La chronique du roman « Le Mystère de Willoughby « de Odiwe Jane

81M1SjN5MAL

Dans Raison & Sentiments de Jane Austen, Marianne Dashwood épouse le colonel Brandon et oublie complètement Willoughby.
Trois ans plus tard, alors que Marianne souhaite marier sa petite soeur Margaret pourtant éprise de liberté, elle revoit Willoughby. Les souvenirs et l’incertitude ne cessent alors de la hanter. En outre, Willoughby est plus charmant et plus amoureux d’elle que jamais. Le colonel Brandon devant s’absenter pour s’occuper de sa pupille, Willoughby en profite pour reconquérir le coeur de Marianne. Aura-t-elle la force de résister ou la tentation d’un amour passé est-elle plus forte ?

Il est sorti le 28 août 2015 aux Editions Milady.

Mon avis:
Je suis généralement bon public en matière d’austeneries. Malheureusement, avec « Le mystère de Willoughby », j’ai été assez déçue.

Nous retrouvons Marianne et son mari le Colonel William Brandon trois ans après la fin du roman « Raison et sentiments » de Jane Austen. Marianne espère marier sa soeur Margaret à Henry Lawrence, le neveu du Colonel. Parallèlement à cela, Marianne doit faire face à des soucis au sein de son couple. En effet, cette dernière est jalouse de l’attention que son mari porte à Eliza Williams et sa fille. Pour couronner le tout, John Willoughby est de retour dans la région et perturbe grandement Marianne.

À mon sens, l’histoire tarde trop à se mettre en place et l’intrigue n’est pas aussi palpitante qu’on nous le promet en quatrième de couverture. Je me suis ennuyée tout au long du roman et j’ai eu du mal à le terminer d’ailleurs. J’attendais beaucoup plus du fait que Willoughby perturbe les plans de Marianne. Au final, l’histoire de Margaret et Henry est bien plus intéressante que celle des personnages principaux. Malheureusement, c’est une intrigue de second plan, donc assez peu mise en avant.

En plus d’une histoire peu passionnante, je trouve que l’auteur nous propose une galerie de personnages assez fades pour la plupart. Le colonel a certes bon coeur, mais je l’ai trouvé trop soumis et trop effacé par rapport aux événements. Du coup, il passe pour un mari négligeant la majorité du livre, alors qu’il a juste une femme « chiante ». Quant à Marianne, c’est une jeune femme de nature impétueuse et surtout très égoïste. Je ne me souviens pas qu’elle m’ait autant énervée dans « Raison et sentiments ». À croire qu’elle n’a pas évolué, ni appris de ses erreurs passées. 

Pour conclure, je n’ai pas accroché avec cette suite de « Raison et sentiments » que nous propose Jane Odiwe. L’histoire ne m’a pas passionnée, je l’ai même trouvée soporifique par moments. De plus, j’ai été vraiment agacée par le personnage principal. Dommage !

Ecrit par Noémie
Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s