La chronique du roman « Secrets de famille, Tome 3 : Un soir de folie » de Victoria Alexander

413zsI6Z2CL

De passage à New York, la sage Delilah Hargate s’offre un soir de folie en s’abandonnant dans les bras de Sam Russel, séduisant Américain rencontré quelques jours plus tôt. Elle est veuve et doit bientôt repartir en Angleterre, ils ne se reverront jamais. Pourquoi se priver ? Elle n’imaginait pas que, fou amoureux, Sam se ferait inviter au mariage de sa soeur et débarquerait au manoir familial. Horrifiée, Delilah l’ignore, bien décidée à ne pas succomber à son charme. Fille docile, soeur aimante, épouse dévouée, Delilah ne se reconnaît plus. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Il serait temps de le découvrir…

Il est sorti le 2 décembre 2015 aux Editions J’ai lu.

Mon avis :

Je pense que la saga « Secrets de famille » renferme des tomes assez inégaux en terme de qualité. Je n’avais pas trop accroché avec le premier tome « Un prince de rêve », qui était passé d’une lecture sympathique au début à une lecture soporifique sur la fin. Toutefois, j’avais adoré le deuxième tome « Un séducteur de rêve », surtout grâce au duo de personnages. Qu’en est-il de ce troisième tome « Un soir de folie » ?

Juin 1887, Delilah Hargate, veuve depuis trois ans et très attachée à l’étiquette, se laisse aller lors d’un voyage aux Etats-Unis. En effet, elle rencontre Sam Russell et ils finissent par passer la nuit ensemble. Sam semble sous le charme, mais Delilah le prévient que cela ne se reproduira pas et qu’ils ne se reverront jamais. Toutefois, cinq mois plus tard, voilà que leurs routes se croisent à nouveau. Delilah découvre que Sam n’est autre que le meilleur ami de Grayson, le futur mari de sa soeur Camille. Sam arrive en Angleterre et va séjournée pendant trois semaines au manoir de la famille. Delilah ne veut absolument pas que quiconque découvre qu’ils se sont déjà rencontrés et à fortiori qu’ils ont partagé une nuit torride. Nos deux héros font semblant de ne pas se connaître, mais leur attirance l’un pour l’autre va les pousser à se « mettre en danger ». 

Dans la première moitié du roman, l’intrigue est vraiment plaisante. J’ai adoré voir les deux personnages lutter contre leur désir d’être ensemble. Au début, leur dynamique « d’attraction/répulsion » est drôle et on a le droit à d’excellentes joutes verbales. Je les imaginais très bien se tirer dans les pattes et cela me faisait beaucoup sourire.

Toutefois, cet affrontement finit par tourner au ridicule. En effet, l’histoire s’enlise et on finit par s’ennuyer face aux évènements redondants et face à l’attitude désagréable et l’entêtement de Délilah.

En ce qui concerne les personnages, comme je le disais, Delilah est très intéressante au début puis son caractère a finit par franchement m’énerver. Elle devient insupportable face à Sam, et je ne sais pas comment on peut supporter une telle girouette ! De plus, elle a un petit côté « aristo qui n’a jamais retroussé ses manches » qui est certes normal pour l’époque, mais qui ne me plaît pas pour autant.

Sam est plus débrouillard, plus ancré dans les réalités de la vie (en tous cas la vie à cette époque). C’est un homme d’affaires avisé, cultivé et intelligent. Il souhaite faire un mariage d’amour, il veut une femme qui soit son égale. C’est un incurable romantique et cet aspect de sa personnalité est très sympa.

En conclusion, la première partie du roman m’a beaucoup plu, mais la suite beaucoup moins. J’ai fini par m’ennuyer et par être pressée de terminer le livre. C’est dommage. L’héroïne devient vraiment trop énervante.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s