La chronique du roman « Chroniques des dragons de Ter, Livre I: La Horde » de Chris D’Lacey

91kC5DlaEdL
 
Ren connaît la loi. Il connaît aussi la haine de sa tribu envers la Horde des dragons. Mais le goût de l’aventure palpite dans ses veines, et il est trop fasciné par ces majestueuses créatures pour obéir.
 
Quelle sensation éprouve-t-on lorsqu’on passe la main sur un dos couvert d’écailles ? Ou lorsqu’on chevauche une bête ailée ? Abandonnant toute prudence, Ren part chercher des réponses…

 
Ren ne peut pas retourner dans son village, pas avec Gariffred. D’autant que sa mère, qui le croit mort, a décidé d’éliminer les dragons jusqu’au dernier. Heureusement, sa route va croiser celle de Gabrial, un dragon bleu tenu pour responsable de la mort de Grystina, et qui deviendra pour Ren et Gariffred le plus improbable des alliés.

Il est sorti le 27 avril 2016 aux Editions Hachette.

Mon avis:

Les dragons font partie de mes créatures fantastiques préférées, et je trouve qu’on les voit peu dans les romans. Alors quand j’ai vu que Céline cherchait quelqu’un pour lire ce premier tome de série les concernant, je n’ai pas hésité bien longtemps.

Les dragons, créés par la dragonne mère Godith, reposant dans les étoiles, ont exploré le monde qu’elle leur a créé. C’est ainsi qu’ils ont trouvé Ter, une planète propice à leur développement, mais aussi peuplée par les Homs.

Lorsqu’Abrial, faisant partie de la seconde Horde venue explorer Ter, semble causer la mort de leur future reine dragon, il n’imaginait pas que c’était toute sa vie qui allait changer, et qu’il révèlerait de sombres vérités.

L’histoire commence alors que Gabrial affronte un autre dragon pour gagner le titre de protecteur et de père des petits à naître de la future reine. Mais alors qu’il créé une illusion, la reine meurt dans un éboulement, son dragonnet disparait et il ne reste plus que son autre petit, une dragonnelle. Gabrial et son mentor sont déchus de leur rang, et perdent le « G » de leur prénom qui les rattachent à Godith.

On ne suit pas que les dragons dans cette histoire. En effet, nous découvrons également Ren, jeune homme de 15 ans de la tribu du Kaal. Cette tribu a été chassée de sa montagne lors de l’arrivée des dragons, et n’a pas digéré cet échec. Lorsque l’un d’eux succombe aux blessures infligées par un dragon qu’il avait provoqué, le clan s’énerve et veut réveiller les Yeux-Sombres, créatures mystérieuses qui se sont déjà attaquées au premier clan de dragons venu sur Ter. Mais Ren ne veut surtout pas ça, lui qui est fasciné par les dragons. Il ne veut pas les voir mourir, et est prêt à se mettre en danger pour les prévenir.

L’intrigue est intéressante, mêlant trahison au sein des dragons, humain à contresens de son clan, magie et amitié qui naît, etc.

Ren se retrouve très lié aux évènements de la mort de la future reine, du fait qu’il était présent lorsqu’elle s’est éteinte (ce qui l’a lié à elle), et qu’il a sauvé son dragonnet.

J’aurais aimé que les deux héros, humains comme dragon, soient un peu plus développés. Au final, on ne sait pas grand-chose d’eux, et on ne s’attache pas spécialement pour le moment. J’espère que par la suite ce point s’améliorera.

Les dragons, dans cette histoire, ne sont pas des créatures sanguinaires et brutales (du moins si on ne les attaque pas). Ils vivent en Horde, ont des règles à respecter, une hiérarchie et une organisation bien définie.

Ils sont aussi capables de magie, ils peuvent créer des i:mages, des illusions quasi indécelables, et peuvent augmenter leur force grâce à un minerai, le phosphorent.

Ce premier tome est assez rapide à lire je dois avouer. On découvre un univers complexe, manquant peut-être un peu d’explications pour bien comprendre, mais aussi riche est passionnant. On est plongés à fond dans un monde de dragons qui a été très bien pensé, et qui peut recéler beaucoup de surprises pour la suite.

Une suite que je lirais assurément, je veux savoir ce qu’il va se passer, surtout vu la fin de l’épilogue.

Karine N.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s