La chronique du roman  » Les héritiers de Sorcha, Tome 3 : Au crépuscule des amants » de Nora Roberts

51z30ZAME1L

Puissante magicienne propriétaire d’une boutique de produits artisanaux, Branna O’Dwyer a toujours fait passer le bien-être de ses proches avant ses désirs. D’ailleurs, l’unique fois où elle a écouté son coeur, c’était avec Finbar Burke, l’homme de sa vie. Or, ce dernier porte le sceau de Cabhan, le sorcier maléfique qui menace les O’Dwyer depuis des générations. Et une interdiction pèse sur les membres de la famille : aucun ne doit convoler avec l’un de ses descendants. Pourtant, la passion qui unit Branna à Finbar s’intensifie de jour en jour. Et si leur amour était la clé pour combattre le mal et anéantir à jamais leur redoutable ennemi ?

Il est sorti le 7 octobre 2015 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Le premier tome de la saga « A l’aube du grand amour » avant été un très grand coup de coeur. Quant au deuxième tome « A l’heure où les coeurs s’éveillent », j’avais été un peu moins emballée mais la lecture était restée tout de même passionnante.

Nous retrouvons notre cercle, notre groupe de six amis, peu de temps après les évènements de la fin du deuxième tome. Après avoir essuyé une petite défaite, nos sorciers doivent se creuser les méninges pour trouver le moyen de se débarrasser définitivement de Cabhan, tout en se protégeant de ses attaques toujours plus audacieuses et dangereuses. Lors de leur dernier combat, ils ont réussi à le blesser plus sérieusement ce celui-ci se remet doucement de ses blessures. Toutefois, les héritiers de Sorcha et leurs alliés savent qu’il leur reste peu de temps avant que Cabhan tente de les anéantir…

Dans ce second tome, nous suivons l’histoire des héritiers de Sorcha du point de vue Branna (qui se pose un peu comme une « matriarche ») et de Fin (qui est un des descendants de Cabhan).

L’intrigue ne varie pas vraiment par rapport aux deux précédents opus, si bien que l’on sait déjà comment l’auteur va nous la présenter. En schématisant : le méchant attaque, le cercle se réuni et échange des idées, ils partagent un repas, ils sont plus alertes et hop le méchant attaque de nouveau, etc. Je vous avoue qu’au bout du troisième tome, le charme n’opère plus comme avant.

 

J’ai adoré retrouver tout ce groupe de personnages. Ils forment un cercle, une équipe soudée, une famille chaleureuse. Fin et Branna forment un couple attachant, même si j’aurai aimé un peu plus de passion de leur part. On sait qu’ils s’aiment depuis des années, qu’ils s’interdisent d’être heureux à cause de la malédiction, mais on ne les voit pas vraiment se « battre » l’un pour l’autre (excepté à la fin). C’est dommage.

En conclusion, si j’ai été un peu déçue par « Au crépuscule des amants » à cause de son côté répétitif, je dois tout de même souligner que « Les héritiers de Sorcha » est une très bonne trilogie dans son ensemble. Nora Roberts est une auteur que j’ai découvert il y a peu (seulement quelques mois) et je ne regrette pas. Cette trilogie n’est pas ma préférée, mais elle m’a tout de même charmée.

Ecrit par Noémie

 

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s