La chronique sur les romans « Les highlanders,Tome 4 & 5 : Une passion hors du temps & Le pacte de McKeltar « de Karen Marie Moning

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résumé du T4 & 5:

_En dépit de la farouche beauté des paysages, ce voyage en Ecosse, en compagnie de couples du troisième âge, ne s’annonçait guère passionnant pour Gwen Cassidy ! Jusqu’au moment où, telle Alice basculant dans le terrier du Lapin blanc, elle est propulsée dans un déroutant pays des merveilles. En voulant rattraper son sac tombé dans une crevasse, Gwen bascule dans le gouffre. Sa chute réveille un mystérieux Highlander, qui dormait au fond de l’anfractuosité ! De fait, un sort jeté cinq siècles plus tôt a plongé Drustan MacKeltar dans un sommeil surnaturel. Lorsqu’il reprend conscience, Drustan n’a pas la moindre idée de ce qui lui est arrivé. Mais la délicieuse créature qui lui est tombée dessus lui paraît tout à fait fascinante, avec ses idées extravagantes et ses vêtements si incroyablement impudiques.

_ Chloé Zanders se rend à Manhattan déposer un précieux, manuscrit chez Dageus McKeltar. À peine est-elle entrée dans, le somptueux appartement qu’il fait d’elle sa captive. De longs, cheveux noirs, d’étranges yeux dorés… Dageus est-il vraiment, humain ? Victime d’une malédiction, le Highlander est devenu, un fantôme. Et il se cache car, depuis des centaines d’années, il, combat des démons qui se jouent de son âme. Malgré ses, réticences, et peut-être à cause de son étrange attirance pour, lui, Chloé va suivre Dageus jusqu’en Ecosse, en quête de son, humanité perdue.

 

Mon avis :

Personnellement, je n’ai pas pu me résigner à séparer les jumeaux MacKeltar : Drustan et Dageus… Qui le pourrait d’ailleurs ? Vous, peut-être !!! J’ai donc décidé de faire une même chronique sur ces Highlanders hors du commun, et surtout hors du temps. Karen nous hypnotise littéralement à travers ses descriptions, grâce à ses personnages si particuliers et pourtant tellement proches de ce que nous attendons d’eux. Des caractères ténébreux, brillants, accompagnés de physiques ombrageux et séducteurs…Un pur supplice de Tantale que nous fait subir Karen. Elle aura notre peau à force de nous tenter à travers ses mots si bien choisis.

Drustan :

Après un complot visant à l’endormir à tout jamais, Drustan se réveille au milieu d’une grotte où une jeune femme, Gwen, se trouve à califourchon sur lui, dans un accoutrement des plus sommaire. Mais ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’il a dormi pendant plusieurs siècles pour arriver dans cette délicieuse position au 20ème siècle. Il pense que cette femme est là pour assouvir ses moindres désirs. Comment pourrait-il en être autrement, alors qu’elle est là, débordante de sensualité ?

C’est à ce moment que Gwen va remettre les idées en place à cet highlander, tout droit sorti des temps anciens. Mais malheureusement, l’incompréhension régnera entre eux, car leurs façons de s’exprimer sont éloignées de plusieurs siècles. Comprenant petit à petit qu’il est bloqué dans un espace-temps qui n’est pas le sien, il va persuader Gwen de l’aider, en l’emmenant au château de sa famille. La route sera tumultueuse et pleine d’anecdotes cocasses.

Mais Drustan découvrira qu’il ne reste plus rien de son clan, et il se voit donc contraint de mettre en place un plan, qui lui permettra de rétablir l’équilibre. Réussira-t-il à garder Gwen près de lui, malgré les épreuves qui les attendent ? Et surtout, arrivera-t-il à réparer la trame du temps ?

Dageus :

Malgré le fait qu’il soit le jumeau de Drustan, leurs caractères et leurs visions des évènements diffèrent sur beaucoup de points. Dageus se retrouve à New-York au 20ème siècle, il est possédé pour les âmes de treize druides noirs : le Draghar. Afin d’éliminer cette menace qui pèse sur lui, il fait des recherches sur des livres anciens. C’est dans ces conditions qu’il fait la rencontre de Chloé Zanders, qui vient de la part du conservateur pour lui déposer un livre. Mais c’est dans une position des plus troublantes qu’il la trouve chez lui… Elle est sous son lit, sa jupe relevée jusqu’aux cuisses. Là, une vision de rêves vient éblouir Dageus. Cette femme est un vrai danger pour lui. Mais il ne peut se résoudre à la laisser partir surtout qu’elle a découvert chez lui des livres qui ont été volés. Mais sous cette excuse de la retenir contre son gré à cause de ce qu’elle sait, se cache une fascination pour cette jeune femme.

Il obtiendra malgré elle qu’elle l’aide dans ses recherches, et lui fera découvrir l’Écosse en rendant visite à son frère Drustan et sa femme, Gwen. Chloé se sent de plus en plus attirée par cet highlander froid et brutal, qui cache un secret qu’elle est loin d’imaginer. Lui révélera-t-il ce poids qui pèse sur ces épaules, et surtout restera-t-elle à ses côtés ?

 

Ce sont deux livres à déguster sans aucune modération. L’abus est d’ailleurs fortement conseillé afin d’apprécier toute la subtilité du récit de Karen. Car, avec elle, chaque phrase est chargée, la plupart du temps, d’un sens plus profond que celui auquel vous vous attendez. Alors !!! Fouillez, cherchez et trouvez la petite étincelle qui vous fera mettre ces livres dans cette pile si particulière de vos livres préférés…

 

PS : Risque de perte de vision due à une trop grande exposition aux frères MacKeltar. Veillez à vous munir de lunettes anti-combustion…

 

Editeur : J’ai lu – Collection : Crépuscule – Parution : 02 mai 2012 et 06 juin 202 –Poche : 316 et 342 pages – Prix : 6.50 euros

écrit par Pearl

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.