La chronique du roman « La pâtisserie Bliss » de Kathryn LITTLEWOOD

51AUrzZVIUL

La pâtisserie de la famille Bliss cache un très vieux secret : un ancien livre de recettes magiques. Alors que leurs parents s’absentent quelques jours, Rose et ses frères et soeurs se retrouvent seuls à tenir la boutique. Qu’à cela ne tienne, c’est le moment rêvé pour tenter quelques recettes très spéciales ! Mais les muffins d’amour et les cookies de la vérité vont transformer la petite ville de Calamity Falls en véritable maison de fous… C’est le moment que choisit un étrange personnage pour faire son entrée : “Tante” Lily, aussi excentrique soit-elle, est là pour aider les enfants Bliss à tenir la boutique. À moins qu’elle ne cherche à s’emparer du Livre ?

Il est sorti le 4 avril 2013 aux Editions Pocket Jeunesse.

Mon avis:

On suit la famille Bliss qui tient une pâtisserie dans la petite ville de Calamity Falls. Une rumeur court comme quoi leurs gâteaux seraient magiques, et ils le sont bel et bien, ce que les habitants ne savent pas, bien évidemment. Leurs recettes viennent d’un grimoire de cuisine assez singulier qui passe de génération en génération.

Rosemary, douze ans, rêve un jour de pouvoir confectionner ces gâteaux aux ingrédients si particuliers (aile de fée lyophilisée, œil de sorcier maléfique, le souffle d’un doux endormi, etc.).

Et sa chance est peut-être arrivée lorsque ses parents lui laissent, à elle et ses frères et sœurs, le soin de s’occuper de la pâtisserie, même s’ils leur ont interdit de toucher au grimoire… Bien évidemment, ils ne vont pas pouvoir s’en empêcher et la petite ville de Calamity Falls, d’ordinaire si calme, va vivre un véritable chaos. ^^ Pour couronner le tout, une mystérieuse tante fait son apparition, que Rosemary trouve louche…

Le style de Kathryn Littlewood est très agréable, simple et entraînant. On plonge facilement dans son monde de gourmandise et de magie. Le rythme est rapide, les pages défilent toutes seules sous nos doigts. Quant à l’intrigue, elle est bien menée, amusante avec beaucoup de rebondissements.

En ce qui concerne les personnages, nous suivons en grande partie Rosemary qui se sent délaissée par sa famille et qui veut essayer de tout faire pour qu’ils la remarquent. D’ailleurs, c’est ce qui va conduire au désastre et elle devra en assumer les conséquences.

En tout cas, Rose, Origan (neuf ans), Oliver (quinze ans), et Nini (trois ans) sont des enfants attachants, ils ont tous leur propre personnalité et ils ont une caractérisation qui correspond à leur âge.

Pour conclure :

« La pâtisserie Bliss » est un bon premier tome, même s’il est introductif. C’est une lecture drôle, douce et sucrée qui ravira les jeunes lecteurs comme les moins jeunes ayant gardé leurs âmes d’enfants.

À noter que c’est une trilogie.

Publicités

2 réflexions sur “La chronique du roman « La pâtisserie Bliss » de Kathryn LITTLEWOOD

  1. Céline72 18 décembre 2015 / 11:41

    Ça fait un moment que j’ai la trilogie dans ma PAL 🙂

  2. Genevieve 19 décembre 2015 / 21:04

    Ça l’air mignon. J’aime la couverture! 🙂

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s