La chronique du roman « La Danse des Ombres, tome 1 » de Yelena Black

Capture

Lorsque Vanessa Adler commence les cours au sein de la prestigieuse Académie du New York Ballet, elle cherche autant à devenir une étoile qu’à retrouver sa soeur, brillante élève de l’école jusqu’à sa mystérieuse disparition. Mais sa quête se complique lorsque son talent attire l’attention du grand chorégraphe Josef Zhalkovsky: la jeune fille est choisie pour incarner le premier rôle de L’oiseau de feu de Stravinsky. Elle est alors loin d’imaginer quelle puissance maléfique a jeté son dévolu sur elle…

Il est sorti le 3 juillet 2014 aux Editions Pocket Jeunesse, 17.90€.

Mon avis:

On suit l’histoire de Vanessa Alder qui intègre la prestigieuse académie du New York Ballet, cette même académie où sa sœur aînée Margaret a subitement disparue il y a 3 ans.

Vanessa aime la danse et elle est douée. Mais, elle ne souhaitait pas forcément rentrer dans cette école. Elle y est venue pour connaître cette existence qui été autrefois celle de sa mère, puis de sa sœur. Mais surtout, comprendre le pourquoi du comment de la disparition de Margaret. Vanessa est persuadée qu’elle est encore en vie. Dès lors, elle mènera son enquête et plus elle avancera, plus elle s’apercevra que ce n’est pas un cas isolé et le pire, c’est qu’elle pourrait être la prochaine victime de ce mal insaisissable…

La plume de Yelena Black est agréable et envoûtante. Le rythme est bon, les pages défilent toutes seules, même s’il y a peu d’actions. Toutefois, l’auteure nous offre de nombreux rebondissements.

J’ai adoré plonger dans ce monde fascinant et exigeant de la danse. Yelena Black a parfaitement su nous décrire les scènes pour que l’on soit totalement immergé. Elle a su capturer l’essence de danse à travers ses mots.

Pour ce qui est du scénario, il est bien construit, même si j’aurais aimé plus de développement. Néanmoins, Yelena Black sait maintenir la curiosité du lecteur tout au long du récit. On ne sait jamais ce que l’on découvrira à chaque page, tout cela pour nous mener vers une fin relativement surprenante. C’est plaisant.

Pour ce qui est des protagonistes, ils sont charmants, bien qu’ils manquent de profondeur. L’histoire se concentre surtout sur Vanessa et sa quête.

Elle est forte, déterminée, mais parfois immature. Malgré tout, on s’attache à elle. Vanessa sera entourée d’une jolie bande d’amis, bien que stéréotypés, et de deux garçons très énigmatiques qui ne dévoileront leur jeu qu’au dénouement.

Pour conclure :

« La danse des ombres » est un roman sombre et magnifique, qui nous entraîne dans un monde de passion, de mystère, de paranormal et d’amitié. Le tome pose bien les bases, en espérant avoir nos réponses à nos questions dans le prochain, ainsi que plus de détails.

Mon entrée dans l’univers intrigant de Yelena Black est une réussite, je lirai la suite avec plaisir.  

2 réflexions sur “La chronique du roman « La Danse des Ombres, tome 1 » de Yelena Black

  1. Mzelle Débora 21 août 2014 / 09:23

    Super ta chronique, il faut vraiment que le sorte de ma PAL.
    Bises

  2. MelM 21 août 2014 / 12:05

    Un roman que j’ai moi aussi beaucoup aimé 🙂 vivement la suite 🙂

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.