La chronique sur le roman « Jane (coeur à prendre) Jones » de Joan Reeves

Jane Jones, brillante styliste reconnue à New York, revient dans sa petite ville natale de Vernon, en Louisiane, pour la fête des dix ans du lycée. Il a fallu que sa meilleure amie la supplie de venir y assister. Jane n’a aucune envie de se retrouver nez à nez avec un certain ancien élève, qu’elle a aimé et qui lui a brisé le cœur… Malheureusement, il est là, et le geek à lunettes dont Jane se souvient si bien est devenu un séduisant millionnaire. Il ne manque plus qu’un malentendu pour rendre la situation explosive.

Il est sorti le 18 mai 2012 aux Editions Milady, 6,60€, 288 pages.

Mon avis:

Un roman plaisant et délassant !


La plume de Joan Reeves est fluide, sommaire et séduisante avec un rythme entraînant et une atmosphère bon enfant. L’intrigue est captivante bien qu’assez prévisible et sans suspense. Toutefois, cela ne nuit aucunement à la qualité du récit et au plaisir que l’on a de suivre les péripéties et le jeu de séduction vengeur de nos héros. Cela rend l’histoire très addictive et l’on a du mal à la lâcher. On a adoré ce livre drôle, émouvant et délicieusement embarrassent pour Jane. L’auteure arrive facilement à nous transporter dans son univers sous le signe de la famille, de l’amitié, du désir, des premiers émois de jeunesse et des souvenirs.

Jane Jones vit à New York où elle est la propriétaire de JLJ design. Bien que Jane ait fui sa ville natale à cause d’une certaine blessure, la voilà de retour pour une réunion d’anciens élèves. Elle se voit déjà partir pour un week-end horrible et c’est peut dire… son pire cauchemar est là : Morgan ! Cet homme fut son premier amour et ça ne c’est pas bien terminé. Dix ans après le revoici en face d’elle et il a bien changé. Le ringard maigrichon est devenu un être sexy et riche. Cependant, Jane ne se laissera pas avoir une nouvelle fois. Elle perçoit là enfin l’occasion de prendre sa revanche et de tourner la page sur cette partie de son passé. Mais son piège risque fort de se retourner contre elle…

On a eu plaisir à la suivre dans son complot sympathique au milieu des anciens élèves qui nous distilleront au fil des pages les souvenirs de leur adolescence. On va jongler entre scènes cocasses, tendres et torrides qui donneront leurs parts de révélations et de rebondissements. En outre, on a apprécié tous les protagonistes hétéroclites qui construisent l’univers de Jane. Bien qu’ils ne soient pas très développés, ils n’en sont pas moins attachants, crédibles et attrayants. On peut s’identifier facilement à eux.


Pour conclure :

« Jane (cœur à prendre) Jones » est une comédie romantique divertissante, fraîche, sexy et distrayante. C’est une lecture rapide et sans prise de tête, c’est parfait pour s’évader en douceur et en légèreté. Nos cœurs de midinettes ont été ravis de vivre cette aventure aux côtés de Jane.  

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.