La chronique du roman « 911 » de Shannon Burke

51gwoNsMAwL

Lorsqu’il devient ambulancier dans l’un des quartiers les plus difficiles de New York, Ollie Cross est loin d’imaginer qu’il vient d’entrer dans un monde fait d’horreur, de folie et de mort. Scènes de crime, blessures par balles, crises de manque, violences et détresses, le combat est permanent, l’enfer quotidien. Alors que tous ses collègues semblent au mieux résignés, au pire cyniques face à cette misère omniprésente, Ollie commet une erreur fatale : succomber à l’empathie, à la compassion, faire preuve d’humanité dans un univers inhumain et essayer, dans la mesure de ses moyens, d’aider les victimes auxquelles il a affaire. C’est le début d’une spirale infernale qui le conduira à un geste aux conséquences tragiques.

Il est sorti le 7 janvier 2016 aux Editions 10/18.

Mon avis:

Dans ce roman, nous suivons Ollie Cross pendant une année, dans sa vie d’ambulancier-urgentiste dans un quartier difficile : Harlem.

Pendant 365 jours on voit comment son expérience dans les bas-fond new-yorkais, où au quotidien il a à faire face aux violences physiques et verbales, va le transformer. Comment Ollie, si optimiste, glissera facilement au fil des pages dans une dégradation morale. Lui qui, dans de nombreux cas, porte sur ses épaules le contrôle de la vie et de la mort de ces gens qu’il croisera.

« Lorsque la vie et la mort ne vous touchent plus, c’est que le mal n’est pas loin »

(911 de Shannon Burke)

911 est un roman qui vous prend aux tripes. C’est rapide, on est happé dans l’histoire du début à la fin. Le tout est écrit dans un style rugueux et brut. Shannon Burke nous dépeint sans concession les conditions extrêmes de travail de ces hommes. La façon dont ils réussissent à survivre et à conserver leur humanité. L’impact dévastateur que cela a d’être en contact permanent avec la violence et la mort.

D’ailleurs, Shannon Burke nous brosse le portrait de différents urgentistes, dont certains ont atteint le point de non-retour où ils deviennent apathiques au point qu’ils choisissent qui doit mourir ou vivre et où la brutalité n’est pas loin.

Pour conclure :

911 nous offre un portait honnête et sombre de ces hommes qui sont en première ligne d’un système injuste. Qui nous montre l’horreur, la décadence et la négligence dans un livre poignant, viscéral et profondément humain.

À lire !

À noter que Shannon Burke a été ambulancier urgentiste pendant plusieurs années, d’où ce côté très réaliste du roman.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s