La chronique du roman « Le royaume d’Esiah, t1 : la stèle du destin » de Mélanie Gaujon

le-royaume-d-esiah

Dans le royaume d’Esiah cohabitent les natifs et les âmes damnées venues du monde des Mortels. Lors d’une épidémie, le prince héritier Lucifel croise la route de Milo, un petit garçon. À son cou, une pierre rouge qui semble l’appeler. Leur rencontre marque le début d’une palpitante épopée au cœur des secrets enfouis du royaume…

Il est sorti aux Editions France Loisirs.

Mon avis:

Le royaume d’Esiah, plus connu sous le non de l’Enfer, fait face à une épidémie venant du monde des mortels. Cela met à mal le royaume, mais en même temps, cela permet au prince Lucifel de faire la rencontre d’un jeune garçon. Ce jeune garçon est détenteur d’une étrange pierre aux pouvoirs mystérieux. Cette dernière obsède le prince.

Ce que le prince Lucifel ignore, c’est qu’il vient de mettre un pied dans un engrenage qui scellera son destin. Lui qui ne veut pas assumer sa fonction d’héritier du trône, il devra être prêt à tous les sacrifices pour sauver son royaume…

J’ai adoré ! Le style de Mélanie Gaujon est fluide et addictif. J’ai été complètement happée par son univers intéressant, assez unique et son histoire très dense. Un monde empreint de magie et de créatures fantastiques où l’auteur se réapproprie l’histoire de l’enfer et du paradis avec brio et fraîcheur.

J’ai beaucoup aimé découvrir les mœurs et les coutumes qui régissent ce royaume des morts où rien n’est tout mauvais.

Le rythme dans un premier temps peut paraître assez lent, mais l’autrice prend le temps de nous présenter son monde, ses personnages et leurs rôles. Après, tout cela s’accélère entre action, rebondissements et révélations.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien construite et prenante. Elle sera teintée de complots, de querelles intestines, de secrets, de manipulations et de trahisons. L’autrice ne nous ménage pas ainsi que ses personnages. D’ailleurs, elle nous offre différents points de vue qui donnent une dimension et une richesse supplémentaire au récit. Cela nous permet de comprendre tous les tenants et aboutissants. Certains de ces personnages que nous allons rencontrer seront détestables ayant soif de pouvoirs ou trop naïfs, aveuglés par la vengeance, pour voir derrière les apparences.

Quant à Lucifel, c’est un personnage très charismatique qui devra partir en quête pour rétablir l’ordre et sauver son peuple. Il connaîtra également une belle romance pleine d’amour et de beauté, mais aussi de souffrance.

Pour conclure :

« La stèle du destin » est le début d’une saga fantasy très prometteuse pleine d’émotions. J’ai été totalement investie dans l’histoire et j’ai hâte de découvrir la suite, car le récit prend un tournant très intéressant au vu des derniers évènements. J’ai hâte de voir comment Mélanie Gaujon va gérer tout ceci.

À découvrir !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.