La chronique du roman « Un palace en enfer » de Alice Quinn

couv10884870 (1)

Sexy et grande gueule, Rosie Maldonne est une jeune mère de trois enfants qui a pour seules ressources les versements du RSA. Elle vit dans une vieille caravane, posée sur un terrain vague à quelques encablures de Cannes. Alors qu’elle se démène sans cesse pour trouver de l’argent, mettant en pratique son système D habituel, le destin finit par frapper à sa porte : un gros paquet de fric lui tombe dessus sans prévenir ! Dès lors, les ennuis commencent et les questions affluent : Qui est ce flic trop mignon qu’elle croise partout ? Pourquoi sa meilleure amie a-t-elle disparu avec son bébé ? Est-ce vraiment la mafia russe qui la pourchasse ? Cet argent tombé du ciel lui ouvrira-t-il les portes d’un palace, ou celles d’un enfer ? Première enquête de Rosie Maldonne, Un palace en enfer est un roman policier qui allie suspense et humour.

Il est sorti le 15 janvier 2015 aux Editions Michel Lafon, 16.95€.

Mon avis:

On fait la connaissance avec Rosie Maldonne, dite Cricri. Elle a 24 ans, habite dans une caravane avec ses trois enfants et ils survivent grâce à son système D et le RSA.

Rosie joue souvent de malchance, mais elle est déterminée à rester optimiste. Et elle  a raison. Un jour qu’elle emmène ses enfants jouer au McDo, elle trouve une enveloppe pleine de billets. Ça y est, à elle la belle vie !

Bien sûr cela était trop beau pour être vrai, car depuis elle se retrouve dans une histoire de corruption avec des « tontons flingueurs » aux fesses et pour en rajouter, sa meilleure amie Véro a disparu avec son fils…

Rosie est bien décidée à ne pas se laisser faire et à mener sa propre enquête, les ennuis ne font que commencer…

Le style d’Alice Quinn est simple, vif au langage familier, voire même un peu trop pour ma part. Cela m’a vite lassée, surtout les nombreux jurons. Le rythme est rapide, on peut dire que le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer. Action et rebondissements s’enchaînent à une vitesse folle.

Pour ce qui est du scénario, il est relativement bien mené, mais il manque parfois de détails pour que cela paraisse crédible. J’ai trouvé quelques incohérences et certaines scènes tirées par les cheveux. Il est intéressant, mais pas très original et un peu too much.

En outre, je n’ai pas accroché à l’humour, trop lourd, cela ne m’a fait ni chaud ni froid. Je n’ai pas ri une seule fois, c’est dommage pour un roman humoristique.

Pour ce qui est des protagonistes, là non plus je n’ai pas adhéré. Ils sont trop caricaturaux.

Rosie Maldonne a un tempérament de feu, mais je l’ai trouvée très aigrie, hargneuse et toujours sur la défensive. C’est une héroïne que j’ai trouvée plutôt énervante que touchante.

Quant aux autres personnages, ils sont nombreux, et peu approfondis. J’aurais aimé des caractères plus nuancés.

Pour conclure :

« Un palace en enfer » est un roman humoristique policier qui ne m’a pas convaincue. Pour moi, cela n’a pas fonctionné pour toutes les raisons expliquées ci-dessus, tout est dans l’excès.

Pour moi, l’aventure de Rosie Maldonne s’arrête là.

À vous de voir si vous voulez vous laisser tenter, car de nombreux blogueurs ont apprécié le livre. 

 

Une réflexion sur “La chronique du roman « Un palace en enfer » de Alice Quinn

  1. alicequinn2013 18 septembre 2015 / 19:37

    Bonjour Fangtasia,
    et merci d’avoir pris la peine d’écrire une longue chronique sur mon roman.
    Même si, (snif) vous ne l’avez pas aimé.
    C’est toujours triste pour un auteur de voir que ce qu’il a voulu faire n’est pas passé,
    que ce qu’il a mis de longs mois à construire n’a pas été apprécié,
    et encore plus quand le but (le mien était de détendre et de faire sourire) n’a pas été atteint.
    Mais c’est le jeu, et « c’est comme ça la vie! » comme dirait la fille de ma Rosie.
    En tout cas bravo pour votre blog,
    et encore merci pour le temps passé à me lire et à écrire ce billet.
    cordialement
    Alice Quinn

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.