La critique du l’album  » La fee sorcière » de Brigitte Minne & Carll Cneut.

51QEBE924BL

Les fées devaient toujours être gentilles. Et propres. Manger leur tarte sans faire de miettes. Boire le thé sans renverser. Porter une robe sans tache. Raconter de leur voix mielleuse des histoires douces et tendres. Et, de temps en temps, agiter leur baguette magique. Marine trouvait les fées terriblement ennuyeuses. Malheureusement, elle en était une…

Il est sorti le 12 octobre 2000 aux Editions L’école des loisirs.

Mon avis:

La fée Marine vit, avec sa maman très stricte, sur un nuage dans un château doré. Pour son anniversaire, elle reçoit une baguette magique. Mais Marine aurait préféré autre chose. Être une fée c’est ennuyeux. On doit toujours être gentille et propre. Marine en a assez, elle veut devenir une sorcière pour faire du patin à roulettes, naviguer sur la mer, même si sa maman n’est pas d’accord. Là voilà donc partie pour le bois des sorcières où elle s’épanouira.

La fée sorcière est une très jolie histoire qui parle de la recherche de l’identité de soi, de la confrontation avec son entourage quand ils attendent autre chose de vous et de compromis. Le message est clair, parents nous essayons de savoir ce qui est le mieux pour notre enfant. Mais parfois nous nous trompons. Il faut alors les laisser devenir indépendant et accepter leurs choix à partir du moment que cela les rendent heureux. Le tout est accompagné d’illustrations agréables à regarder aux couleurs douces.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s