La chronique du roman « Blacklistée » de Cole Gibsen

71I+vRfkMYL

En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu’elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c’est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d’énergie, et aucun échec n’est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n’est qu’un début, et personne n’en sortira indemne…

Il est sorti le 8 octobre 2015 aux Editions hugo & roman, Collection New Way.

Mon avis:

Ce roman, je me doutais que le thème du harcèlement scolaire serait assez difficile, nous faisant suivre une ado vivant un enfer, car étant devenue une paria. C’est d’ailleurs principalement pour ça que j’ai choisi de le lire d’ailleurs.

La première chose à noter, c’est que le personnage de Regan m’a insupporté dès les premières pages. Elle est l’image même de la fille de 17 ans au sommet, belle, manipulatrice, riche (fille d’une députée), et voulant toujours gagner. Autant dire que je n’ai pas du tout accroché. Cela étant, quand on apprend à la connaitre et surtout que sa chute survient, elle devient plus intéressante et j’ai révisé mon jugement la concernant.

Regan est une ado souffrant de crises d’angoisse, subissant une grande pression de la part de sa mère bossant dans la politique. Elle doit être parfaite en toute circonstance, quitte à faire du mal autour d’elle, et ce n’est que lorsque le harcèlement commence qu’elle le réalise.

Malgré ma première — mauvaise — impression, j’ai finalement bien apprécié la jeune fille. Elle essaie de faire face, d’arranger les choses, et de supporter tout ça sans craquer. La véritable Regan, derrière son apparente perfection, est gentille, attentionnée, seulement elle ne sait pas le montrer.

Quand la chute de Regan commence, elle ne peut plus compter sur personne. Personne, hormis Nolan, le frère aîné de sa meilleure amie Payton, un garçon qu’elle considère comme un loser. Il se met à la suivre partout, à la forcer à agir alors qu’elle ne le veut pas. Nolan est assez spécial, on sent assez vite qu’il cache plusieurs choses.

La situation s’aggrave très vite, entre violence verbale, morale et physique, mensonges, insultes, etc. Regan sombre bien vite, tout en essayant de garder les choses « sous contrôle », que personne d’autre que les élèves n’apprennent ce qu’il se passe.

L’intrigue se concentre surtout sur ce qu’il se passe pour Regan, mais aussi sur d’autres petites choses : des découvertes qu’elle fait, sur elle et sur les autres, son rapprochement avec Nolan, etc.

J’ai beaucoup aimé le thème de ce roman. C’est un sujet très fort, toujours d’actualité, et qui fait beaucoup souffrir les personnes touchées. L’auteur a su mettre brillamment en scène tout ça, la douleur, la peur, le doute, et même l’envie de suicide des victimes de harcèlement.

Mais, on trouve aussi le renouveau, les excuses, la remise en question. Il n’y a en effet pas que le côté sombre, mais aussi les bonnes choses qui peuvent en résulter si l’on est aidé.

Il est toujours difficile pour moi d’écrire un avis sur ce genre de récit, parce que c’est tellement proche du quotidien de certains jeunes… Dans certains cas, il suffirait d’un rien pour basculer dans le harcèlement, et souvent il manque juste un soutien pour que les victimes parviennent à se relever.

Blacklistée a certes ses défauts, mais il n’en reste pas moins un roman marquant et émouvant et qui est pour moi à ne pas rater.

Ecrit par Karine

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s