Entretien avec l’auteure OXANNA HOPE

1512360_522999317807523_2122345171_n

 Sa biographie


Oxanna Hope, auteure du roman « Go to Hell »  a eu la gentillesse de répondre aux questions de True Blood addict.


1/ Est-ce que tu peux te présenter rapidement pour les lecteurs potentiels qui ne te connaîtraient pas encore ? 

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle donc Oxanna Hope. Cependant, malgré la consonance anglo-saxonne de ce nom, je suis une auteure française. Go to Hell, publié aux éditions Nergäl en décembre 2011, est mon premier roman. Il s’agit d’une trilogie.

2/ Comment est née chez toi l’envie d’écrire un roman? 

Je ne saurais pas l’expliquer, ça m’est venu d’un coup. Un jour, je regardais une série TV que j’adorais et j’ai eu envie de créer un épisode, puis un autre… J’avais douze ans et je n’ai jamais réussi à m’arrêter d’écrire depuis ce jour. Lire le journal d’Anne Franck m’a aussi énormément confortée dans ce besoin d’écrire. C’est vital pour moi.

3/ Qu’est-ce qui t’a décidée à sauter le pas d’être publiée ? 

J’imagine que lorsqu’on écrit, on aime savoir si ce que nous créons est viable aux yeux des autres. C’est important de se dire qu’on donne du plaisir aux gens et c’est par le biais de l’édition que j’ai voulu le faire. J’avais seize ans lorsque j’ai envoyé mon premier manuscrit à un éditeur et son refus m’a permis de me rendre compte des énormes progrès qu’il me restait à faire avant de réellement donner ce plaisir aux gens.

4/ Comment s’est passée la recherche d’un éditeur ? 

J’ai relevé les différents noms de maisons d’éditions qui œuvraient dans le domaine du fantastique et j’ai envoyé mon texte à plusieurs d’entre elles. Finalement, j’ai été acceptée par les éditions Nergäl que je remercie pour m’avoir donné ma chance.

5/ Parle-nous de ton premier livre. De son univers, de ses personnages.

Go to Hell est un roman précieux à mes yeux. De par ce qu’il représente et des personnages qui y évoluent. J’aime les écorchés vifs tels que Damian et Cassie mais aussi posés comme Seven et Jess. Chacun figure un pan de ma personnalité. Cassie semble au départ froide et calculatrice mais elle se sert de cette apparence pour gérer des situations difficiles. Ce n’est pas si facile de se retrouver dans un monde peuplé de sentiments qu’on a du mal à interpréter sans risquer de souffrir. Damian est un peu pareil. Il a l’impression que sa vie lui a été volée et même s’il aime ce qu’il fait, il éprouve une certaine lassitude face aux conséquences de ses actes et de son passé. Damian et Cassie ont des personnalités sombres dès le départ, chacun portant un fardeau sur leur dos et c’est peut-être ce qui les rapprochent finalement.
Seven, c’est autre chose. Dans ce premier opus, il est très en retrait parce qu’il ne veut pas s’impliquer dans l’histoire de son frère et de Cassie. Nous dirons qu’il gère les choses différemment, ses sentiments comme son existence. Dans le tome 2, vous aurez, je pense, l’occasion de découvrir beaucoup d’éléments sur lui ainsi que sur Jess.
Quant à l’univers de mon roman, il reste très proche de tout ce qui touche au fantastique. J’aime ce qui a trait au monde de l’étrange. Je suis passionnée par l’occultisme, la magie et j’en passe. Donc fatalement, je ne pouvais pas être attirée par un domaine différent en écriture. Cela permet de parler des choses qui nous fascinent autant qu’elles nous terrorisent.

6/ As-tu de nouveaux projets en ce moment? 

Pour le moment, je termine les corrections de mon tome 2 mais j’ai plusieurs projets. Notamment un nouveau roman qui se situerait toujours dans la catégorie fantastique. Également, j’aimerais reprendre l’écriture d’une collection pour les enfants handicapés, principalement les autistes qui me tiennent à cœur. Le problème étant que je ne suis pas franchement des meilleures en matière d’illustrations. J’aimerais pouvoir donner tout de même le jour à ces livres.
Je suis aussi en train de terminer une formation de correctrice parce que j’aime beaucoup le fait de proposer une aide aux autres dans le domaine de l’écriture. J’aime enseigner à mon tour ce que l’on m’enseigne.

7/ Pourquoi avoir choisi ce genre ?

Je crains de ne pas avoir choisi ce genre, ce serait plutôt lui qui m’a choisie XD
Comme je le disais, je suis très attirée par le domaine de l’occulte, de l’étrange.
Je me suis cela dit essayée à pas mal de genres littéraires comme science-fiction, thriller, drame et scénario mais je n’y prends pas autant de plaisir qu’avec le fantastique.

8/ Pour tes écrits, où cherches-tu ton inspiration ? 

Dans tout ce qui se trouve autour de moi mais aussi en moi. Mes rêves sont des bases importantes, comme beaucoup d’auteurs je pense. Ils me permettent de visionner quelques pans de l’histoire en images, je n’ai plus alors qu’à reporter sous forme de mots pour montrer aux gens ce que moi, je vois. Et puis, il y a les expériences personnelles en matière d’étrange qui m’inspirent ainsi que certaines légendes urbaines… enfin, mon imagination déborde de tous les côtés, même un couvercle de boîte à fromage m’inspirerait (rires)

9/ En tant qu’auteure, tu aurais aimé écrire quel roman ? 

Cela va peut-être étonner mais j’aurais adoré écrire Jane Eyre. Je considère l’œuvre des sœurs Brontë comme une bible.

10/ D’ailleurs, es-tu en premier lieu une lectrice ou as-tu toujours été auteure ? 

Je suis en premier lieu une auteure je pense. Je n’ai pas commencé à écrire parce que je lisais mais plutôt l’inverse.

11/ Quel(s) conseil(s) voudrais-tu donner aux auteurs débutants ? 

cela m’est difficile de donner des conseils. Je ne pense pas pouvoir me le permettre vu mon modeste niveau. La seule chose que je pourrais dire à une personne qui veut écrire et à qui l’on dit que ce n’est qu’une utopie, que ça ne sert à rien… c’est de persévérer. On ne naît pas auteur, on le devient en travaillant et les embûches restent nombreuses sur le chemin. Alors avant de lâcher la plume pour toujours, il faut essayer encore et encore. Je dirais aussi qu’il faut savoir écouter les critiques, aussi négatives soient-elles, et prendre conscience que ce sont elles qui font avancer, même si ça fait mal, je le concède.

12/Quel métier tu rêvais de faire étant enfant ? 

Je rêvais d’être jockey. Puis à 16 ans m’est venu le désir d’être « écrivain ». J’ai la chance d’avoir pu travailler dans le milieu des chevaux et d’écrire. 

13/ Tu lis quoi en ce moment ? 

Je viens de terminer Les larmes rouges de Georgia Caldera. Actuellement, je lis plusieurs livres en même temps (si si, c’est possible ). J’essaye de terminer Appartement 16 de Adam Nevill et je poursuis la lecture de La cave de Richard Laymon. Le prochain sur la liste étant Veritas Pactus de Vanessa Mars. 

14/ Par quoi souhaiterais-tu terminer par cet entretien ?

Par un point . Non, je plaisante. Je souhaiterais déjà te remercier de m’avoir donné la parole au travers de ces quelques questions ; remercier également toutes les personnes qui ont pris un peu de leur temps pour lire cette interview mais également mon livre. Les messages de soutien me motivent énormément. J’aime l’idée de savoir mes personnages dans d’autres logis que le mien ainsi que celle de me dire que leurs aventures vous ont procuré du plaisir. N’hésitez pas, d’ailleurs, à venir me faire part de vos avis ou à découvrir mon roman sur ma page facebook :
10369912_598687476917216_770360853221259188_n
Merci à Oxanna. Son roman sort le 27 août aux Editions J’ai lu.
Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.