La chronique du roman « Chroniques de la fin du monde, t2 : L’Exil » de Susan Beth Pfeffer

couv28202475

Lorsqu’un astéroïde percute violemment la Lune, semant le chaos dans le monde entier, Alex Morales se retrouve seul avec ses deux soeurs. Il n’a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouver de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.

Il est sorti le 1 septembre 2011 aux Editions Pocket Jeunesse.

Mon avis:

Dans ce second opus, nous quittons la campagne pour la ville, plus exactement, pour New York. Nous suivons Alex, dix-sept ans, venant de la classe ouvrière et catholique, lorsque l’astéroïde qui a percuté la lune a fait basculer son existence.

En effet, lors de ce terrible évènement, Alex est seul avec à sa charge ses deux sœurs de 12 et 14 ans. Son père est absent, sa mère a disparu et son frère est dans les Marines. Il va tout faire pour rester en vie et protéger celles de ses sœurs. Alex grandira beaucoup, il devra faire des choix et des actes très durs au milieu de changements cataclysmiques et des épidémies… sans compter sur le chaos, la folie, la disette et les coupures d’électricité.

J’ai aimé sa ténacité et son courage malgré le fait qu’il soit constamment en lutte avec sa morale et ses émotions. C’est un personnage très touchant et attachant ainsi que ses sœurs. Chacun évoluera et les personnalités se révèleront au fur et à mesure des choix auxquels ils seront confrontés.

D’autre part, dans ce tome, Susan Beth Pfeffer aborde le sujet de la foi dans des moments pareils. On verra sa sœur qui fera tout pour s’accrocher à cette dernière, quitte à ne pas voir la vérité, et ceux qui petit à petit y croiront de moins en moins face à la dévastation et à la mort.

L’auteur a parfaitement su explorer les diverses émotions que traversent nos personnages. Bien que l’intrigue soit sensiblement la même que le premier opus, Susan Beth Pfeffer a réussi à en faire quelque chose de différent.

On tourne les pages avidement pour savoir comment Alex et sa famille s’en sortiront. L’ambiance est très sombre, mais l’on garde quand même espoir jusqu’à la fin…

Pour conclure :

« L’exil » est une excellente suite. On est happé par cette histoire catastrophe qui nous fait ressentir de nombreuses émotions. J’ai hâte de lire le dernier opus pour savoir ce que vont devenir Alex et Miranda.  

Publicités

5 réflexions sur “La chronique du roman « Chroniques de la fin du monde, t2 : L’Exil » de Susan Beth Pfeffer

  1. Flamingo 28 avril 2016 / 21:03

    J’avais lu le 1er tome mais pas la suite! Je me laisserais peut-être tenter 🙂 j’aime bien les romans post-apocalyptiques

    • Fangtasia 29 avril 2016 / 08:35

      Il est vraiment bien, se serait dommage de ne pas continuer la saga.

  2. Pitiponks 29 avril 2016 / 09:44

    Alors j’avais lu le premier tome que j’avais vraiment adoré! Et j’avais déjà ouvert ce tome 2 quand je me suis rendue compte qu’on ne suivait plus les mêmes personnages. C’est bête mais je ne m’y attendais pas du tout et ça m’avait complètement bloquée. Bon, le truc c’est que maintenant j’ai tout oublié de l’intrigue du tome 1… Ce serait peut-être l’occasion de réessayer ce tome 2…?

    • Fangtasia 29 avril 2016 / 09:57

      je pense surtout que dans le t3, on retrouve Miranda le personnage du T1 & Alex celui du T2 ^^

      • Pitiponks 29 avril 2016 / 09:58

        Oui ça me paraîtrait logique qu’ils finissent par se rencontrer… 🙂

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s