La chronique du roman « Les duchesses, Tome 6 : Le duc de Villiers » de Eloisa James

519V6ajLD5L

Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s’habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle… Il doit se décider. Villiers fera son choix d’une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de coeur, et le sien risque fort de ne pas sortir indemne de cette foire à la duchesse…

Il est sorti le 2 décembre 2016 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

J’avais eu un peu de mal à apprécier les deux premiers tomes de la saga à cause des héroïnes un brin pleurnichardes. Le troisième tome sur lady Harriet m’avait réconcilée avec la plume d’Eloisa James, je m’étais régalée. Et depuis ce troisième tome, j’enchaîne les bons moments et les coups de coeur avec cette saga.

« Le duc de Villiers » un tome que j’attends depuis les débuts de la saga, car il est un personnage phare de cette série. Jemma et Villiers sont des personnages que l’on retrouve tout au long des tomes, et je suis ravie d’avoir découvert l’histoire de Jemma (dans le précédent opus) et j’avais hâte de découvrir celle de Villiers. Alors, est-ce que j’ai été charmée ? C’est un grand OUI !

Juin 1814, le duc de Villiers a récupéré une partie de ses six enfants illégitimes. Il doit encore retrouver ses deux petites jumelles. Villiers est décidé à les élever comme s’ils étaient issus d’un mariage respectable et à prendre soin d’eux. Pour cela, notre duc haut en couleurs doit trouver une épouse, et plus spécialement une duchesse. Lorsque Villiers rencontre lady Eleanore, fille de duc, à un bal organisé par Jemma de Beaumont, il sent qu’il pourrait bien s’entendre avec elle. Néanmoins, il doit étudier toutes les options possibles. Villiers rend donc visite à lady Lisette dans le Kent, en même temps que lady Eleanore (qui est amie avec elle).

Le duo formé par nos personnages principaux est efficace. L’auteur nous entraîne dans une intrigue plaisante à suivre, très drôle, où les personnages apprennent à se connaître dans un cadre assez particulier. 

Eleanore est une jeune femme qui paraît au départ peu sûre d’elle, et cela s’explique à cause de son passé sentimental. Toutefois, au fil des pages, on la voir prendre de l’assurance et c’est vraiment plaisant ! 

Le duc de Villiers est un personnage qui a beaucoup évolué depuis le début de la saga. Il devient moins formel, plus espiègle et plus drôle. J’ai aimé le voir essayer de se dépatouiller dans son rôle de père. J’ai également beaucoup apprécié de le voir se battre pour obtenir ce qu’il souhaite.

Du côté des personnages secondaires, je les ai trouvés très bien travaillés, même si la plupart d’entre eux m’ont énervée ! La mère d’Eleanore trop coincée, Lisette complètement énervante (on dirait qu’elle est bipolaire ou qu’elle le fait exprès), le fameux Gideon complètement à côté de la plaque… Pourtant, ils font vivre le récit aussi bien que les personnages principaux, même s’ils sont diablement énervants ! J’adore 🙂

En conclusion, j’ai adoré ce tome consacré au héros phare de la saga, le duc de Villiers. La plume d’Eloisa James est toujours aussi addictive. Elle nous offre une histoire à la fois drôle, touchante et des personnages plaisants à suivre. Vivement le prochain tome !

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s