La chronique du roman « Zombi (Nouvelle édition) » de Joyce Carol Oates

couv41915476

Il pose bien un peu problème à à ses parents, mais ni l’un ni l’autre ne croient à l’accusation d’agression sexuelle sur un mineur dont il est l’objet. Il est un cas pour le psychiatre-expert auprès des tribunaux chargé de le suivre, qui se sent néanmoins encouragé par la nature toujours plus positive de ses rêves et sa franchise à en discuter. Il est le plus exquis des garçons pour sa riche grand-mère incapable de lui refuser quoi que ce soit.

Il est sorti le 3 décembre 2014 aux Editions Le livre de poche, 6.10€.

Mon avis:

Voici un roman sombre et tordu.

Nous suivons Q_____ P_____, 31 ans, qui a été condamné à une peine de 2 ans avec sursis pour délinquance sexuelle.
C’est un être qui a appris à tromper son monde. Il porte un costume de normalité tout en mettant en exécution l’impensable.
Êtes-vous prêt à plonger dans la folie et la noirceur humaine ?

Dans ce récit, Joyce Carol Oates nous immerge totalement dans la tête d’un tueur. On voyage dans les méandres de l’esprit déviant du narrateur où l’on vivra à travers ses yeux ses fantasmes les plus malsains. Le tout est écrit avec une plume incisive, crue et très visuelle. Âmes sensibles s’abstenir. En outre, le choix stylistique de l’auteur est parfois un peu pénible, notamment avec les phrases longues et la surabondance de l’esperluette. J’avoue que je n’ai pas compris son intérêt.

Pour ce qui est de l’intrigue, il n’y en a pas à proprement parler. Il y a un début, mais pas de fin, pas réellement d’angoisse ni d’action. Nous suivons un pan de vie de Q____ P____. On oscille, pendant 211 pages, entre l’existence banale de notre tueur, sa part obscure, ses pulsions, sa traque jusqu’au passage à l’acte. J’avoue que ses faits et gestes m’ont fait très pensé à Jeffrey Drahmer un tristement célèbre tueur en série.

Toutefois, le personnage de Q____ P____ m’a laissée de marbre. Joyce Carol Oates n’a pas su me faire ressentir toute l’horreur. Je dois dire qu’il y a des romans sur le sujet bien meilleur et glaçant comme « American psycho » ou encore « Le silence des agneaux ». Eux, ils laissent un véritable impact sur le lecteur.

Pour conclure :

« Zombi » est un livre psychologique particulier. Je ne sais toujours pas si je l’ai trouvé bon ou mauvais. Je suis assez dubitative. À voir si vous voulez tenter…

tumblr_n4py9tIrW41svhh8eo1_400

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.