La chronique du roman « Breathing, T2: Ma raison d’espérer » de Rebecca Donovan

41TrfNTCCwL

 » Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde.  » Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d’Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l’a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s’en veulent de ne pas l’avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d’avant…

Il est sorti le 15 octobre 2015 aux Editions Pocket Jeunesse.

Mon avis:

Alors que le premier opus m’avait beaucoup plu, je m’étonne encore de n’avoir pas lu, dès que je l’ai eu, le second volume. Mais bon, mon erreur est réparée, et je remercie Céline de True Blood Addict de me l’avoir envoyé.

Nous retrouvons Emma, notre héroïne à la vie difficile, après les évènements de la fin du tome 1 et des conséquences que cela a eues. Elle doit reprendre le fil de son existence, mais… rien n’est jamais simple dans la vie d’Emma.

Alors qu’elle reprend les cours, bien décidée à décrocher son bac et à aller à l’université de Stanford, Emma décide aussi de renouer avec sa mère, en espérant que tout se passe bien. Elle emménage donc avec elle. Et démarrer ainsi ce qu’elle espère être une nouvelle vie.

Ce second tome est tout autant dans l’émotion que le premier. On a essentiellement les peurs d’Emma, ses angoisses, ses cauchemars, mais aussi son amour pour Evan, son amitié pour Sara, seules lumières fiables et solides dans son quotidien.

Les diverses intrigues se concentrent beaucoup sur des questions sentimentales. La mère d’Emma et son nouveau copain Jonathan (un gars étrange aux intentions assez floues), Emma jalouse d’une nouvelle venue qui est souvent avec Evan (qui se fait d’ailleurs un peu distant). Mais aussi Sara, amoureuse de Jared, mais que la distance effraie.

Mais il y a aussi les souvenirs enfouis d’Emma, concernant son enfance, son père et la mort de ce dernier. Des souvenirs qui pourraient bien refaire surface et la faire souffrir.

Emma est toujours soutenue par Sara et Evan. Toutefois, elle ne se remet pas de ce qu’il s’est passé. Elle a failli mourir, et fait d’affreux cauchemars. Elle doit aussi surmonter les regards des gens, ces gens qui ne l’ont pas soutenue et s’en rende compte que maintenant et faire face à de nouvelles révélations. Elle n’ose toujours pas se confier à Evan, qui pourtant ferait tout pour l’aider. Elle lui ment, lui cache des choses, pour soi-disant ne pas le blesser.

Autant dire que les choix qu’Emma fait tout au long de ce tome m’ont clairement horripilée. On comprend qu’elle n’arrive pas à se pardonner de tout ce qu’il s’est passé, mais je me demande encore pourquoi elle a pris toutes ces mauvaises décisions, qui ont inévitablement conduit à la douloureuse fin de ce second volume.

Une autre chose par contre qui m’a déplu et agacée à la longue, c’est ce cliché des jeunes qui passent leur temps à organiser et aller à des fêtes. Non, mais sérieusement, ils sont incapables de se voir en dehors de fêtes ? Faut m’expliquer l’intérêt. Et puis là, clairement, à chaque fois qu’Emma voit Sara, celle-ci l’invite à une nouvelle fête organisée par untel ou untel. C’est bon, ça va bien cinq minutes quand même.

On sent que ce tome est assez différent du premier. Même s’il est toujours dans l’émotion, ce ne sont pas les mêmes sentiments qui sont mis à l’honneur. On a la peur, le dégout de soi-même, la colère et la douleur. C’est un tome plutôt sombre en fait, qui traite de sujets différents (essentiellement les problèmes familiaux).

La fin est, comme celle du premier tome, complètement bouleversante. Finalement je me dis que j’ai bien fait de ne pas lire ce livre quand il est sorti, mais seulement maintenant, plus proche de la sortie de la suite (le tome 3 sort en mai de cette année). J’ai maintenant hâte qu’il sorte et de pouvoir me jeter dessus.

Karine N.

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Breathing, T2: Ma raison d’espérer » de Rebecca Donovan

  1. Puy des Livres 23 mars 2016 / 12:43

    J’attendrais que la série soit complète ( Mai arrive doucement mais sûrement heureusement) pour découvrir cette pépite dont tout le monde parle.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s