La chronique sur « Vampire city, T3: Le crépuscule des vampires » de Rachel Caine.

 L’ambiance de la maison des Glass est à l’orage. En devenant vampire, Michael a perdu la confiance de Shane. De son côté, Claire garde des secrets dangereux : Amelie, le vampire le plus ancien et le plus puissant de Morganville, l’oblige à travailler avec l’un de ses amis, vieux et malade, pour trouver un remède, et Claire n’a pas avoué à Shane, Michael et Eve qu’elle était désormais sous la Protection d’Amelie. Et quand bien même, cette Protection est-elle suffisante face à la vague de crime qui ébranle la ville ?Le troisième volet de la saga, toujours aussi riche en rebondissements – et en sueurs froides. Gardez le coeur bien accroché !
 

 


Il est sorti le 15 Juin 2011 aux Editions Black Moon, 360 pages,15€



Mon avis:

(Attention spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents) 
Un roman trépidant et captivant ! 
« Le crépuscule des vampires » reprend là où l’on avait laissé nos héros dans « La nuit des Zombies ». Lorsque nous les avions vus la dernière fois, le père de Shane et ses amis avaient fait des ravages dans la population vampirique, ce qui mettait Shane en mauvaise position envers eux, même s’il n’avait rien à voir avec les actes de son géniteur. Claire a signé un contrat avec Amélie, la fondatrice de la ville, pour être protégée ainsi que ses compagnons. Malheureusement, cela fait d’elle une esclave du vampire le plus malfaisant de Morganville. Quant à Michael, il s’est fait transformer en vampire… Il pensait que cela leur apporterait un peu de calme dans leurs existences tumultueuses. Que nenni ! Ils vont devoir faire face aux conséquences de leurs choix et à de terribles dangers.
Une fois encore, Rachel Caine nous offre une aventure des plus palpitantes avec un style toujours aussi plaisant, qui donne à la lecture une fluidité surprenante. L’intrigue est très excitante et menée avec brio. L’auteure a vraiment un immense talent. Elle parvient à poursuivre les péripéties de nos quatre colocataires avec aisance sans que cela nous semble répétitif. Dans le récit, chaque chapitre comporte son lot de rebondissements. On est constamment maintenu en haleine voulant toujours en savoir plus. Autant vous dire qu’il est difficile de lâcher le roman une fois commencé !
Les protagonistes sont toujours aussi agréables à suivre, leur évolution est étonnante, et du coup on ne s’ennuie pas une seule seconde. D’ailleurs on les aime car on sait que les problèmes vont de paire avec les péripéties de Claire et ses compagnons !
Dans « Le crépuscule des vampires », on en apprend beaucoup plus sur la population vampirique et sur le secret qui entoure Morganville. J’avoue que je suis pressée de voir la tournure que va prendre la saga. 
Claire continue à grandir, elle apprend de ses erreurs. Elle essaie de faire ce qu’elle croit légitime même si ça ne plaît pas à tout le monde. Sa relation avec Shane progresse, bien que par moments je la trouve assez frustrante.
Quant à Shane, il a du mal à accepter la transformation de son ami en buveur de sang vu qu’ il les déteste… à juste titre ! Cela crée évidemment des tensions dans le groupe. D’autre part, on découvre une autre facette de Shane : un côté plus fragile, empli de doutes.  Michael, qui est le plus raisonnable des quatre, tente tant bien que mal de concilier sa nouvelle « non-vie » et sa fraternité avec Shane. Mais une menace des plus importantes l’accable suite à un article dans un journal où il est accusé de traîtrise. Il devient alors la cible de chasseurs de vampires. Et pour couronner le tout, Jason, le frère d’Eve, est sorti de prison. Un danger sourd pèse sur eux et des cadavres font leur apparition. 
Je peux vous dire que leurs vies vont être quelque peu mouvementées ! Dans ce tome, en plus des anciens personnages, on fait la rencontre d’un nouveau. C’est un vampire, l’un des plus vieux et intelligents qui soit mais il souffre d’un mal qui ronge son esprit. Myrnin est maniaque, fou et cruel. Mais en dépit de ses défauts, on ressent de la compassion pour lui. On va le suivre dans tout au long du roman car Amélie donnera l’ordre à Claire d’étudier l’alchimie et d’apprendre le savoir de Myrnin avant qu’il ne sombre pas à pas dans la démence, tout ça pour la bonne raison qu’il détient les informations sur le plus grand secret des vampires et Morganville. Ils vont donc entretenir une relation des plus étranges et inquiétantes… 
Pour conclure :
Rachel Caine signe là un des meilleurs romans de la série. Comme à son habitude, l’auteure termine le livre par un terrible cliffhanger qui nous met l’eau à la bouche car il laisse présager de gros problèmes pour nos héros. Vous l’aurez compris pour moi, c’est une saga coup cœur. Je vous le recommande chaudement. J’ai qu’une hâte, tenir le T4 dans mes mains. 
Bon retour à Morganville !
 
Publicités

Une réflexion sur “La chronique sur « Vampire city, T3: Le crépuscule des vampires » de Rachel Caine.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.