La chronique du roman « Fusion » de Julianna Baggott

922720_479120485494949_576170518_n

Willux et les Purs sont en colère depuis la fuite de Partridge. S’il ne revient pas, leur vengeance entraînera une destruction totale. Mais depuis que ce dernier et ses amis Pressia et Bradwell connaissent la vérité sur le Dôme, ils veulent le renverser. Ils doivent rapidement trouver une solution.

Il est sorti le 12 juin 2013 aux Editions J’ai lu, 14,90€.

Mon avis:

J’étais très enthousiaste à l’idée d’entamer cette lecture. Le premier tome n’avait pas été un coup de coeur, mais j’avais été complètement charmée par l’univers si particulier de l’auteur. Toutefois, je dois bien avouer que ce second tome est pour moi une déception.

Le Dôme veut récupérer à tout prix Partridge, sans quoi ils tueront bon nombre d’innocents jusqu’à ce qu’il revienne. Cependant, la manœuvre de Willux est vicieuse et maline, car il met en place un plan lui permettant de gonfler les rangs des adorateurs du Dôme. De leur côté, Partridge, Pressia, Bradwell, Lyda et El Capitan œuvrent ensemble pour trouver un moyen de renverser le Dôme.

L’histoire est assez longue à démarrer, si bien qu’il m’a fallu toute la première partie du roman (soit 230 pages) pour arriver à me remettre dans le bain. Ce second tome fourmille de détails, si bien que j’ai eu l’impression de crouler sous ces descriptions assommantes. Celles-ci ne sont pas toujours utiles et alourdissent le récit.
On en découvre davantage sur le monde extérieur et ses survivants, ce que j’ai trouvé très intéressant. De plus, dans la dernière partie du roman, les évènements s’enchaînent plutôt vite. Toutefois, en refermant le livre j’ai eu l’impression de ne pas avoir avancé beaucoup dans l’histoire générale. Il y a certes des évènements très importants, mais pas de quoi faire six cents pages.
J’ai trouvé que le livre était assez déséquilibré, je me suis ennuyée cinq cent pages, et tout s’enchaine à la fin sur une centaine de pages. C’est vraiment dommage.

En revanche, j’aime toujours autant l’univers post-apocalyptique de l’auteur. Le livre dégage une ambiance particulière, sombre et glauque. Ses survivants me fascinent, on sent qu’elle maitrise son décor à la perfection. Le fil rouge de l’histoire est lui aussi très intéressant bien que complexe par moments. C’est tout mon problème, car j’ai envie de découvrir ce qui arrive aux personnages dans le dernier tome, mais j’ai vraiment peur de m’ennuyer comme dans celui-ci.

Pour conclure, j’avais beaucoup aimé « Pure » mais malheureusement « Fusion » a été une véritable déception. J’ai trouvé ce second tome indigeste et les côtés positifs que j’ai pu soulignés n’ont pas été assez nombreux pour me faire passer un bon moment.

 

Ecrit par Noémie

Une réflexion sur “La chronique du roman « Fusion » de Julianna Baggott

  1. Erika 2 septembre 2013 / 09:29

    Ah … Bah j’espère ne pas être déçue de ma lecture !

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.