, notre vie s’apprête à se transformer en cauchemar…

Nerissa et moi n’arrivons pas à prendre une décision concernant notre cérémonie d’engagement et nous nous querellons comme un vieux couple Lorsque mes sœurs et moi nous rendons au pays des elfes pour y rencontrer la reine Asteria, celle-ci nous apprend que l’Ombre Ailée a envoyé Telazhar, un nécromancien maléfique, en Outremonde afin de relancer les grandes guerres. Et dès que nous rentrons chez nous, nous découvrons que Gulakah, le seigneur des fantômes, cherche à prendre le contrôle de toutes les créatures magiques sur Terre. Prises entre deux ennemis et deux batailles, pourvu que nous parvenions à arrêter la catastrophe à temps  !

Il est sorti le 17 avril 2019 aux Editions Milady.

Mon avis:

Cette histoire se concentre sur Menolly D’Artigo et elle est racontée de son point de vue. Menolly est sur le point de s’unir à Nerrissa, mais les voilà appelées, elle et ses sœurs à la cité des elfes. Elle leur apprend que Telazhar attaque l’Outremonde et qu’il est bien décidé à déclencher de terribles guerres, tandis que Gulakah, le Seigneur des Fantômes, attaque le côté terre. Les choses se gâtent de jour en jour à Seattle et dans l’Outremonde, le meurtre et la destruction suivent leurs traces. Une porte démoniaque menace tout ce qui leur est cher. Elles vont devoir tout faire pour protéger et empêcher ce mal de s’emparer des deux mondes…

Le style de Yasmine Galenorn est toujours aussi vif et percutant. Dès les premières pages, nous plongeons dans l’action et cela ne s’arrête pas jusqu’à la fin. On est happé par ce tourbillon d’évènements, de révélations et de rebondissements.

En ce qui concerne l’intrigue, on n’a pas avancé plus que ça dans leur lutte contre l’ombre Ailée, mais cela ne m’a pas dérangée car l’autrice m’a conté une histoire qui m’a intéressée en grande partie. Les sœurs d’Artigo et leur famille doivent faire face à la mort et à davantage de démons. Les esprits maléfiques et les fantômes démons abondent. En plus de tout cela, Menolly et sa compagne, Nerissa, essaient de planifier leur mariage, mais il est difficile pour Menolly de lui consacrer autant de temps qu’elle le devrait, avec le chaos qui les entoure. De plus, elle doit trouver un équilibre avec son rôle de compagne de Roman, le prince vampire qui est le fils d’une ancienne reine vampire. Elle doit également composer avec la tension liée à son lien qui l’unit à son beau-frère, Morio, à qui elle a donné du sang pour sauver sa vie. Autant dire que Mellony va avoir beaucoup de choses à régler, et cela ne va pas être simple et cela va lui demander beaucoup d’énergie.

En ce qui concerne les protagonistes, ils continuent à se développer, avec une variété de personnages forts dont chacun a ses propres forces et faiblesses. J’ai beaucoup aimé la place de Shade et de Chase dans ce tome, on les découvre plus et c’est fascinant. Nous en apprenons aussi un peu plus sur Roman, la souveraine vampire, ce qui n’est pas pour déplaire. D’autre part, l’autrice intègre de nouveaux personnages que je suis curieuse de mieux connaître. J’ai hâte de savoir comment tout cela va évoluer. Quant à Menolly, elle grandit beaucoup tout au long du récit et c’est formidable de la voir amoureuse, heureuse et enfin accepter sa nature de vampire.

Pour conclure :

J’ai vraiment apprécié Shadow Rising que j’ai trouvé bien mieux que Shaded Vision. Ce fut une lecture agréable, divertissante et intense. J’ai hâte de lire le prochain tome qui sera sur Camille.

Bonne lecture !