la chronique de « Bloody Kiss » T1 et 2 de Kazuko Furumiya

Tome 1

Kiyo Katsuragu travaille dur pour devenir avocate. Un jour, elle hérite d’un manoir qui appartenait à sa grand-mère (qu’elle n’a jamais vue de sa vie). Mais ce manoir est habité par deux vampires !! Cette jeune fille vit à présent avec des vampires dans le plus grand respect!


Media_httpmultimediaf_iiwyv


 

Tome 2

Kiyo a été choisie comme fiancée par Kuroboshi, un garçon moitié vampire, moitié humain. Un jour, Kuroboshi débarque au lycée en compagnie de son serviteur Arche, ce qui provoque une belle pagaille dans la vie de Kiyo !! Alors qu’elle commence enfin à apprécier la vie scolaire avec eux, un rival apparaît pour Kuroboshi! Voici le dernier volume de cette histoire d’amour peuplée de vampire !!


Media_httpmultimediaf_pzbxm


 

Résumé :

Kiyo, jeune lycéenne hérite de sa grand-mère un manoir quelque peu délabré. Bien que décidée à le vendre elle va le voir, y découvre qu’il est squatté non par des sans-abris, mais par des créatures bien plus inquiétantes des vampires : un maitre et son serviteur. Kuroboshi têtu moitié vampire moitié humain décide de faire de cette magnifique humaine sa fiancée qui en tant que telle il ne peut s’abreuver que de son sang. Son serviteur Arche protège son maitre et dans l’ombre aide Kiyo à voir plus clair dans les sentiments de son maitre. Elle ne s’est quoi faire avec ses propres émotions sans trop savoir pourquoi elle les refoulent. Un jour un ancien camarade de la lycéenne So Mizukami devenu chasseur de monstres entendons là vampires atterris dans le lycée de nos deux héros. Faisant ressortir chez kuroboshi de la jalousie et de l’envie d’une vraie relation avec Kiyo qui quant à elle veut le protéger de So sans qu’aucun des deux ne s’en aperçoivent ! Ce qui crée des combats et des disputes dans ce trio infernal qui oblige la jeune fille à avouer ses sentiments envers le vampire au grand plaisir de celui-ci.

Mon avis :

Un manga romantique dans un univers gothique.

Ce que je reproche dans les mangas, en général c’est une uniformité du croquis des personnages du même sexe. Kazuko lui met une différence dans les dessins de ses sujets.

J’adore le côté mâle autoritaire, toujours à tenter le diable de Kuroboshi, quitte à essuyer un refus et s’en offusquer quand il arrive. Quant à Kiyo que dire vraiment ! Rafraîchissante avec une « pêche ». Son caractère l’empêche de se laisser abattre, on ne peut que se laisser porter par elle. Ses sentiments envers Kuroboshi tantôt accepté tantôt repoussés nous mènent dans encore plus de « scène de combats » qui apporte cette note d’humours que je recherche.

Je l’ai adoré dès la première page le seul bémol que ce soit si court deux tomes, ce n’est pas assez pour moi.

Allez l’acheter, il est mordant!

Édition : Glénat – Collection : Shojo – Prix : 6.90 Euros

écrit par Eden

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.