La critique de l’album « L’histoire de Coppélia » de Rosie Dickins et illustré par Violeta Dabija

9781409595724

Six boutons sonores jouent des airs de ce ballet joliment illustré. Une charmante introduction à la musique.

Il sort le 22 octobre 2015 aux Editions Usborne.

Mon avis:

Voici une version simplifiée qui s’inspire du ballet de Coppélia, qui fut représenté pour la première fois en 1870 à l’opéra de Paris. Qui lui-même est adapté d’un conte d’Hoffmann « L’homme au sable ».

Ce récit raconte l’histoire de Frantz. Il est fiancé à Swanilda mais il est attiré par Coppélia. La fille énigmatique du vieux docteur Coppélius. C’est un fabricant de poupées automates qui a pour ambition secrète d’en créer une dotée d’une âme.

Swanilda, jalouse, décide d’aller voir Coppélia. Mais est-elle prête à découvrir son secret ?

C’est une jolie histoire simple et très accessible pour les enfants. C’est écrit gros et le récit est agrémenté de très belles illustrations colorées de Violeta Dabija, qui s’inspire du folklore de l’Europe centrale. De plus, chaque tableau prend vie avec la musique (extrait du ballet) qui lui est attribuée. C’est magique !

En bref, c’est un conte qui ravira les enfants comme les plus grands !

À découvrir !

Les petits plus :

-le bouton on/off pour la musique

– la découverte d’une histoire peu connue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s