La chronique du roman « Cœur d’acier, livre1 » de Brandon Sanderson

1457663_701166426561888_856187816_n

On les appelle les Épiques. Il y a dix ans, ils ont été frappés par un éclair. Depuis ils possèdent d’incroyables pouvoirs. Mais leurs intentions ne sont pas bonnes…

À Newcago, un Épique appelé Coeur d’Acier s’est emparé du pouvoir. On le dit invincible : aucune balle ne peut le blesser, aucune épée trancher sa peau, aucune explosion le détruire. Seuls les Redresseurs, un groupe d’humains ordinaires qui ont consacré leur vie à étudier les Épiques afin de découvrir leur point faible, lui résistent.
David Charleston a dix-huit ans. Quand Coeur d’Acier est arrivé à Newcago, il a tué son père. Depuis des années, David rêve de se venger, et il possède quelque chose dont les Redresseurs ont besoin… Le jeune homme a vu l’impossible : il a vu saigner Coeur d’Acier.

Il est sorti le 3 janvier 2014 aux Editions Orbit, 14.90 €.

Mon avis:

Ça y est, j’ai enfin fait la connaissance de l’auteur Brandon Sanderson et bien que son livre ne soit pas mauvais, j’avoue être déçue. Je pensais trouver un roman plus vif et moins dans la passivité et la parole.

Par contre, son style est agréable, vivant et très visuel, ce qui nous permet de bien nous immerger dans l’histoire.

De plus, le monde que Brandon Sanderson est original, unique et relativement bien expliqué. Nous rentons dans un univers post-apocalyptique où New Chicago est devenu une ville faite d’acier, plongée dans les ténèbres perpétuelles.

Il y a dix ans, suite à un phénomène, certains humains ont commencé à se transformer en Epiques. Ce sont des personnes qui ont de nombreux et de puissant pouvoirs. Mais, ces derniers les ont corrompus, ce sont des anti-héros.

Un Epique, appelé Coeur d’acier, dès lors, se proclame dirigeant de la ville où les humains lambda vivent sous la dictature et l’oppression. Nous sommes dans une société où le chaos règne…

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien tissée. Je n’ai pas deviné certains points du dénouement avant la fin, même si cela reste simpliste. Elle tourne surtout autour du renversement du dictateur.

Parlons du récit.

Tout le monde croit Cœur d’acier invisible. Mais, David, 18 ans, sait qu’il peut saigner, car son père avait réussi cet exploit. Toutefois, celui-ci n’y a pas survécu.

Dés ce moment-là, David n’aura de cesse d’étudier les Epiques. Il veut tout connaître d’eux pour pouvoir un jour faire partie d’un groupe secret de résistants : les redresseurs, qui traquent et assassinent ces puissants êtres.

Si il les rejoint, il pourra alors obtenir sa vengeance.

Dès lors, nous suivrons les personnages dans l’élaboration de plusieurs plans pour faire tomber Coeur d’acier et ainsi reprendre le contrôle de leurs vies. Il y a aura de nombreuses tentatives, mais aussi beaucoup (trop) de discutions autour de tout ça, et de monologue du héros. Quant à l’affrontement final, je l’ai ressenti précipité.

De ce fait, bien que le rythme est correct, quelques passages sont ennuyeux et le récit traîne en longueur, c’est dommage.

Du côté des protagonistes, ils sont relativement bien développés pour un premier opus. Cependant, j’ai eu du mal à accrocher. David est un jeune adulte troublé, vivace d’esprit, impulsif, mais je l’ai souvent trouvé agaçant. Je n’ai pas adhéré.

Quant aux autres caractères, certains ont du potentiel notamment, le prof et Megan.

 Pour conclure :

« Cœur d’acier » est un roman young adult sympathique, malgré quelques longueurs, mais sans être transcendant.

Pour ma part, je pense m’arrêter là.

À noter qu’il sera adapté au cinéma.  

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.