La chronique du roman « Tabou » de Casey HILL

couv68872972

En quittant la Californie et le FBI pour diriger l’équipe médico-légale de la police de Dublin, Reilly Steel voulait prendre un nouveau départ et surmonter un lourd passé familial… Jamais elle n’aurait imaginé devoir capturer le tueur le plus pervers de sa carrière ! Mais quand les crimes se succèdent dans la capitale irlandaise, Reilly doit se rendre à l’évidence : un serial killer d’un genre nouveau est à l’œuvre. Un adepte de Freud qui torture ses victimes en les forçant à transgresser tous les tabous. Et qui connaît Reilly plus qu’elle n’ose l’imaginer. Secrets de famille, interdits sociaux et terreur psychologique, un thriller impossible à lâcher.

Il est sorti le 5 mars 2015 aux Editions 10/18, 8.40€.

Mon avis:

Reilly Steel est une jeune femme brillante et intransigeante. Elle est experte médico-légale, a fait ses études à Quantico et a travaillé au CBI. Elle est considérée comme l’une des meilleures dans son domaine.

Depuis quatre mois, elle vit à Dublin, pour prendre un nouveau départ, suivre son père et laisser derrière elle des secrets de familles honteux.

Un jour, un couple de jeunes est retrouvé mort dans un appartement des quartiers chics de la ville. Reilly se retrouve à travailler avec deux inspecteurs, Chris Delaney et Pete Kennedy. Ce qui semblait juste un meurtre isolé va se transformer en jeu psychologique mortel et sombre où l’assassin a toujours une longueur d’avance.

Reilly devra se mettre à nu et faire face à ses démons pour résoudre cette affaire sordide…

Le style de Casey Hill est fluide et entrainant avec un rythme soutenu jusqu’au point culminant du dénouement.

L’intrigue, bien que de facture classique, est correctement menée et passionnante. On tourne les pages avec envie. De plus, les auteurs dispersent tout au long du récit quelques rebondissements intéressants. Ce qui garde éveillée la curiosité du lecteur. J’avoue que j’ai bien apprécié le côté freudien des meurtres, chacun offre un tableau propre à un tabou. Le concept est très sympathique.

Quant aux protagonistes, j’ai beaucoup aimé Reilly bien qu’elle soit assez stéréotypée. C’est une femme déterminée, intelligente et extrêmement investie, qui cherche la rédemption dans son travail. Je dois admettre que certains de ses traits de caractère m’ont fait penser à « Bones » l’héroïne de Kathy Reichs. C’est quelqu’un de très attachant, même si elle parait froide au premier abord.

Pour ce qui est des inspecteurs, une amitié solide se nouera entre Reilly et Chris. Ce dernier est un homme ouvert d’esprit et loyal. Quant à Pete, il est plus bourru et préfère ses vieilles méthodes d’investigation à celles, moderne, de notre héroïne. Mais, il est très charmant et il apprendra à apprécier cette dernière.

Pour conclure :

« Tabou » est un très bon roman policier alliant suspense et mystère avec des personnages imparfaits et touchants. J’ai vraiment aimé ma lecture.

J’espère sincèrement que la suite des aventures de Rilley sera publiée en France.

À découvrir !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s