La chronique du roman « Jeu d’innocence »de Jennifer L. Armentrout

71fO5d4Ht9L

Après une blessure qui lui coûtera peut-être sa carrière de danseuse et la fi n d’une relation désastreuse, il est temps pour Tess de passer au plan B : l’université. Un projet qui se révèle plus alléchant que prévu dès lors que Jase Winstead se trouve dans les parages. En effet, depuis l’enfance, le meilleur ami de son frère Cam lui inspire des fantasmes de moins en moins avouables, surtout après l’échange d’un baiser furtif et passionné un an auparavant. Si Jase est loin d’être indifférent à son charme, ce dernier s’efforce toutefois de garder ses distances. Il doute que Cam voie cette histoire d’un bon oeil, lui qui connaît ses secrets les plus sombres. Des secrets dont Tess doit être protégée, à n’importe quel prix…

Il est sorti le 11 février 2015 aux Editions j’ai lu, 13.90€.

Mon avis:
Teresa, dix-neuf ans, s’est inscrite à l’université par défaut. En effet, c’est une danseuse très douée, mais dont l’avenir professionnel dans ce domaine est compromis temporairement à cause d’une importante blessure. Teresa se donne quelques mois pour se remettre, et espère intégrer une école de danse à la rentrée prochaine. Toutefois, ce plan B n’est pas si catastrophique, étant donné qu’elle retrouve Jase, le meilleur ami de son frère, pour qui elle a le béguin depuis un moment. Jase et Teresa ont échangé un baiser passionné il y a un an, et ne se sont pas revus depuis.

Une fois de plus, l’auteur signe une jolie romance. Il y a toujours beaucoup d’émotion dans la plume de Jennifer L.Armentrout. Teresa et Jase sont deux personnages au passif émotionnel compliqué,  abîmés par des événements traumatisants. Ils veulent tous les deux éviter d’entraîner l’autre dans leur chute. Au fil des pages, nos héros se rendront compte qu’ils sont essentiels l’un à l’autre, et vont apprendre à se reconstruire ensemble.

Malgré ces points positifs, je dois avouer que j’ai été un peu moins passionnée par l’histoire de Jase/Teresa, que celle concernant Cameron/Avery (dans « Jeu de patience »). Je pense que cela vient du fait que l’histoire devient redondante par moments, jusque dans les phrases et expressions utilisées. L’héroïne a 50 fois le feu aux joues, Teresa nous décrit 30 fois les yeux de Jase dans toutes les nuances de gris qui existent (argenté, liquide, métallique, orageux…) et Jase est doté d’une obsession pour le moins étrange (« je m’enfoncerai tellement profondément en toi que je ne pourrais jamais en ressortir ») et il nous le répète au moins 3 ou 4 fois.

Pour conclure, « Jeu d’innocence » est une jolie romance aux personnages combatifs. J’ai un peu moins aimé ce second tome par rapport au premier, mais j’ai tout de même passé un bon moment. J’ai hâte de découvrir le troisième tome de la saga.

Ecrit par Noémie

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.