La chronique du roman « Mercy Thompson : Ombres mouvantes » de Patricia Briggs

51VWH9mCKyL

« Cher lecteur, tu tiens entre tes mains un recueil de nouvelles inédites en français se déroulant dans l’univers de Mercy Thompson. Ce format m’a permis d’explorer le monde de Mercy sous différentes perspectives, de raconter des histoires qui n’avaient pas leur place dans les romans, et de m’aventurer sur de nouveaux terrains. J’espère que tu apprécieras ce voyage autant que moi. »

Il est sorti le 20 mai 2016 aux Editions Milady.

Mon avis:

Ce recueil contient 9 nouvelles issues de l’univers Mercy Thompson, ainsi que 2 scènes coupées. Avant chaque nouvelle, Patricia Briggs nous explique ce que l’on va trouver à l’intérieur et comment elle en est venue à écrire telle ou telle nouvelle. L’auteur nous précise aussi où se situent chronologiquement ses histoires par rapport à la saga Mercy Thompson (ou également Alpha et oméga).

« Cœur d’argent » est ma nouvelle préférée de tout le recueil. C’est également la plus longue (environ 10 pages). L’auteur revient sur l’histoire d’Ariana et Samuel, qui se déroule plusieurs centaines d’années avant que l’on rencontre Mercy. C’est une histoire intéressante, vraiment prenante, et émouvante. On sait enfin comment Samuel et Bran sont devenus des loups (et ce n’est pas par plaisir !).

« Bénédictions de fae » nous raconte l’histoire de Thomas, un vampire né à la fin des années 1890 dans la petite ville de Butte. L’histoire en elle-même est certes bien faite, mais c’est vraiment trop court. On n’a pas vraiment le temps de s’attacher aux personnages.

 

Avec « Gray » on retrouve tout le folklore et les créatures de l’univers de Mercy Thompson. Nous découvrons l’histoire d’Elyna Gray et de Jack O’Malley, que j’ai trouvée touchante et pleine d’émotions. J’ai vraiment adoré cette nouvelle ! 

 

« Loup d’aveugle » a déjà été publiée dans le recueil de nouvelles « Philtres et potions » paru chez Milady il y a quelques années (en 2011 pour être exacte). Je l’avais déjà lue à l’époque de sa sortie (voir mon avis sur le livre ici) mais je vous avoue que je n’en avais pas gardé un grand souvenir (il faut dire que 5 années ont passées depuis). On y retrouve des personnages de la série Alpha et Omega : Tom (un loup) et Moira (une puissante sorcière). Tout comme pour « Bénédictions de fae », cette nouvelle m’a laissé un goût de « trop peu » comme on dit. J’ai aimé les personnages mais tout se passe trop vite.

 

« L’Étoile de David » est pour moi la nouvelle la moins aboutie et la moins bonne. Nous retrouvons David, rencontré dans le premier tome, et l’histoire se déroule juste après « L’appel de la lune ». Je ne peux pas nier que David et sa fille sont attachants, mais l’histoire ne m’a pas branchée plus que ça.

« Des roses en hiver » se déroule entre le tome 4 « La croix d’ossements » et le tome 5 « Le grimoire d’argent ». Même si cette nouvelle est courte (environ 50 pages, comme les autres) je l’ai beaucoup aimée. L’auteur nous livre une belle histoire d’amitié, une belle relation paternelle/fraternelle, un joli moment au coeur de la meute de Bran.

« Du sang sur les perles » se déroule entre le tome 5 « Le grimoire d’argent » et le tome 6 « La marque du fleuve ». On y retrouve deux de mes personnages préférés de la saga : Warren et son petit ami Kyle. J’ai adoré les découvrir autrement qu’à travers les yeux de Mercy. La petite intrigue mise en place est très plaisante à suivre.

« Rédemption » se déroule entre le tome 7 « La morsure du givre » et le tome 8 « La faille de la nuit ». On y retrouve Ben, un autre de mes personnages favoris de la saga. L’histoire n’est pas exceptionnelle ni palpitante, mais je l’ai trouvée très sympa à suivre, d’autant plus que Ben est un loup qui a un sacré charisme !

Le Creux » se déroule après le tome 8 « La faille de la nuit ». Je vous avoue que je n’ai pas lu cette nouvelle, tout simplement parce que je n’ai pas encore lu « La faille de la nuit ». De plus, l’auteur prévient que l’histoire contient des spoilers, alors autant ne pas la lire tout de suite 🙂 N’est-ce pas ?

En conclusion, j’ai adoré retrouvé l’univers de Mercy Thompson et certains de ses personnages, tout comme la plume de Patricia Briggs. J’ajouterai un petit mot sur la couverture, que je trouve tout simplement sublime ! Je n’ai cessé de la regarder pendant ma lecture (non, je ne suis pas folle voyons !).

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s