La chronique du roman « Assassin’s creed : Le roman du film » de Christie Golden

81naxnalgdl

Nous agissons dans l’ombre pour éclairer le monde.

Nous sommes les Assassins.

Soumis à une technologie révolutionnaire qui libère ses souvenirs génétiques, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar dans l’Espagne du XVe siècle. Callum découvre alors qu’il est le descendant d’une mystérieuse société secrète, la Confrérie des Assassins. Grâce aux connaissances et aux capacités extraordinaires transmises par son aïeul, l’Assassin affrontera le tout-puissant Ordre des Templiers de sa propre époque.

Il est sorti le 6 janvier 2017 aux Editions Milady.

Mon avis:

On suit Callum Lynch, 40 ans, qui est en prison et est sur le point d’être exécuté. Contre toute attente, il se réveille à Madrid au siège d’une organisation privée qui travaille à perfectionner l’humanité. Pour ce faire, Le Dr Sofia Rikkin a besoin de Callum, car il est le dernier descendant d’Aguilar, qui pourrait être la clé pour trouver un artefact très recherché. Dès lors, Callum va plonger dans les souvenirs de son aïeul grâce à une technologie puissante connectée à son ADN qui le fera régresser en 1491.

Il va découvrir bon nombre de secrets et tout comme son ancêtre, Callum devra affronter le tout puissant Ordre des Templiers.

Je n’ai jamais joué aux jeux vidéos, ni lut les précédents livres ou encore vu le film. C’était ma première plongée dans l’univers d’Assassin’s creed et j’ai adoré !

Le style de Christie Golden est simple, prenant et très cinématographique, les scènes de combat sont particulièrement réussies. On est très vite immergé dans l’histoire. On oscille entre deux périodes, le présent et l’Andalousie en 1491. C’est bien réalisé, la mythologie est très intéressante et on ne s’ennuie pas. Toutefois, je suis surprise que la majeure partie de l’histoire se passe dans le présent. Néanmoins, cela permet d’en découvrir plus sur les personnages, le bien fondé de cette technologie qu’est l’Animus, les enjeux de cette guerre qui oppose les templiers et les assassins.

Pour conclure :

« Assassin’ s Creed : le roman du film » est un livre réussi qui pose bien les bases. C’est un tome introductif parfait pour les néophytes comme moi. J’ai hâte de découvrir la suite !

Publicités

2 réflexions sur “La chronique du roman « Assassin’s creed : Le roman du film » de Christie Golden

  1. totorotsukino 7 juillet 2017 / 08:57

    pour ma part je suis super déçue, j’espérais découvrir des éléments nouveaux par rapport au film mais il n’y en a aucun, ce n’est pas du tout approfondi…

    • Fangtasia 10 juillet 2017 / 11:43

      je t’avoue que c’est le premier assassin’s credd que j’ai lu et je n’ai pas vu le film, donc je n’ai pas de point de comparaison.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s