La chronique du roman graphique « Le joueur de flûte de Hamelin » de Jay Asher,‎ Jessica Freeburg & Jeff Stokely

51TldnixT7L

Jay Asher et Jessica Freeburg ont habillement revisité l’histoire du joueur de flûte de Hamelin dans ce conte fantastique effrayant.

Il était une fois, dans un petit village au fin fond de la forêt, une jeune femme sourde nommée Maggie. Maltraitée par les villageois, elle se réfugiait dans l’imaginaire, rêvant de trouver un jour le prince charmant. Quand Maggie rencontre le mystérieux joueur de flûte, il semble que tous ses vœux se réalisent. Mais à mesure qu’elle se rapproche de lui, Maggie découvre le côté sombre du garçon de ses rêves qui pourrait bien se révéler son pire cauchemar… 

Transcrite initialement par les frères Grimm, la légende évoque la disparition de cent trente garçons et filles, un désastre qui serait survenu le 26 juin 1284 dans la ville de Hamelin en Allemagne. 

Il est sort le 25 janvier 2018 aux Editions Michel Lafon.

Mon avis:

Dans un petit village au milieu de la forêt vit une jeune femme solitaire et sourde : Maggie. Cette dernière est rejetée par les habitants du village du fait de son handicap. Elle trouve du réconfort dans son imaginaire en s’inventant des histoires et elle rêve de vivre un conte de fées. Maggie croit que cela est possible lorsqu’elle rencontre ce mystérieux inconnu qui est venu débarrasser le village d’une invasion de rats, mais finalement cela pourrait bien se révéler être un cauchemar…

J’ai été happée par ce récit sombre, avec un équilibre entre la tragédie et l’espoir. Tout le monde connaît la légende allemande retranscrite par les frères Grimm, mais qui laissait des blancs. À savoir pourquoi on en est arrivé à la fin que nous connaissons tous. Jay Asher et Jessica Freeburg ont parfaitement su s’approprier la fable et nous donner certaines réponses à nos questions, sans dénaturer le ton du texte original. De plus, les illustrations sont très jolies et détaillées. Jeff Stokely a parfaitement su retranscrire à travers son trait de crayon les expressions et les sentiments des personnages, en choisissant habilement les couleurs. Cela apporte un réel plus au récit.

Pour conclure :

« Le joueur de flûte de Hamelin » est un roman graphique réussi, que ce soit par son histoire courte et puissante, ou ses illustrations. J’ai été totalement séduite par cette réécriture de conte.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s