La chronique du roman « Week-end surprise » de Agnès Abécassis

61MBJVKI-yL

Elle, c’est Brune. Lui, c’est Léonard. Ils s’adorent, en toute amitié. Enfin, Léonard l’adore, mais Brune n’y voit que de l’amitié. Elle, c’est Prunelle, l’amie de Brune. Par mail, elle vient de rencontrer Simon, carrément odieux. Il la provoque, elle l’envoie bouler. Ça aurait dû en rester là. Mais le net permet parfois l’éclosion de bien étranges relations… Eux, ce sont Nestor et Noé, les jumeaux de Brune. Deux ados bourrés d’humour et de repartie… Une semaine dans la vie d’une femme, entre crises de nerfs, crises de rire et crise tout court. Une comédie hilarante et tendre, à emmener avec soi en week-end !

Il est sorti le 2 janvier 2015 aux Editions Le livre de poche, 6.60€.

Mon avis:

Cela fait des années que je n’avais pas mis le nez dans un roman d’Agnès Abécassis. Après avoir beaucoup aimé « Au secours il veut m’épouser » et « Les tribulations d’une jeune divorcée », j’avais un peu moins accroché aux plus récents romans de l’auteure, que je trouvais trop légers et pas assez développés. Malheureusement, je fais le même constat avec « Week end surprise ! ».

Brune est une maman célibataire de trente cinq ans. Serveuse dans un restaurant coréen, elle rêve de gloire dans le monde du cinéma ou du théâtre. Brune est une maman poule, qui ferait tout pour ses jumeaux de treize ans : Noé et Nestor. Avec ce roman, nous passons une semaine dans sa vie…

Pour moi, le synopsis dévoile tout, et il n’y a pas vraiment grand chose de plus. Au final, j’ai eu l’impression qu’il n’y avait pas vraiment d’histoire. Certes, il y a une petite trame de fond (la vie de Brune et ses enfants) mais les évènements (et ceux concernant les copines de l’héroïne) s’enchaînent sans vraiment de fluidité. C’est cousu de fil blanc, on voit la fin venir, c’est trop léger, trop simple, pas vraiment abouti.

De plus, on ne s’attache pas vraiment aux nombreux personnages. A vrai dire, on n’a pas vraiment le temps en à peine deux cent pages… Brune et ses fils sont certes touchants, mais on ne les fréquent pas assez à mon goût.

On sent un vrai travail au niveau de l’écriture, mais justement, cela devient souvent lourd. Je ne peux pas nier que j’ai trouvés certains passages assez drôles, mais il y a quand même eu plus de moments où je me suis ennuyée, et où j’ai levé les yeux au ciel. Pour moi il y a trop de jeux de mots, trop de métaphores qui tirent en longueur. On a souvent un paragraphe ou plusieurs lignes sur la même blague (ou situation cocasse), et ça alourdit le récit. Un peu ça va, mais là, pour moi, c’est trop.

Pour conclure, « Week end surprise ! » présentait une quatrième de couverture pleine de promesses qui, à mon sens, ne sont pas tenues. C’est un roman que j’ai vite lu, et qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Pour moi, ce n’est vraiment pas le meilleur livre de l’auteure. Je vous conseille plutôt les deux titres que j’ai cité en préambule.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.