La chronique du roman « Red Hill » de Jamie McGuire

61R9f4d7lkL

Scarlet est divorcée et mère de deux petites filles. Les élever seule est un combat quotidien qu’elle mène avec ténacité.

Marié depuis plusieurs années à une femme de plus en plus distante, Nathan n’a qu’un vague souvenir de ce qu’est l’amour. En revanche, sa petite Zoe le comble de bonheur tous les jours.

Miranda, elle, n’a qu’une préoccupation : l’organisation d’un week-end à la campagne avec sa soeur Ashley et leurs copains respectifs.

Lorsque leur monde s’effondre, ces personnages ordinaires vont devoir affronter l’extraordinaire. Il leur faudra prendre en main leur destin pour avoir une chance de survie. Mais qu’arrive-t-il quand ceux pour qui vous êtes prêt à mourir sont aussi ceux qui peuvent vous détruire…?

Il est sorti le 23 septembre 2015 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Dans ce roman nous suivons trois grands personnages qui vont lutter pour rester en vie. Une épidémie dévastatrice frappe l’Europe et transforme les gens en dévoreurs de chair.

Nous avons Scarlet, infirmière divorcée, séparée de ses deux filles au moment du drame et qui les recherche. Nathan, père célibataire, ayant une petite fille aux besoins spéciaux. Et Miranda, étudiante, partie en week-end avec sa sœur et leurs petits copains respectifs.

Tous se retrouveront dans l’enfer qui sera déclenché par cette mystérieuse infection. Dans la première partie du récit, on les suit séparément, on apprend à les connaitre et l’on observe comment chacun appréhende l’horreur qui se déroule sous leurs yeux, impuissants.

Dans la seconde moitié, ils seront tous réunis. Dans ce monde violent et incertain, ils devront essayer de garder foi en l’espèce humaine et se faire confiance les uns les autres pour survivre.

Jamie Mcguire explore, dans « Red Hill » la condition humaine face aux horreurs inattendues et inédites. Elle ne nous épargne rien, le mauvais côté des gens comme le bon. L’auteur ne nous ménage pas : beaucoup de mort, de violence et de sang vont jalonner notre lecture, mais également de l’espoir…

L’écriture de Jamie Mcguire est fluide et très addictive. On est totalement immergé dans le récit, on vit l’histoire aux côtés des personnages. On ressent tous leurs sentiments divers et variés. On est totalement happé par cet univers apocalyptique.

Le rythme est soutenu, on n’a pas le temps de s’ennuyer entre action et rebondissements, avec une intrigue bien menée.

J’avoue avoir apprécié et trouvé original le fait que nos héros savaient tout de suite à quoi ils avaient à faire et comment tuer ces créatures, surtout que c’est amené de manière tout à fait plausible.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont attachants, humains et crédibles dans leur façon d’être et de réagir face aux différents obstacles et défis qui leur seront mis en travers de leur chemin.

Pour conclure :

« Red Hill » un excellent roman apocalyptique qui allie parfaitement zombies, suspense et romance. C’est intense, saisissant, déchirant et touchant !

Je recommande chaudement ce livre, c’est un coup de cœur !

200 (14)

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Red Hill » de Jamie McGuire

  1. cassie 8 octobre 2015 / 18:35

    Je devrais bientôt le recevoir j’ai hâte de le recevoir 😉

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.