La chronique du roman « Cocky Bastard » de Vi Keeland & Penelope Ward.

couv-cocky-bastard-507x800-190x300

Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie. Le destin va faire en sorte qu’ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant.

Aubrey est sérieuse et sort d’une déception amoureuse. Et même si ce n’est pas son type d’homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n’a pas tout dit et, la fin du voyage n’est pas forcément ce qu’Aubrey avait prévu. Peut-être qu’ils auront une autre chance…

Il est sorti le 2 mars 2017 aux Editions Hugo & Roman.

Mon avis:

Aubrey quitte Chicago suite à une peine de cœur, pour se rendre en Californie. À une station-service, elle rencontre Chance, un homme aussi sexy qu’arrogant. Suite à un évènement, ils se retrouvent à faire la route ensemble. Ce voyage plein d’imprévus et un brin loufoque va changer la vie de ces deux êtres qui sont à la croisée de leurs chemins…

Le récit se découpe en deux parties. Dans un premier temps nous suivons Aubrey et Chance dans un road trip, du point de vue d’Aubrey, sous le signe de l’humour et de la sensualité. Bien que tout les oppose et que Chance a un secret, ils ne peuvent nier l’attraction entre eux. Mais chacun va la combattre pour des raisons différentes. Au fil des kilomètres, quelque chose de bien plus profond va s’installer entre eux. Malheureusement, leurs chemins vont se séparer brusquement…

À partir de là, l’histoire prend un tournant que j’avoue ne pas avoir vu venir. Cette seconde partie est racontée par Chance. Elle est plus émouvante et intense. On va passer par de nombreuses émotions tout au long du roman.

J’ai apprécié que les auteurs nous aient offert les points de vue de nos deux héros. Cela nous permet de bien les cerner, de comprendre leurs agissements, leurs forces et leurs faiblesses. Pour moi, la plus grande métamorphose a été celle de Chance. J’avoue qu’au début, je l’ai trouvé insolent et imbu de sa personne, mais plus on avance, plus on découvre un homme loyal, sensible et prêt à tout pour les personnes qu’il aime. Chance nous touche en plein cœur lorsqu’il essaye de reconquérir Aubrey. Quant à Aubrey c’est une jeune femme douce qui a le cœur sur la main, mais pleine d’insécurité. Leur parcours sera semé d’embûches pour enfin trouver le bonheur.

Le style de Vi Keeland et Penelope Ward est très prenant et addictif. J’ai eu du mal à lâcher le roman avant la fin. Quant à l’intrigue, elle n’a rien de vraiment original, toutefois, elle est bien exécutée, il y a très très peu de sexe et je n’ai pas vu venir le retournement de situation majeur du livre.

Pour conclure :

J’ai été totalement séduite par « Cocky Bastard » (ne vous arrêtez pas au titre et à la couverture). C’est une comédie romantique de seconde chance, tendre et drôle avec des dialogues délicieux et des personnages attachants. C’est un coup de cœur, à découvrir !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s