La chronique du roman « Les héritiers de Sorcha, Tome 2 : A l’heure où les coeurs s’éveillent » de Nora Roberts

71SosqIDOVL

Fauconnier, Connor O’Dwyer vit dans le charmant comté de Mayo, en Irlande, avec sa soeur Branna. C’est d’ailleurs dans cet endroit bucolique que leur cousine Iona a rencontré l’amour, quelque temps auparavant… Bourreau des coeurs, Connor a fréquenté nombre de femmes, mais aucune n’a jamais su conquérir son coeur. Se pourrait-il que Meara, avec son corps de déesse et ses yeux de gitane, l’ensorcelle ? Méfiance toutefois, car les ténèbres approchent, et Connor doit se tenir prêt à affronter le mal en personne. Car le redoutable et maléfique Cabhan veut la mort des héritiers de Sorcha…

Il est sorti le 6 mai 2015 aux Editions J’ai lu, 15€.

Mon avis:

Après mon petit coup de coeur pour le premier tome de la saga, j’étais très impatiente de me plonger dans la suite !

 

Nous retrouvons notre cercle, notre groupe de six amis, quelques mois après les évènements de la fin du premier tome. Après avoir essuyé une demi défaite, nos sorciers sont obligés de se creuser les méninges pour trouver le moyen de se débarrasser définitivement de Cabhan, tout en se protégeant de ses attaques toujours plus audacieuses et dangereuses.

Dans ce second tome, nous suivons toute l’histoire des héritiers de Sorcha du point de vue de Connor, le cousin Irlandais de Iona (qui elle est la narratrice du premier tome). J’ai trouvé ce tome encore plus intime, plus familial, et c’est un bon point. On retrouve avec plaisir ces six personnages, même s’il s’agit d’un point de vue différent.

Toutefois, j’ai trouvé pas mal de similitudes avec le premier opus, surtout au niveau de l’intrigue. Au final, on n’a pas vraiment de surprises, les agissements des personnages et de Cabhan sont aisément prévisibles. La fin du roman est, en un sens, similaire à son prédécesseur, dont on devine l’issue très vite.

Au niveau des personnages principaux, j’ai une fois de plus été charmée.

Connor est un jeune homme charmeur et toujours en galante compagnie. Toutefois, depuis quelques semaines, depuis les évènements du premier tome, il n’a plus le goût des conquêtes. J’ai aimé le voir se révéler au contact de Meara, qu’il connaît pourtant depuis son enfance. Ils prennent tout deux conscience de leurs sentiments, mais pas en même temps, ce qui pose problème. Meara n’est pas du tout prête à se laisser apprivoiser, et ils ont plusieurs confrontations.

Pour conclure, si j’ai été un peu moins emballée par ce second tome, il reste tout de même une très bonne lecture, et j’ai hâte de lire le dernier tome de cette trilogie (« Le crépuscule des amants » sort le 7 octobre 2015, chez J’ai lu).

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s