La chronique sur le roman “Le retour des Highlanders, tome 1 : Le gardien” de Margaret Mallory

Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche.


Il est sorti le 13 juillet 2012 aux Editions Milady, 456 pages, 7,90€.


Mon avis:

Un roman diablement bon !


« Le retour des highlanders » est la nouvelle série des Éditions Milady Romance. Ce premier tome introduit quatre guerriers des Highlands : Ian, Connor, Duncan et Alex. Ces hommes sont des combattants féroces, qui protègent leurs clans et leurs familles. Mais « Le gardien » se concentre sur Ian et sa relation tumultueuse avec Sileas.

La plume de Magaret Mallory est vive, agréable et addictive avec un style descriptif aérien, qui nous transporte avec facilité dans son monde fascinant. Le rythme est rapide, et l’intrigue bien construite. Elle prend le temps de se mettre en place au fil de la lecture. On remarque que cette histoire n’est pas seulement basée sur la romance, mais également sur les alliances claniques et les turbulences politiques de cette époque, ce qui est fort intéressant. L’auteure nous emmène dans un monde riche, maîtrisé, qui est à la fois enchanteur et violent. On apprécie grandement notre voyage dans l’Écosse du 14ème siècle en faisant la connaissance des magnifiques paysages, des us et coutumes, des croyances, des mythes celtiques et des rituels de cette île. C’est un plaisir de suivre l’aventure de nos héros pleines d’actions, de sauvetages, de complots, de suspenses et de rebondissements.
Magaret Mallory nous entraîne dans un éventail d’émotions au sein duquel se déploient : peur, souffrance, trahison, désir et amitié. Tout cela donne un mélange idéal qui nous envoûte dès les premières pages.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont charismatiques, généreux, orgueilleux, forts, loyaux. Chaque personnage, qu’il soit principal ou secondaire, est touchant et se distingue des autres grâce à une personnalité unique. Concernant les méchants, ils sont parfaits, roublards avec peu d’estime pour autrui. Il y a une jolie alchimie entre tout ce petit monde, ce qui apporte des scènes cocasses, sensuelles, charmantes et parfois cruelles.

Ian revient sur sa terre natale après cinq ans d’absence, suite à une bataille qu’il menait sur le continent. De retour, il retrouve son clan affaibli par la mort de leur chef et par la grave blessure de son père. Mais son but premier est de mettre un terme à ce simulacre de mariage, celui-là même qui l’a fait fuir son clan.Sauf que la petite fille chétive et dégingandée s’est épanouie, devenant une superbe femme. Ian est subjugué par sa beauté, et elle ébranle ses convictions. Dès lors, notre guerrier, téméraire et sexy, est déterminé à reprendre sa place au sein de sa tribu et à reconquérir son épouse. Ian devra surmonter de nombreux obstacles pour gagner le pardon et retrouver la confiance de Sileas. Elle est douce, généreuse et courageuse, mais de vieux traumatismes l’ont marquée physiquement et émotionnellement. De ce fait, un sentiment d’insécurité persiste, et elle a un grand besoin d’affection et d’amour. La jeune femme au tempérament fougueux ne se laissera pas avoir si facilement, car l’abandon de son époux et les railleries des villageoises ont été très douloureux.

Pourra-t-elle oublier ces humiliations ? Donnera-t-elle une seconde chance à Ian ?
Nous lecteurs, nous suivons avec délectation ce jeu de séduction qui se met en place,  surtout qu’il est maladroit par moments. Ian essaiera de faire amende honorable et d’assumer ses responsabilités envers Sileas et son peuple pour qui il doit prendre des décisions difficiles face à des enjeux colossaux.

Pour conclure:

« Le retour des Higlanders, T1 » est une aventure romanesque à ne pas manquer. Tout y est présent pour en faire un bon livre, des caractères puissants et explosifs, des guerriers au charme dangereux, des batailles et de l’érotisme. Magaret Mallory nous offre un roman alléchant et enivrant avec une pointe d’humour. Voici une série plus que prometteuse, on attend la suite avec impatience. À lire absolument !
Publicités

3 réflexions sur “La chronique sur le roman “Le retour des Highlanders, tome 1 : Le gardien” de Margaret Mallory

  1. Galleane 11 août 2012 / 11:03

    Ce que j’ai adoré aussi comme toi, c’est que tous les personnages comptent, des principaux aux secondaires, ça laisse présager de belles suites. Et cette romance n’est pas que ça, il y a de l’action et ça fait du bien. J’ai adoré et vivement la suite.

    • Fangtasia 12 août 2012 / 18:52

      Oui, c’est une très bonne saga. Hâte de découvrir la suite ^^

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.