La chronique du roman « Queen betsy, tome 8 : Vampire et indésirable » de MaryJanice Davidson

vampir12

Soixante-quinze mille loups-garous enragés ! Voilà ce qui attend Betsy lorsqu’elle ramene à sa meute le corps de son amie Anthonia. Celle-ci est morte sous ses ordres et Betsy, rongée par la culpabilité, ignore quel accueil lui réservent les loups. Mais alors qu’elle et Sinclair essaient de faire bonne figure auprés de leurs hôtes, des messages les alertent du comportement étrange de sa demi-soeur. La fille du Diable révéle son véritable visage… et se prépare à leur faire vivre un enfer.

 Il sort le 7 décembre 2012 aux Editions Milady, 288 pages, 7,10€.

Mon avis:

Une petite déception !

Ça a été un plaisir de rejoindre le monde explosif de notre droguée de la chaussure. Toutefois, ce tome est en demi-teinte par rapport aux autres.

En effet, la plume de MaryJanice Davidson est toujours aussi vive et entraînante avec une atmosphère plus sombre. Néanmoins, on est moins dans le charnel et l’humour.

L’intrigue est bien, mais reste tout de même trop simple, il ne se passe presque rien. Le rythme est un peu plus lent que d’habitude, il y a peu d’actions et de rebondissements, c’est malheureusement assez plat. Je n’ai pas retrouvé le pep’s qui en a fait pour moi une série coup de cœur…

Parlons du récit.

Suite aux événements passés dans « Vampire et Indigne », Betsy, Sinclair et Jessica partent au cap Cod ramener le corps d’Anthonia à sa meute, et expliquer les circonstances de sa mort au conseil. Autant dire que l’accueil sera assez froid. En même temps, Betsy a demandé à sa demi-sœur de veiller sur Marc et sa demeure pendant son absence. Mais cette dernière perdra pied et son héritage diabolique resurgira en semant le chaos…

Cela provoquera, à mon avis, quelques ennuis à notre reine des vampires dans le livre suivant.

La partie des loups est intéressante et logique dans le déroulement de la saga. Par contre, on sent que celle avec Laura est là pour amener la trame du prochain opus.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont toujours aussi agréables bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’évolution dans leurs rôles et dans leurs caractères. Ils stagnent tous à part, peut-être, bébé Jon où l’on en découvre un peu plus, même si le mystère reste encore présent autour de lui.

Quant à la relation entre Betsy et Sinclair, elle devient routinière et manque de fougue. D’ailleurs ce dernier devient ennuyeux et s’efface de plus en plus, à mon grand regret.

Pour conclure :

MaryJanice Davidson nous avait habitués à mieux. C’est un tome sympa, mais qui n’apporte pas grand chose, c’est plus une parcelle entre deux romans. Ça reste quand même une lecture rapide, idéale pour quelques heures de détente. Mais on peut que se poser la question, est-ce que la série ne s’essoufflerait-elle pas ?

En tout cas, j’espère retrouver la prochaine fois une Queen Betsy au top !

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.