La chronique du roman « Pennyroyal Green, Tome 1 : Au risque du plaisir » de Julie Anne Long

41w6dWqNMZL

Au village de Pennyroyal Green, personne n’est surpris lorsque ce vaurien de Colin Eversea est accusé du meurtre d’un Redmond. Les deux familles ennemies s’entre-tuent depuis des siècles. Et, à Newgate où il attend d’être pendu, Colin sait qu’il est vain de clamer son innocence, car le seul témoin susceptible de le disculper a disparu. Il va pourtant s’évader grâce à une belle inconnue. Madeleine Greenway dit avoir obéi aux ordres d’un commanditaire anonyme, mais il devient vite évident que celui-ci a l’intention d’éliminer la jeune femme. Dès lors, Colin et Madeleine n’ont plus qu’à unir leurs forces pour tenter de découvrir qui les a piégés.

Il est sorti le 27 janvier 2016 aux Editions J’ai lu.

Mon avis:

Les Eversea et les Redmond sont deux familles ennemies ancrées dans Pennyroyal Green depuis plusieurs générations. Colin Eversea est accusé d’avoir poignardé un cousin des Redmond dans une taverne et est sur le point d’être exécuté. C’est alors que Colin se fait enlever et se retrouve devant Madeleine Greenway, qui l’a fait évader de la potence pour le compte d’une tierce personne. Lorsque l’homme censé « récupérer le paquet » tente d’assassiner Madeleine, nos héros n’ont plus qu’une solution : partir en quête de réponses tout les deux. Qui a voulu enlever Colin ? Et pourquoi vouloir assassiner Madeleine ? Est-ce la même personne à l’origine de ces deux évènements ? Et qui a fait disparaître le témoin censé disculper Colin ?

L’auteur nous offre une histoire pleine de panache. L’intrigue est intéressante, prenante, dont le tout est saupoudré d’une bonne dose d’humour. L’enquête m’a captivée jusqu’au bout. L’histoire ne souffre pas de temps mort et l’auteur a su me surprendre sur la fin ! De plus, j’ai aimé que ce soit un homme qui doive être sauvé par une femme 🙂 Cela change de l’éternelle « femme en détresse » que l’on retrouve dans les romances historiques (parce que ça colle mieux à l’époque sans doute).

J’ai beaucoup apprécié le fait que le récit ne soit pas centré uniquement sur une romance. Certes il y a en a une, mais elle prend le temps de se mettre en place, et nos héros ne craquent pas l’un pour l’autre dès le début. En effet, Colin est amoureux de Louisa, la future femme de son frère Marcus. Quant à Madeleine, elle est veuve et n’a aucune envie de se remarier, elle aime sa liberté et veut même s’exiler en Amérique. J’ai adoré suivre l’évolution des personnages principaux, aussi bien dans leur relation que dans leur psychologie personnelle. 

Colin et Madeleine forment un très bon duo et j’ai aimé les voir progresser dans leur enquête, les suivre au fil des différentes étapes. Ils ont de bonnes répliques, des petites joutes verbales qui m’ont fait sourire et une belle alchimie malgré le fait qu’ils ne s’estiment pas destinés à être ensemble.

Colin est un gentleman qui a la réputation de plaire aux femmes, non sans être pour autant un débauché notoire. On va apprendre à le connaître au fil des pages, et derrière son humour se cache un homme au coeur tendre.

Quant à Madeleine, c’est une femme différente des autres. Elle a du bagout, est intelligente, indépendante, et elle manie les armes comme un soldat. Madeleine n’est pas un garçon manqué et a bien l’allure d’une femme, mais sous ses jupons se cachent une femme en avance sur son temps. J’ai aimé le côté combattif qui réside en elle.

En conclusion, « Pennyroyal Green, tome 1 : Au risque du plaisir » est une romance historique originale, sur fond d’un duel de familles, façon Roméo et Juliette. L’enquête menée par les deux héros est intéressante et prenante, le tout saupoudré d’humour et de romance 🙂 Une recette parfaite pour passer un bon moment !

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s