La chronique sur le roman « Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder » de Marissa Meyer

9782266218177

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…

Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

Il est sort le 7 mars 2013 aux Editions Pocket Jeunesse, 416 pages, 17,90€.

La fiche du roman.

Mon avis:

Un roman agréable !

Marissa Meyer a réussi à me séduire par son style simple et efficace. Le récit n’est ni trop lent, ni trop rapide, l’auteure a su trouver le juste milieu, entre moments calmes et actions, pour que cela ne soit pas ennuyeux. Quant à l’intrigue, elle est correctement menée, même si elle est prévisible. J’aurais aimé, également, quelques détails en plus sur la quatrième guerre, les avancements sur leur technologie, en gros, un peu plus d’histoire sur leurs passés.

Le scénario est intéressant, entre révélations et rebondissements, même s’ils sont minimes. Mais, cela suffit à nous faire rester accroché au roman. 

De plus, Marissa Meyer est arrivée à s’approprier habilement ce conte intemporel sans tomber dans la caricature. Elle en a fait quelque chose de différent, de plus sombre et d’innovant (génétique, mutation, bioélectricité…). Tout en gardant des éléments fondamentaux de l’œuvre originale, notamment : la méchante belle-mère, les demi-sœurs, le prince, le bal…

L’univers qu’elle a construit est novateur et relativement bien approfondi : une pandémie mortelle qui ravage la Terre, la recherche d’un vaccin, les humains mélangés au cyborg ou encore le peuple lunaire, une race dominatrice et violente. 

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont plaisants et leurs rôles correctement définis et développés. On a plaisir à les suivre. Cependant, j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Je les ai trouvés assez froids, ce qui instaure une certaine distance avec le lecteur. 

Du coup, on ressent beaucoup moins les émotions. Les seuls personnages qui ont su réellement se démarquer sont : Cinder et la Reine Levina.

Pour ce qui est de Cinder, elle est mécanicienne et tient une échoppe de pièces détachées pour le service de sa belle-mère. Elle est intelligente et pleine de ressources. Elle ne se laisse pas abattre. Cinder est douloureusement consciente de la gravité de la situation, et contrairement à certaines héroïnes, elle ne laisse pas ses sentiments occulter son jugement. Elle sait ou se situe ses priorités.

Pour conclure :

« Cinder » est un conte futuriste divertissant où se mêlent : politique intergalactique, guerre, maladie et robotique, avec une touche de romance. Marissa Meyer a bien posé les bases, et c’est avec curiosité que je lirai la suite. 

 

Une réflexion sur “La chronique sur le roman « Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder » de Marissa Meyer

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.