La chronique du roman « Winterhaven, tome 1 : Refuge » de Kristi Cook

993343_159803487542485_1903511693_n

Hantée par les visions du meurtre de son père, Violette McKenna croit devenir folle. Elle déménage à New York avec sa mère, qui pense qu’ainsi, Violette réussira à retrouver une existence normale. Cependant, la jeune fille se rend rapidement compte que la sérénité à laquelle elle aspire est encore loin. En effet, les étudiants de Winterhaven, son nouveau lycée, possèdent eux aussi des facultés paranormales. Elle attire l’attention du séduisant Aidan et découvre que leurs destins sont inextricablement liés, et de la plus mortelle des façons.

Il est sorti le 21 août 2013 aux Editions Panini, collection scarlett, 16€.

Mon avis:

Kristi Cook a su, par sa plume fluide et simple, me captiver. Elle nous entraîne facilement dans son univers sombre et secret. Le rythme est relativement lent, mais il va crescendo pour nous mener vers une fin explosive, même si cette dernière est un peu trop facilement résolue à mon goût.

Quant à la trame, elle est bien construite entre mystère, romance et amitié.

L’auteure nous plonge dans une bataille séculaire entre le Bien et le Mal. J’avoue que c’est efficace même si est assez prévisible, convenue et que certains passages peuvent nous paraître familier. Toutefois, l’intrigue se complexifie au fil des pages et Kristi Cook nous réserve quelques bonnes surprises entre trahison et manipulation, suspense…

Pour ce qui est de l’univers, il est agréable, bien expliqué avec une mythologie intéressante, surtout celle qui concerne l’héroïne, bien que cela reste dans les clichés.

En gros, vous prenez un bout de « Buffy », de « Twilight », de « Vampire diaries » avec une pointe de « X-men ». Vous mélangez le tout et vous obtenez Winterhaven. Cependant, l’auteure amène quand même sa touche personnelle, notamment sur le folklore des vampires.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont stéréotypés, sans grande surprise, mais attachants et sympathiques. Ils sont convenablement développés même s’il reste beaucoup de questions sans réponse. J’ai trouvé que l’héroïne était le personnage le plus intrigant et j’ai hâte d’en apprendre plus sur elle. Quant aux rôles secondaires, ils ont leur importance, car ils offrent du piquant et une certaine richesse au récit.

Pour ce qui est de Violet, c’est une adolescente typique, imparfaite qui s’est toujours sentie à part à cause de son don qu’elle perçoit comme une malédiction. Elle voit l’avenir et ses visions sont, malheureusement, souvent funestes.

Mais, le jour où elle va rentrer dans le pensionnat de Winterhaven, elle fera la connaissance d’un monde fascinant et effrayant à la fois, peuplé de créatures surnaturelles et de jeunes dotés de capacités paranormales.

Mais, plus que tout, Violet se sentira enfin à sa place et se découvrira une destinée incroyable.

Elle fera également la rencontre d’Aidan, un jeune homme charismatique, obscur et énigmatique, qui fera chavirer son cœur.

Pour conclure :

« Refuge » est un roman fantastique plaisant, divertissant bien que sans grand suspense.

L’histoire est solide, romantique et tragique et tout y est présent pour nous attirer dans ses filets.

Voici une saga qui a du potentiel et, qui même si elle manque d’originalité, a su me séduire.

Je lirai la suite avec plaisir.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.