La chronique du roman « Mensonge d’une nuit d’été  » de Charlotte Marin

couv58300758

Pour son retour d’Inde, les amis de Charlotte lui organisent une fête surprise. Martin, son ex dont elle est encore raide amoureuse, s’est incrusté. Piquée au vif par son attitude  » j’arrive-très-bien-à-vivre-sans-toi « , elle lui dit qu’elle va se marier. Cette annonce inespérée se propage comme un feu de pinède : tout le monde s’emballe… surtout sa mère. Le lendemain, Charlotte essaie d’effacer cet horrible mensonge, mais malheureusement, la vie n’est pas un écran magique. Sa mère lui avoue qu’elle a un cancer et que ce mariage est sa nouvelle raison de vivre. Terrassée, Charlotte lui laisse carte blanche pour tout organiser. Maintenant il lui faut un mari à tout prix ! Elle se lance à contrecœur dans ce mariage au bout de l’enfer, elle qui ne rêve que d’une chose : reconquérir Martin.

Il est sorti 19 juin 2014 aux Editions Pocket, 6.20€.

Mon avis:

Charlotte rentre de son voyage à Bombay où elle réalise un reportage sur les films de Bollywood, et en partie pour oublier Martin avec qui elle s’est séparée.

Le soir même après s’être retrouvée menottée en sous-vêtements à l’aéroport, sa sœur, lui à préparer une fête surprise avec amis et famille.

Cela serait fort distrayant pour quelqu’un qui n’aurait pas une tête à faire peur et qui tombe de sommeil. D’autant plus, que le sort s’acharne quand elle pose les yeux sur Martin. Cela trouble Charlotte plus qu’elle ne veut l’admettre. Mais suite à une discussion houleuse entre lui et elle, Charlotte lui annonce qu’elle a rencontré quelqu’un et qu’elle va se marier…

Dès lors, la nouvelle se repend comme un trainée de poudre, maintenant Charlotte doit trouver le fameux mari… Les problèmes ne font que commencer !

Le style de Charlotte Marin est vif et pétillant. On n’a pas le temps de s’ennuyer. On suit avec délice les galères qui s’enchaînent pour notre héroïne. On rit beaucoup !

Le récit est à la fois drôle, tendre et touchant. L’intrigue est agréablement menée et ça va à cent à l’heure.

On la voit tenter de se sortir de ce pétrin avec la collaboration de sa sœur. Cela donne de nombreux quiproquos et de scènes cocasses pour notre plus grand plaisir.

Toutefois, j’ai trouvé dommage que les trois années de romance entre Martin et Charlotte soient passées sous silence, cela aurait pu apporter un peu plus de profondeur.

À côté, on suit en parallèle les problèmes de couple de sa sœur que Charlotte essaye de résoudre et les soucis de santé de sa mère maniaco-dépressive.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont plaisants, humains, attachants et hauts en couleurs.

Charlotte est sarcastique et a un petit côté Bridget Jones. C’est un vrai chat et elle accumule les gaffes. Quant à sa relation avec Martin, ils ont un lourd passif, mais l’on voit bien qu’ils s’aiment. Mais seront-ils capables de traverser les obstacles qui se dressent sur leur passage ? De se remettre en question et de se donner une seconde chance ?

Pour conclure :

« Mensonge d’une nuit d’été » est un livre frais et hilarant avec une romance mignonne, bien que certaines parties manquent d’exploitations. Toutefois, cela reste une bonne suite et une lecture idéale pour se détendre.

N.B : le premier tome est Apocalipstick.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.