La chronique du roman « La Reine de la Baltique » de Viveca Sten

9782253000495-T

Un corps retrouvé sur une plage de l’île de Sandhamn, au large de Stockholm… Suicide ? Noyade ?… L’inspecteur Thomas Andreasson, un habitué de ce petit bout de terre jusqu’alors paradisiaque, est chargé de l’enquête. Nora Linde, une amie d’enfance devenue avocate et dont la perspicacité est redoutable, lui propose son aide. Mais l’été vire au cauchemar quand une femme est assassinée dans sa chambre d’hôtel. Et si, désormais, plus personne n’était à l’abri ? Avec les enquêtes d’Andreasson et Linde qui ont fait d’elle une véritable star en Suède, Viveca Sten s’impose comme une des nouvelles grandes voix du polar nordique.

Il est sorti le 27 août 2014 aux Editions Le livre de poche, 7.60€.

Mon avis:

L’inspecteur Thomas Andreasson, qui travaille dans la police criminelle de Nacka à la section violences, se voit chargé d’une enquête sur l’île de Sandhamn au large de Stockholm.

Un plaisancier a trouvé un cadavre sur la plage en très mauvais état. S’agit-il d’un suicide, d’un meurtre ou d’un accident ?
Thomas Anderson devra trouver des réponses et rapidement, car d’autres corps font leur apparition sur cette île que l’on dit paradisiaque. Tous ces morts ont-ils un lien ?
Heureusement, sa meilleure amie et avocate, Nora lui apportera une grande aide…

Le style de Viveca Sten est agréable, bien que trop descriptif par moments. Le rythme est en dents de scie à cause de certains détails que je juge inutiles au bon déroulement de l’histoire. Cela apporte une cassure au niveau de la cadence du récit.
Néanmoins, cela reste assez attrayant pour que l’on veuille poursuivre notre lecture jusqu’au bout.

En ce qui concerne l’intrigue, j’ai envie de dire que c’est un schéma relativement classique sans grand suspense ni rebondissements. Toutefois, l’auteure arrive à nous surprendre dans les cinquante dernières pages.

D’autre part, je trouve qu’elle donne beaucoup (trop) d’importance aux vies privées et aux sentiments des protagonistes. Ce qui malheureusement étouffe la trame policière.
D’un autre côté, étant un premier tome, cela nous permet de bien faire connaissance avec nos héros. Cela les rend humains, attachants et crédibles.
J’espère que dans le prochain opus cela sera plus équilibré.

Pour conclure :

Viveca Sten nous offre un policier nordique sympa et divertissant malgré les quelques points négatifs que j‘ai pu citer.
Le cadre est dépaysant, les personnages plaisants, à voir ce que donne la suite !

 

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.