La chronique du roman « Le Cycle des Démons, T3 : la Guerre du Jour » de Peter V. Brett

81YRbeHNcWL

À la nouvelle lune, les hordes infernales du Coeur se mettent en quête des deux seuls hommes susceptibles d’incarner le Libérateur légendaire, capable d’éradiquer les démons de la terre. Autrefois aussi proches que des frères, Arlen, l’Homme-rune, et Jardir, le leader des belliqueuses tribus du désert, sont désormais opposés par une rivalité farouche. L’un combat la magie chtonienne tandis que l’autre l’appelle. Leurs choix vont se révéler décisifs, tandis que s’engage la résistance ultime des humains contre les armées démoniaques…

Il est sorti le 18 septembre 2015 aux Editions Milady.

Mon avis:

J’ai eu un vrai coup de cœur pour les deux premiers tomes de la saga « L’homme rune » et « La lance du désert », j’étais donc très impatiente de découvrir « La guerre du jour ». Malheureusement, quand je fais le bilan de ma lecture, je dois dire que j’ai été un peu déçue par ce troisième opus.

Arlen et Ahmann Jardir sont définitivement ennemis. Ahmann Jardir et le peuple du désert font route dans les terres vertes, gagnent de plus en plus de terrain et soumettent les populations. Quant à Arlen, il cherche à rejoindre le Creux du Coupeur pour se préparer à la nouvelle lune, où les démons reviendront en force, avec les Princes démons.

Dans ce troisième tome, nous retrouvons plusieurs points de vue. Nous découvrons l’enfance d’Inevera (la première femme d’Ahmann Jardir) et son ascension au pouvoir. Si j’ai détesté Inevera dans le précédent tome, j’ai bien aimé suivre sa vie dans ce troisième opus. Elle reste malgré tout un personnage que je n’apprécie pas vraiment, égoïste et prête à tout. Pourtant, cela ne l’empêche pas d’être un personnage hyper intéressant. À travers Inevera, on en découvre davantage sur la vie des femmes et les coutumes des Krasiens, ce peuple du désert aux mœurs un peu archaïques.

Parallèlement à l’histoire d’Inevera, dans le présent nous suivons Arlen/Renna d’un côté et Jardir de l’autre. Cette partie est pour moi la plus intéressante, mais elle est malheureusement parasitée par ce rythme trop lent, ce manque de démons et de batailles, et une overdose de chose inintéressantes (scènes redondantes en matière de sexe, savoir qui couche avec qui, ou qui aime qui…).

Si j’ai dévoré ce tome et l’ai lu avec facilité grâce à la plume de l’auteur, je dois pourtant avouer qu’au final je suis un peu déçue. L’intrigue fait du sur place une grosse partie du livre, et tout se précipite sur la fin. Les deux cents dernières pages sont certes intenses, mais pour moi cela ne rattrape pas le reste.

De plus, j’ai eu l’impression que les personnages principaux n’ont pas vraiment évolué, excepté Renna.

Du côté des personnages secondaires, j’ai été déçue par Leesha. Elle se révèle être égoïste et manipulatrice, avec des pratiques franchement douteuses. C’est dommage car je l’aimais bien avant.

Quant à Rojer, c’est toujours mon p’tit chouchou, mon p’tit coup de coeur. Il a beaucoup évolué depuis le début de la saga, il a grandi, mais il garde ce côté jeune fougueux que j’adore chez lui.

Pour conclure, j’ai trouvé « La guerre du jour » en dessous de ces prédécesseurs niveau « qualité de l’intrigue ». J’aime toujours autant cette saga, mais j’ai été assez frustrée que l’histoire qui concerne Ahmann Jardir et Arlen n’ai pas été davantage mise en avant. Pourtant, le final nous laisse sur un suspense terrible et j’ai hâte de pouvoir découvrir la suite !

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s