La chronique du roman « La reine du Tearling, livre 1 » de Erika Johansen

81hn-xkrbjl

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l’escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling.
Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d’embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches. Une épreuve du feu, qui forgera sa légende… ou la détruira.

Il est sorti le 2 novembre 2016 aux Editions J.C Lattès.

Mon avis:

Nous faisons la connaissance de Kelsea Raleigh Glynn, princesse héritière du Tearling. Elle a été élevée loin de tout pendant dix-neuf ans. À la mort de sa mère, des gardes son venus la chercher pour l’escorter à son Royaume et pour qu’elle monte sur le trône.

Dès lors, Kelsea découvrira un royaume brisé et corrompu, ainsi que la perfidie du Régent, son oncle, et la Reine rouge, une reine sanguinaire qui veut la voir morte. Sa vie deviendra une existence pleine de dangers et de complots. Son chemin sera dur et semé d’embûches, mais Kelsea sera aussi le seul espoir d’une nation souffrante. Tant de choses dépendront d’elle. Sera-t-elle capable de faire les bons choix tout en ayant conscience des conséquences ? Sera-telle à la hauteur des attentes de son peuple ?

J’ai adoré !

La plume de Erika Johansen est très agréable et immersive. On est happé par l’histoire et par l’univers très intrigant que l’auteur a créé. On sait que l’on se trouve dans un futur où notre civilisation a été mise à mal et qu’ils ont adopté un mode de vie plus médiéval. C’est très intéressant, mais j’avoue que je suis un peu restée sur ma faim. J’espère que dans le prochain opus, nous en découvrirons plus sur la construction du monde, ce qu’il c’est passé et comment la magie est apparue. En somme, il reste de nombreuses questions sans réponses.

Pour ce qui est de l’intrigue, elle est riche et complexe. Il y a de l’action, du suspense et quelques retournements de situation, même si le texte est assez introspectif. De ce fait, le rythme peut paraître assez lent, mais je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. C’est très addictif.

En ce qui concerne les protagonistes, on se concentre surtout sur Kelsea, sur sa prise de pouvoir et ses responsabilités. C’est une héroïne forte et audacieuse, au tempérament rebelle. Mais elle sera prête à se sacrifier pour son peuple et corriger les torts commis par sa mère. Kelsea est très attachante et elle évoluera beaucoup dans ce tome. J’ai vraiment accroché à ce personnage très humain.

Kelsea est entourée d’une galerie de personnages secondaires très riches, ils sont parfaits et intrigants, les bons comme les mauvais. Ils apportent un vrai plus au récit et ils marquent les esprits.

Pour conclure :

« La reine du Tearling » est une fantasy dystopique passionnante avec un grand potentiel. C’est un tome introductif, il nous reste beaucoup de choses à découvrir. C’est un excellent départ pour cette nouvelle saga, j’ai hâte de lire la suite qui paraîtra au milieu de l’année 2017.

À découvrir !

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « La reine du Tearling, livre 1 » de Erika Johansen

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s