La chronique du roman  » Hantée, T1: Les ombres de la ville » de Maureen Johnson

À Londres, un assassin hante les rues réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Rory, arrivée depuis peu sur le campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre. Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier. À moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime… Entrez dans le monde de l’invisible !

Il est sorti le 10 mai 2012 aux Editions Michel Lafon Jeunesse, 429 pages, 15,95€

Mon avis:

Londres est plongée dans la terreur de l’attente de la prochaine victime du copycat du mythique serial killer. Une jeune fille, Rory, originaire de la Louisiane vient faire ses études à la fac de Wexford dans les quartiers l’East End, qui se trouve sur le territoire du meurtrier. Suite à un événement, Rory découvrira qu’elle a la capacité de voir le tueur alors qu’il semble être invisible aux yeux de tous. De ce fait, malgré elle, elle se retrouvera mêlée à cette sombre enquête. Rory sera peut-être la seule à pouvoir mettre un terme à ce massacre.

La plume de Maureen Johnson est bonne, mais on se perd dans les méandres de son style (trop) descriptif. Malheureusement, l’auteure alourdit son texte avec de nombreux détails futiles, ce qui donne des longueurs et la lecture se fait un peu assommante par moment. On a eu l’impression de suivre un guide touristique à Londres plutôt que de lire une histoire effrayante. Alors, certes il faut poser les bases, mais quand ça dure les ¾ du roman, c’est trop ! On pense que l’écrivaine l’a fait dans un souci de crédibilité du personnage, mais cela noie la trame principale des assassinats. L’intrigue en soi aurait pu être intéressante, surtout quand on s’attaque au fascinant et horrible Jack l’Éventreur. D’ailleurs, Maureen Johnson a fait un travail respectable en incorporant à son histoire les faits réels de cette légende en n’omettant pas les éléments sordides. Néanmoins, la vie quotidienne assez morne de l’héroïne prend le pas dessus et c’est dommage, car, pour le coup, cela donne un livre relativement peu original, peu attirant et son univers devient assez fade. L’auteure n’a pas su nous transporter dans son monde qui se veut monstrueux peuplé d’assassins et de créatures surnaturelles. On regrette de ne pas avoir eu une atmosphère étouffante, pleine d’angoisse et de suspense qui nous tienne en haleine comme l’on trouve généralement dans ce genre de roman. De plus, les moults détails que l’auteure nous fournis rendent le récit décousu, quelques fois incohérent et ça évolue parfois maladroitement.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont assez agréables bien qu’un peu ennuyeux et pas très attachants. Ils manquent légèrement de profondeur. Quant à l’antagoniste, on ne comprend pas forcément bien ses motivations, c’est assez sommaire. On aurait apprécié que Maureen Johnson plonge plus dans la noirceur humaine.

Pour conclure :

« Hantée » nous a laissé un grand nombre de sentiments mitigés. L’idée est séduisante avec un bon potentiel, mais n’a pas su être bien exploitée. On aurait aimé bien plus de frayeur, de suspense, de mystère et d’horreur que nous n’en avons obtenus. « Hantée » n’a pas été à la hauteur de nos espérances malgré une fin, bien que rapide, assez correcte. Ce fut pour nous une petite déception, mais je suis certaine que ce roman trouvera ses adeptes. 

La page Facebook du roman

2 réflexions sur “La chronique du roman  » Hantée, T1: Les ombres de la ville » de Maureen Johnson

  1. titisse 15 juin 2012 / 15:29

    Ce n’est pas le premier avis mitigé que je lis sur ce livre !

    Dommage car je voulais l’acheter. J’hésite de plus en plus…

    • Fangtasia 15 juin 2012 / 16:44

      Je dirais que si un autre livre de fait plus envie achète le plus tôt que celui-là!

Répondre à Fangtasia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.