La chronique du roman « Les joyaux de la discorde » de Madeline Hunter

61ZFkMMGreL

De retour à Londres après une absence de cinq ans, Adam Penrose, duc de Stratton, est décidé à se marier. Et pourquoi pas avec la petite-fille de sa voisine qui, après des années de brouille, lui propose d’enterrer la hache de guerre entre leurs deux familles ? D’emblée, Adam est conquis par la fougueuse Clara. Mais on le met en garde : elle a un caractère de harpie et sa fortune personnelle lui permet de vivre dans une scandaleuse indépendance. D’ailleurs, elle refuse catégoriquement l’idée du mariage. Comment séduire cette rebelle ? Adam a sa petite idée. Et, ensemble, ils vont enfreindre une à une toutes les convenances…

Il est sorti le 22 août 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

1822, Angleterre. Adam Penrose, le duc de Stratton, revient à Londres cinq ans après la mort de son père, dans l’idée de se venger. La comtesse douairière de Marwood convoque Adam pour discuter. Leurs familles son ennemies depuis des décennies. La comtesse lui propose d’épouser la petite sœur de son petit-fils, Emilia, pour enterrer la hache de guerre entre les deux familles. Mais Adam n’est pas intéressé et lui  préfère Clara, la demi-sœur du comte de Marwood, qui elle n’est pas tentée par l’idée du mariage…

Adam se doutait que Clara refuserait, mais cette cour lui permet donc d’enquêter discrètement sur la famille. En effet, il est persuadé que les Marwood ont quelque chose à voir avec la mort de son père, et en sont même responsables. L’enquête menée par Adam et intrigante même s’il est vrai qu’elle est résolue un peu trop vite à mon goût à la fin du récit. 

J’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux. Clara est une héroïne avec du caractère tandis qu’Adam est un homme profondément loyal.
Clara est une jeune femme téméraire, sûre d’elle. Elle est également éditrice anonyme du journal « Parnassus » avec son amie Althéa, veuve d’un officier de l’armée. Pour la majorité des gentlemen Clara a un esprit trop vif, mais pour Adam c’est parfait, il la trouve brillante. Clara ne veut pas renoncer à son indépendance ni à ses revenus en épousant un homme.
Quant à Adam, il a la réputation d’être « colérique » et de provoquer en duel n’importe qui, pour n’importe quel motif. Il est français par sa mère, et cela n’aide pas les Anglais à le voir sous un bon jour. Toutefois, sa volonté d’honorer la mémoire de son père et de défendre sa réputation, nous le rend tout de suite très sympathique.

Leurs sentiments prennent place doucement, étant donné qu’ils sont des étrangers l’un pour l’autre au début de l’histoire, et que leurs familles sont ennemies. La plume de Madeline Hunter tisse subtilement les liens entre nos deux héros.

Pour conclure, « Les joyaux de la discorde » a été une lecture très agréable. J’ai passé un bon moment au près de Clara et Adam, qui forment un duo dynamique, et l’intrigue est vraiment prenante. Je me laisserais tenter volontiers par d’autres roman de l’auteure.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.